dimanche 8 juillet 2012

D'aprés Wikipédia, tout le monde est gentil sauf les juifs


En consultant Wikipédia, on trouve désormais un drôle de terme censé désigner les habitants d'un endroit donné, il s'agit de "Gentilé", un mot que je n'avais vu nulle part auparavant.
Ainsi le gentilé de l'Amérique c'est "américain" ( habitant de l'endroit nommé l'Amérique ) :

Indépendance
 - Déclarée
 - Reconnue
De la Grande-Bretagne
4 juillet 1776
3 septembre 1783
Gentilé Américain(e) (voir l'article dédié)
Si si, c'est vrai, la preuve :






http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats-Unis

Ça marche pour les pays mais aussi pour les villes ainsi le gentilé de Marseille c'est "marseillais", pour Paris c'est "parisien" et ainsi de suite, parfois ça se complique un peu.  Par exemple les habitants de Ouagadougou sont de gentils "ouagalais",ceux de Tegucigalpa au Honduras sont de gentils "tegucigalpais", ceux de Sofia sont so fiottes, pardon "sofiottes", par contre ceux de Téheran sont des "téheran", point.
Pourquoi dans cas précis, la règle ne s'applique pas reste un mystère, peut être que les gens de Téhéran sont différents des autres, peut être que le rédacteur de Wikipédia ne les aime pas ou peut être qu'il n'y a pas de gens gentils à Téhéran et par conséquent il ne faut pas s'étonner que cet endroit ne comporte pas de gentilé.

La preuve du délit :




Capitale Pays Gentilé
Téhéran Iran Téhéran





http://fr.wiktionary.org/wiki/Annexe:Capitales_et_leurs_gentil%C3%A9s_en_fran%C3%A7ais
(gentil rédacteur de Wikipédia, ne prend pas la peine de corriger, j'ai sauvegardé la page)

Arrivé à ce point, on est en droit de se demander qu'est qu'on en a à foutre de cette fichue dénomination gentillesque car franchement à part espérer améliorer son score au cas où on passerait un jour à "questions pour un champion" ou sortir sa science devant sa famille ou ses collègues, on ne voit pas trop l'intérêt de la chose.

Funeste erreur ! Si les types de Wikipédia se sont donnés la peine de publier ce renseignement incroyablement futile ( les américains sont les habitants de Amérique...Whaou !), c'est bien la preuve qu'il y a anguille sous roche. (ils ont aussi rendu incompréhensible la teneur de certains conciles de la chrétienneté mais il n'y a que 2 types sur Terre qui savent de quoi il en retourne au juste, moi même et celui qui a servi de modèle à Mel Gibson dans "Complots").

En creusant un peu, on s'aperçoit que le terme "gentilé" ne figure pas dans le listing du  Trésor de la langue française informatisé (TLFi) ni dans le "Petit Robert"et "le Larousse " mais qu'il a été recommandé par l’Office québécois de la langue française le 5 février 1982, (fichtre quelle précision !) et que Diderot en a fait mention en 1757.

La preuve  : c'est ce qui est écrit sur la page que Wikipédia a consacré au terme "gentilé" :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Gentil%C3%A9


 Donc, un terme inconnu des dictionnaires et qui a disparu de la circulation depuis 250 ans, remonte à la surface sur Wikipédia qui lui consacre une page, probablement histoire de se justifier, voilà qui rend l'affaire encore plus louche...

Mais continuons de creuser, le Wikitionnaire nous apprend que le terme proviendrais du latin gentile, neutre de gentilis, "qui appartient à une nation".  Mais dans ce cas, pourquoi ne pas utiliser le terme de "nationnalité " pour désigner les citoyens d'un pays ? Cela fait quand même plus sérieux que ce "gentilé" dont jamais personne n'a entendu parler (mis à part les anciens romains, Diderot et un quebécois en 1982, ce qui  en 2 millénaires est relativement peu, vous en conviendrez).

Là est la première combine : A l'heure de la mondialisation et de la faillite des nations, il faut effacer toute mention à ce qui pourrait évoquer un sentiment d'appartenance nationale. Avec cette nouvelle notion, ce qui rend les américains américains, c'est seulement le fait qu'ils habitent un endroit dénommé "Amérique" et non leur sentiment d'appartenance à des valeurs communes forgées par une historicité ancestrale. Par conséquent, en poursuivant ce raisonnement vicié, si un aborigène ou un pygmée décidait, mondialisation oblige, d'aller vivre aux USA, en vertu de ce concept de "gentilé", il deviendrait théoriquement américain. De la même maniére, qu'un habitant du lac d'Annecy deviendrait parisien une fois domicilié à Paris.

Cette idée de "Gentilé" relève de la manipulation mentale dans la mesure où elle induit subrepticement que désormais les nations ne sont guère plus que des dénominations régionales voire pittoresques,  et que le véritable état à administrer est le méga empire globalisé.

Mais ce n'était que la premiére couche, si on continue de creuser d'autres surprises nous attendent .
Le Wiktionnaire nous apprend qu'en fait, le terme est apparenté à "Gentil" qui dans ce contexte signifie "Personne non-juive" synonyme de "Goy". Pour ce dernier terme le Wiktionnaire balance même cette citation pour le moins hilarante :


J’ai toujours pensé que les goyes chaussent de trop gros sabots pour comprendre les juifs. (Patrick Modiano, La place de l’étoile, Gallimard, p. 34

Traduction : 
Les goys (les gens qui forment les nations) sont des paysans trop bétes pour comprendre les juifs.

En vérité, cette citation n'est là que pour illustrer le fait que le terme "goy" est assez péjoratif dans la mesure où il est également synomyme de crétin, naïf, abruti,  idiot. D'ailleurs, la fameuse expréssion juive "tu m'a pris pour un goy !" signifie litéralement "arréte de me prendre pour un con".


Conclusion :

A l'heure où un  BHL pervers en plein trip narcissique réactualise sans s'en rendre compte la vieille figure antisémite du juif fomenteur de guerres et de révolutions, on se rend compte que les maîtres du discours sont discrètement à l'oeuvre de manière insidieuse et que l'idéologie sioniste ne se limite pas à un chancre circonscrit au proche-orient.
Une autre guerre plus discrète est à l'oeuvre et elle se déroule sur le terrain des mots et des idées.
Par exemple, hier la Palestine consistait en des territoires occupés par l'armée israélienne et des colons, aujourd'hui, les journalistes parlent  de territoires disputés et de gens vivants dans des "implantations".
Et c'est ainsi que par la magie de la plume plus que par la force des armes, les médias sont en train d'annihiler tout espoir d'autodétermination du peuple palestinien.

Et voilà maintenant que les maîtres du discours s'en prennent au reste de la planète en bouleversant de manière insidieuse leurs références sémantiques. le chemin est long et laborieux mais il est fort probable qu'à la longue, les autres peuples partageront le même sort que les palestiniens :  la servitude du fait de l'incapacité de disposer des droits fondamentaux que leur garantirais un espace national.

Et c'est ainsi qu'un jour, tous les goys du monde pourraient se voir contraints de se soumettre au seul peuple élu...

4 commentaires:

krn a dit…

J'ai banni wikipedia de mes références depuis bien longtemps, après m'être aperçue que loin d'être une encyclopédie populaire comme ils essaient de le faire croire, c'était un outil de propagande de plus.

Fred a dit…

Bonjour

La "diabolique" Dana Goldstein dénonce cette manipulation depuis longtemps dans son blog

Elle ose même prétendre que tous ceux qui sont à la tête de ebêta, Ama-zone, Scroogle, Wikipédé, Face-de-bouc etc. sortent tous du même moule: celui des *

Et dire que certains ici la soupçonnent (voire l'accusent) d'être
-pas une femme (un homme, un groupe..)
-à la solde des * pour désinformer les pauvres non* que nous sommes
-délirante
-fumeuses
-folle?

Non, elle a fait son travail avant vous-même et d'une façon très approfondie

Mais c'est vrai: tant qu'on a pas découvert soi-même la roue, hé bien, elle n'existait tout simplement pas avant

Le citoyen engagé a dit…

Gentilé provient de Gentil qui sont les non-juifs pour le talmud. Les cons, les paysans, les bêtes, la lie de l'humanité, nous quoi. Les juifs étant eux le peuple élu de Dieu la crème (pas toujours fraîche), l'élite, l'alpha et l'omega de l'humanité.

Oui on a bien compris ce que nous réserve ce peuple élu pour le futur.

dootjeblauw a dit…

Dieu a le dos large ! Ou bien s'agit-il d'Hermes, le dieu des voleurs et des plagiaires ? Excellent texte merci.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.