mercredi 24 octobre 2012

Fukushima : La structure de l'unité 4 est au bord de l'éffondrement

Un petit séisme ou une tempête et s'en sera fini du Japon voire même de tout l'hémisphère nord.



Bien que les médias ont depuis longtemps abandonné la question, la situation précaire de l'installation nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon continue de se dégrader. Lors d'une interview, Mitsuhei Murata, l'ancien ambassadeur du japon à la fois en Suisse et au Sénégal, a expliqué que le sous-sol de l'unité 4 de l'usine est progressivement en train de s'affaisser, et que toute la structure va très probablement s'effondrer complètement.

Ceci est très préoccupant, car l'unité 4 contient actuellement plus de 1.500 barres de combustible nucléaire, et 37 millions de curies radiations mortelles qui, s'ils étaient relâchés, pourraient rendre une grande partie du monde complètement inhabitable. L' Unité 4 contient la fameuse piscine surélevée de refroidissement qui a été gravement endommagé à la suite du tremblement de terre catastrophique et du tsunami du 11 Mars 2011.

Selon le secrétaire de l'ancien Premier ministre japonais, Naoto Kan, le sous sol de l'unité 4 s'est déjà abaissé d'environ 31,5 pouces depuis la catastrophe et ce, de manière inégale. Si le terrain continue à sombrer comme on s'y attend, ou si un tremblement de terre moyen (magnitude six) survient dans la région, toute la structure pourrait s'effondrer, ce qui viderait entièrement la piscine de refroidissement et provoquerait un effondrement catastrophique.


"Si l'unité 4 s'effondre, le pire des scénarios serait une fusion causant d'énormes rejets dans l'atmosphère. Ce sera la catastrophe la plus inédite à laquelle l'homme ait jamais été confronté. Personne ne sera plus en mesure d'approcher du site alors que tout aura fondu causant un gigantesque incendie», a déclaré Murata lors de l'entrevue. "De nombreux scientifiques disent que si l'unité 4 s'effondre, non seulement le Japon sera ruiné, mais le monde entier sera également confronté à de graves dommages."

Parce qu'il y a 31 unités nucléaires du même type que l'unité 4 aux États-Unis, le gouvernement américain a choisi de minimiser la catastrophe pour protéger sa propre réputation, allègue Murata. Il s'agit, en fait, de la raison principale pour laquelle si peu a été rapporté de la gravité de Fukushima après la catastrophe. L'empire américain, en d'autres termes, ne veut pas que le monde, ni le peuple américain, sachent qu'existe la possibilité que des douzaines de catastrophes similaires à Fukushima se produisent sur le sol américain.
http://www.youtube.com/user/NewsHD1
Traduction :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/

1 commentaires:

Skeptikos Evlavis a dit…

Il y a longtemps que le Japon aurait dû demander une aide technique mondiale pour amener une grande grue et déménager le combustible dans des containers sûrs.

Si un incendie nucléaire se déclenche suite à l'effondrement du bâtiment, les USA seront bien avancés, tu parles... Non seulement sera martelé dans la presse qu'ils ont plusieurs réacteurs du même type sur le territoire, mais en plus ils pourraient être accusés d'être en partie responsables de la catastrophe, en ayant poussé à l'immobilisme en minimisant les risques de la situation au Japon.

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont réservés aux utilisateurs inscrits et sont soumis à modération.
Merci d'écrire dans un français correct et structuré sans insulte ni grossièreté.