mercredi 3 octobre 2012

Communiqué de Joe Lecorbeau



Le 19 Septembre de cette année 2012, le journal "satirique" Charlie Hebdo, sous la houlette de Charb, publiait des caricatures rabaissant le prophète musulman, que toute la classe politico médiatique s'empressait de relayer en Une, suscitant quelques timides condamnations, en invoquant systématiquement la liberté d'expression pour tout de même défendre la publication de ces dessins provocateurs.

Aujourd'hui Charb serait menacé de mort et beneficie d'une protection policière.

Je suis moi même un artiste répondant au pseudonyme de Joe LECORBEAU, je suis menacé de mort mais je ne beneficie d'aucune couverture médiatique ni d'aucune protection policière.

Bien au contraire je suis attaqué en justice par des officines antiracistes subventionnées et livré aux milices sionistes.

Il y a peu, je travaillais dans le service communication d'une mairie, excercant ainsi mon métier de prédilection : Infographiste / Illustrateur, avec l'assurance d'une carrière confortable de fonctionnaire...après avoir connu pendant de nombreuses années les méandres de la précarité qui n'échappe qu'à très peu de jeunes aujourd'hui.


J'ai donc connu de nombreux mois de chômage sans perspective d'avenir, au cours desquels j'ai développé une curiosité sans fin, afin d'essayer de comprendre les injustices de notre monde par le biais du web et des livres, quand d'autres sombrent dans l’alcool, la drogue, le jeu ou les trois en même temps.


J'en suis arrivé à la conclusion qu'il ne fait aucun doute que les médias de masse sèment la division au profit de leurs actionnaires et qu'un conflit civil inter-ethnique et confessionnel provoqué n'est pas à exclure dans notre pays.


Cela ne profiterait qu'à une petite élite oligarchique, dont la convergence d’intérêt me semble être incarnée par le projet sioniste.


Écœuré par les mensonges de nos médias, que la majorité des citoyens avalent sans trop réfléchir, j'ai pris le parti d'exploiter mes compétences afin de dénoncer ces élites d'argent par la satire graphique et le rire.


C'est alors que les ennuis ont commencé...


Fort d'un succès, somme toute relatif, et en dépit de mon anonymat sur le web, mes caricatures ont tout de même finis sur le bureau du maire qui a immédiatement pris des mesures pour me faire éjecter de la mairie, tout en déposant un recours auprès du procureur de la république, comme si j'étais un dangereux terroriste.
S'en est suivi une plainte de la LICRA (Ligue Internationale contre le Racisme et l'Antisémitisme) pour "incitation à la haine".


J'ai été auditionné à maintes reprises au cours de ces derniers mois, soit à la gendarmerie, soit à la brigade criminelle de Marseille, et récemment menacé d'être mis en garde à vue par le procureur de Marseille, qui a fait marche arrière au dernier moment craignant que cela ne me fasse de la publicité.


Sans parler évidemment des nombreuses menaces de mort proféré par la LDJ (Ligue de Défense Juive), des articles diffamatoires à mon égard et des censures répétitives sur les réseaux sociaux et sur mon site web, renforçant ainsi mes convictions quand aux tenants du pouvoir.


Je n'ai pas les moyens de Charlie Hebdo et je n'ai pas d'actionnaires derrière moi pour me verser un salaire et me défendre, je n'ai d'ailleurs même pas d'avocat.


Aujourd’hui à nouveau au chômage, il parait évident qu'aucun entrepreneur ne se risquerait à m'employer dans le secteur de la communication.


Pourquoi se moquer des chrétiens ou des musulmans en bafouant leurs croyances serait de la liberté d'expression, et se moquer de l'élite juive sioniste et des réseaux occultes serait de l'incitation à la haine ?


La liberté d'expression est elle réservée aux seuls puissants ?


Vous vous prétendez être un média citoyen, je viens donc vous raconter mon histoire en tant que citoyen impliqué par la vie politique de mon pays en espérant que vous la publierez.


Je relayerais donc cet article sur mes moyens de communication afin que tous sachent que votre mission est plus que nécessaire...ou pas.


Vous pouvez me soutenir en rejoignant ma page facebook


Et pour ceux qui ne souhaitent pas posséder, à juste titre, leur compte sur les sites de renseignements participatifs que sont les réseaux sociaux, il reste mon site web joelecorbeau.com
Joe LECORBEAU
 
 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.