mercredi 18 janvier 2012

14 choses que vous ne saviez pas sur les gens qui fabriquent votre iPhone ou votre iPad pour 60 cents de l’heure

Les smartphones et les tablettes c'est bien beau mais le réve a un prix, il y a quelques jours, 300 employés de cette usine ont menacé de se suicider collectivement.
En réaction, les dirigeants ont décidé de remplacer les salariés par un million de robots d'ici 2 ans.
L'ére du travail est désormais révolue et personne ne l'a vu venir.





La radio américaine PRI a consacré une émission spéciale « This American Life » consacrée aux usines de montage des produits Apple. En voici les points saillants :


1) Les produits Apple sont produits pour l’essentiel dans la ville chinoise de Shenzhen. Il y a 30 ans, ce n’était qu’un village au bord d’une rivière. Aujourd’hui c’est une cité de 13 millions d’habitants, plus grande que New York.

2) L’usine de Foxconn, une des sociétés qui assemble les iPhones et les iPads, parmi d’autres produits électroniques, emploie 430.000 personnes à Shenzhen.

3) 20 cafétérias servent chacune 10.000 repas quotidiennement à l’usine Foxconn de Shenzhen.

4) L’animateur du programme, Mike Daisey, est parvenu à parler à une ouvrière de Foxconn, hors de l’usine. C’est une petite fille de 13 ans dont le rôle est de polir chaque jour le verre de milliers de nouveaux iPhones.

5) La fillette a expliqué que Foxconn ne vérifiait guère l’âge du personnel à l’embauche. Daisey a rencontré d’autres ouvriers âgés de 14, 13 et 12 ans, et il estime à 5% la proportion d’ouvriers qui n’auraient pas atteint l’âge minimum du travail légal. L’usine est avertie à l’avance lorsque des auditeurs viennent l’inspecter, et les ouvriers les plus jeunes sont remplacés par de plus âgés.

6) Daisey est convaincu qu’Apple, qui est obsédé par les détails, est parfaitement au courant, ou ne veut pas le savoir.

7) Daisey s’est rendu dans d’autres usines de Shenzhen et a découvert qu’à chaque étage des usines, on trouvait une grande pièce dans laquelle 20.000 à 30.000 ouvriers étaient entassés. Ces pièces sont silencieuses : il n’y a pas de machine, et il n’est pas permis de parler. Les coûts horaires sont si faibles qu’il n’est pas rentable de mécaniser quoi que ce soit.

8) Une heure de travail chinoise exclut la possibilité de faire une pause, d’aller aux toilettes, de passer un coup de fil ou de bavarder. La journée officielle est de 8 heures, mais il est courant de travailler des journées de 12 heures, qui peuvent être étendues à 14 voire 16 heures, en période de lancement de nouveaux produits. Tandis que Daisey se trouvait à Shenzhen, un ouvrier de Foxconn est décédé après avoir travaillé 34 heures d’affilée.

9) Les lignes d’assemblage peuvent seulement progresser à la cadence des ouvriers les plus lents. Tous les ouvriers sont donc surveillés par caméra. La plupart des ouvriers travaillent debout.

10) Les ouvriers vivent dans des dortoirs. Dans un des baraquements de 12 m sur 12 m, Daisey a compté 15 lits, empilés comme des tiroirs jusqu’au plafond.

11) Les syndicats sont interdits en Chine. Quiconque essayant de former un syndicat est jeté en prison. Lorsque l’un des ouvriers se plaint de quoi que ce soit, il est signalé sur une liste noire que les usines se passent entre elles et il ne parvient plus à retrouver du travail.

12) Daisey a interviewé un groupe qui a parlé de l’utilisation d’un produit nommé « Hexane » pour nettoyer les écrans d’iPhones. L’hexane s’évapore plus vite que les autres nettoyants, ce qui autorise une cadence de travail plus rapide, mais c’est un neuro-toxique. Les mains de l’ouvrier qui en a parlé tremblaient de façon incontrôlée.

13) Des ouvriers ne peuvent plus travailler parce que leurs mains ont été détruites à force de faire la même chose des centaines de milliers de fois pendant plusieurs années (canal carpien). Ces handicaps auraient pu être évités si les ouvriers avaient pu changer de poste de temps en temps.

14) Daisy a montré son iPad a un salarié qui en fabriquait les cadres chez Foxconn. Il n’en avait jamais vu, et il a estimé que c’était un appareil « magique » après avoir joué un peu avec.

Pourtant, aussi horribles que semblent ces conditions de travail, elles ont apporté une amélioration par rapport à l’exploitation des rizières. Les ouvriers de Foxconn sont payés 250 dollars par mois, alors qu’ils auraient été payés 50 dollars dans les rizières. En 2010, selon Reuters, ils ont obtenu une augmentation de salaire de 298 dollars par mois, soit 10 dollars de plus par jour. Pour les femmes, en particulier, le travail à l’usine est plus rémunérateur que les autres alternatives.

Bien entendu, ce n’est pas un hasard si Apple a délocalisé la production de ses produits en Chine. Si Apple les avait fait produire aux Etats Unis selon les normes de travail légales, il aurait fallu augmenter les prix de vente des iPhones et des iPads, et/ou réduire les marges, ce qui aurait probablement compromis la pérennité de l’entreprise.

« Dans le fond, les iPhones et les iPads coûtent ce qu’ils coûtent parce les normes de travail qui ont présidé lors de leur fabrication seraient illégales dans ce pays, parce que les gens de ce pays considèrent ces pratiques brutalement injustes. Ce n’est pas un jugement de valeur. C’est un fait. Aussi, la prochaine fois que vous vous saisirez de votre iPhone ou votre iPad, demandez-vous ce que vous pensez de cela », conclut Henry Blodget de Business Insider.


Article original : The Business Insider/Express.be Janv12

Source :
 http://leblogalupus.com/2012/01/17/le-ver-est-dans-la-pomme-14-choses-que-vous-ne-saviez-pas-sur-les-gens-qui-fabriquent-votre-iphone-ou-votre-ipad-pour-60-cents-de-lheure/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.