vendredi 19 août 2011

Le grand numéro des plutonium brothers.

La catastrophe de fukushima fut l'occcasion de balancer pas mal de conneries, mais là on commence à toucher le fond de la bétise humaine.
3 Chercheurs japonais ont affirmé que le plutonium n'était pas si dangereux pour la santé, ils l'ont même comparé au sel !!




Un sous titrage est possible en français avec la touche (cc) en visionnant directement sur youtube.

Transcription de la vidéo


Tadashi Narabayash Professeur en génie Université de Hokkaido

(Dans l’émission de TV Asahi « Sunday Scramble », le 3 avril 2011) TN : Eh bien, la moitié des hommes adultes meurent s’ils ingèrent 200 grammes de sel. Avec seulement 200 grammes. Toutefois, la dose létale par voie orale de plutonium-239 est 32g. Donc, si vous comparez la toxicité, le plutonium, lorsqu’il est ingéré, n’est pas très différent de celle du sel. Si vous inhalez ça dans vos poumons, la dose létale sera d’environ 10 milligrammes. C’est à peu près le même que le cyanure de potassium. Cela semble effrayant, mais le fait est que le plutonium n’est pas différent du cyanure de potassium. Certaines toxines, comme le bacille du botulisme, cause un empoisonnement alimentaire beaucoup plus dangereux. La dioxine est encore plus dangereuse. Donc, sauf si vous mettez le plutonium en poudre et le respirez …

MC : Personne ne ferait cela.

TN : En outre, le plutonium peut être arrêté par une simple feuille de papier. Le plutonium est transformé en combustibles nucléaires dans les installations avec de bonnes mesures de protection, vous n’avez donc pas besoin de vous inquiéter

Keiichi Nakagawa  Professeur agrégé en radiologie Université de Tokyo Hôpital
(Dans l’émission de Nippon TV, « News every », le 29 mars 2011)KN : Par exemple, le plutonium ne sera pas absorbé par la peau. Parfois, vous l’ingérez par voie alimentaire, mais dans ce cas, la plupart du temps il ira dans l’urine ou les selles. Le problème survient lorsque vous inspirez. L’inhalation de plutonium augmente le risque de cancer du poumon. MC : En quoi cela affectera notre vie quotidienne ?

KN : En rien.

MC : En rien?

KN : En rien. Pour commencer, ce matériau est très lourd. Ainsi, contrairement à l’iode, il ne sera pas dispersé dans l’air. Les travailleurs de l’usine pourraient être touchés. Alors, je devrais être prudent. Mais je ne pense pas que le public devrait s’inquiéter. Par exemple, il y a 50 ans, quand je suis né, la quantité de plutonium était 1000 fois plus élevée que maintenant.

MC : Oh, pourquoi ?

KN : A cause des essais nucléaires. Donc, même si le montant a maintenant augmenté quelque peu, en fait, c’est encore beaucoup moins qu’avant. Toutefois, si elle est libérée dans l’océan par les rejets d’eau, c’est un problème. Une fois dehors, le plutonium ne diminue guère.

MC : Il faut 24 000 années avant qu’il décroisse de la moitié, c’est ça ?

KN : C’est exact. Donc, en ce sens, le plutonium est problématique. Mais là encore, il n’y aura aucun effet sur le public. Je pense que vous pouvez dormir tranquille.

MC : « Laissez-moi résumer :le plutonium ne sera pas absorbé par la peau S’il est ingéré par voie alimentaire, il sortira du corps dans l’urine S’il est inhalé, il peut augmenter le risque de cancer du poumon. Mais comme il est très lourd, nous n’avons pas besoin de nous inquiéter. «
La suite ici :
http://lesmoutonsenrages.fr/2011/08/19/psychopathie-en-action-peut-on-boire-du-plutonium-sans-danger/#more-10244

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.