lundi 30 juillet 2012

Raid antipédophiles : 50 policiers arrétés en GB

Comme quoi la lutte contre la pédophilie ça marche... sauf s'il faut s'attaquer à des gens importants...

Cinquante agents de police du Royaume-Uni ont été arrêtés dans le cadre de la répression des pédophiles présumés qui paient pour accéder à des sites de pornographie juvénile, c'est ce que les détectives ont révélé aujourd'hui.

Les officiers font partis des 1.300 personnes arrêtées car soupçonnées d'accéder ou de télécharger des images indécentes d'enfants - certains de 5 ans - à partir de sites Internet aux États-Unis.

Trente-cinq hommes ont été arrêtés à Londres ce matin, dans le cadre de l'enquête "Opération Ore" à la suite des raids sur 45 adresses à travers la capitale.

Sur les 50 policiers identifiés, huit ont été inculpés à ce jour et le reste mis sous surveillance en attendant d'autres enquêtes.
Lors d'une conférence de presse à Scotland Yard aujourd'hui, Jim Gamble, assistant chef de la National Crime Squad, a déclaré qu'il n'était pas surpris par le nombre de policiers parmi les suspects.

"En tant que policiers, nous devrions nous attendre à être tenus pour responsables", a-t-il dit.

"Cinquante policiers ont été identifiés et nous ne pouvons pas cacher ce fait. Nous voulons vous le faire savoir, pour vous rassurer.

«Les policiers sont membres de la communautés qu'ils servent et il y en a des bons et des mauvais."

M. Gamble a indiqué que les 50 agents se trouvent parmi les 1.200 Britanniques qui avaient été identifiés comme suspects de «catégorie une ou deux": c'est à dire ceux qui posent le plus grand risque potentiel pour les enfants.

En outre, 40 enfants dans tout le pays - 28 d'entre eux à Londres - avaient été identifiés comme risquant d'être victimes de violence et des mesures appropriées avaient été prises avec d'autres organismes afin de s'assurer que tous les jeunes étaient en sécurité.

Avant les arrestations d'aujourd'hui, la police métropolitaine avait exécuté 75 mandats à travers la capitale avec 65 arrestations et plus de 130 ordinateurs saisis. Bien que 7000 utilisateurs présumés de "pay-per-view" des sites pédopornographiques basés aux Etats-Unis ont été identifiés en Grande-Bretagne, M. Gamble a déclaré que le nombre réel de délinquants serait probablement moindre, en partie en raison de doublons.

Le sous-commissaire adjoint, Carole Howlett, a déclaré aujourd'hui que ces raids représentent la plus grande opération unique en son genre montée jusque-là.

Elle a ajouté: «Notre priorité a été jusqu'à présent d'identifier les individus figurant sur la liste qui posent la plus grande menace pour les enfants".

"Mais ce processus est en cours ... et il continuera à compter d'aujourd'hui, même si elle est extrêmement coûteuse en ressources."

Mme Howlett a également annoncé que le Home Office a décidé d'allouer un montant supplémentaire de £500.000 pour appuyer d'autres actions dans le cadre de l'Opération Ore

Elle a dit que l'argent serait utilisé pour fournir une formation supplémentaire en informatique pour les agents à travers le pays et à acheter plus d'équipement pour l'analyse des ordinateurs saisis.

La NSPCC a déclaré qu'elle avait aidée le Met en répondant à toutes les questions concernant la protection des enfants.

Colin Turner, chef du service de NSPCC spécialiste des enquêtes, a déclaré: "Les arrestations sont un avertissement fort à ceux qui pensent qu'ils peuvent garder l'anonymat et échapper à la loi en utilisant l'Internet pour le commerce des images d'abus pédosexuels.

"Derrière ces images indécentes, abusives, se trouvent de vrais enfants qui ont subi des dommages immenses et des traumatismes."

Ore est la partie concernant le Royaume-Uni d'une vaste opération du FBI qui a retracé 250.000 pédophiles dans le monde entier l'année dernière à travers des détails de cartes de crédit utilisées pour payer le téléchargement de pornographie juvénile.

Les noms de suspects britanniques ont été transmis par les enquêteurs américains.

Les suspects ont été retracés à travers le site web Landslide - une passerelle vers un archivage international de sites pédo-pornographiques.

Thomas Reedy, qui dirigeait le site Web et qui a gagné des millions grâce à lui, est désormais condamnés à perpétuité aux États-Unis.
Dailymail

Traduction : pedopolis.com
 

7 commentaires:

Alf RED a dit…

Salut, l'info date de 2002 en fait ...

Rorschach a dit…

Bizarre... l'info est pourtant reprise un peu partout et ce depuis quelques heures seulement.
Je pense que le daylimail a antidaté l'article. Ce ne sera pas la premiére fois...

JP a dit…

Ce qui est bizarre, c' est que les réseaux continuent! "On" nous parle de surveillance permanente du citoyen, de "Echelon", etc...
"Vous avez dit bizarre?"

dootjeblauw a dit…

Les cieux pleurent aujourd'hui, l'ex-femme de Dutroux est mise en liberté surveillée dans un couvent belge, après seulement 16 ans de détention. Cette institutrice avait laissé mourir de faim deux fillettes et filmait les viols commis par son mari.
http://www.lepoint.fr/societe/l-ex-femme-de-dutroux-va-retrouver-la-liberte-apres-16-ans-de-prison-31-07-2012-1491310_23.php

Alf RED a dit…

Oui Rorschach, c'est repris parce-qu’on viens de faire la traduction sur pedopolis

Rorschach a dit…

@ Alf RED
Je parlais des reprises de l'article original du Dailymail ;)

@ dootjeblauw
Ils la laissent sortir parceque, contrairement à son mari, elle n'a pas parlé .

David Suckerfeller a dit…

Si vous voulez approfondir le sujet:
http://www.dailymotion.com/video/xpz3ym_la-rencontre-lelibrepenseur-vs-stan-maillaud-ete-2011-1-sur-3_news

http://www.dailymotion.com/video/xpz6dw_la-rencontre-lelibrepenseur-vs-stan-maillaud-ete-2011-2-sur-3_news

http://www.dailymotion.com/video/xpz8vo_la-rencontre-lelibrepenseur-vs-stan-maillaud-ete-2011-3-sur-3_news

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.