mercredi 26 septembre 2012

Le conseil de Paris annulé pour cause de Yom Kippour

25 ans de lavage de cerveau sur la laïcité qui tombent à l'eau...



Oui, vous avez bien lu, le maire socialiste de Paris a décidé de reporter le conseil de Paris. Il accède en cela à la demande du chef de file parisien de l'UMP.
Dans ce contexte, où l'on nous dit que la place des religions doit être cantonée à l'espace privé, et dans lequel des musulmans se sont vus interdire de manifester, on ne peut que constater que la religion juive, en l'occurence, s'invite au coeur de l'espace public parisien, jusque dans les institutions républicaines.
Comment justifier que des élus reportent une réunion publique officielle pour cause de fête religieuse ? Quelle est la définition de la laïcité du maire de Paris ?
On est en droit de se demander si le conseil aurait été reporté pour cause de célébration de l'Aid el Kebir...., ou pour le nouvel an bouddhiste.

Evidemment que non, et si ça avait été le cas, il aurait fallu le dénoncer tout aussi fortement.
Le souci, dans cette affaire, c'est que la ville de Paris a choisi son camp en prêtant une attention toute particulière à la communauté juive de Paris.
La ville avait déjà été critiquée pour subventionner une crèche loubavitch, donc ultra religieuse, et ce, sur fonds publics.
Finalement, le PS est droit dans ses bottes, et a opté pour la préférence religieuse, stigmatisant au passage plus encore, les milliers de parisiens de confession musulmane.
Le conseil doit se tenir comme prévu et les élus opposés à ces dérives doivent se faire entendre.

http://blogs.mediapart.fr/blog/madjid-messaoudene/240912/le-conseil-de-paris-ne-siegera-pas-pour-cause-de-yom-kippour

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.