mercredi 14 novembre 2012

E-book : Nicolas Tesla, mes inventions



Auteur : Tesla Nikola
Ouvrage : Mes Inventions
Année : 1919

Lien de téléchargement : Tesla_Nikola_-_Mes_Inventions.zip
Mot de passe de l'archive : www.histoireebook.com


Nikola Tesla écrivit les 6 articles pour magazine qui constituent Mes Inventions, en 1919. Il avait alors 63 ans et c'était bien après l'apogée de sa carrière. Toutefois, il bénéficiait toujours d'une grande notoriété publique qui avait de profondes racines : à 31 ans, soit quatre ans après qu'il eut émigré en 1884 d'Europe aux États-Unis, il avait présenté en grandes pompes son système à courant alternatif polyphasé au monde entier - le système électrique qui aujourd'hui est utilisé universellement. 

Le système à courant continu d'Edison, qui lui-même venait à peine d'être inauguré au début des années 1880, fut détrôné au tournant du siècle par le système de Tesla. Les dernières années du XIXe siècle furent pour Tesla sa période la plus féconde. L'inauguration retentissante de l'énorme centrale hydroélectrique polyphasée sur les chutes du Niagara, en 1895, était en soi un gage de célébrité, mais à cette époque déjà il avait entamé ses recherches dans le domaine éblouissant des vibrations électriques et mécaniques de "hautes fréquences".

 Tesla étonna ses pairs avec des oscillateurs mécaniques qui vibraient plusieurs milliers de fois par seconde et qui étaient capables de désintégrer de l'acier ; ses oscillateurs électriques, affranchis de l'inertie mécanique, produisaient des courants vibrant encore plus vite (ou alternatifs) qui semblaient pourvus de propriétés magiques. Durant les années 1890, ces courants électriques de hautes fréquences furent très connus sous l'appellation "courants Tesla". Lorsque Tesla dévoila ce système électrique polyphasé en 1888, il révolutionna la manière dont l'humanité utilisait l'électricité ; cependant, la découverte stupéfiante des ondes radio, annoncée par Heinrich Hertz la même année, fut bien plus éclatante que la célèbre "bataille" entre Tesla et Edison autour de leurs systèmes à courant alternatif et continu. 

Avec Hertz, la communication sans fil entrait dans le domaine du possible ; néanmoins, avant que la radio ne devînt une réalité, d'autres découvertes tout aussi renversantes furent réalisées : les électrons, les rayons X et la radioactivité entrèrent très vite dans le vocabulaire. L'ère moderne des changements époustouflants avait réellement commencé ; elle était le résultat de la progression rapide de la population mondiale et de sa maîtrise toujours plus parfaite de l'électricité en tant que source de lumière artificielle. Sa connaissance des courants de hautes fréquences plaça Tesla en tête dans la recherche sur les rayons X, la diathermie, les décharges lumineuses, la robotique et la radio. Ses conférences sur ces thèmes et d'autres eurent un succès retentissant. Ses travaux atteignirent leur apogée en 1899, lorsqu'il fit la démonstration d'un bateau télécommandé très perfectionné à Chicago, et construisit, la même année, un gigantesque transmetteur expérimental sans fil au Colorado. 

Malheureusement, les théories non orthodoxes de Tesla sur la transmission sans fil (qu'il considérait plus comme un phénomène de conduction de courant par l'air ou la terre et non de libre propagation d'ondes dans l'espace) et son obstination à vouloir transmettre de l'électricité sans fil ainsi que des messages, empêchèrent que ses travaux de pionnier dans le domaine du sans fil fussent reconnus officiellement aux États-Unis pendant de nombreuses années. Ce n'est qu'en 1943 (quelques mois après sa mort) que la Cour Suprême frappa le brevet US sur la radio de Marconi de nullité, en raison des travaux antérieurs de Tesla, Oliver Lodge et John Stone. 

Cette annulation tardive d'une décision de justice vieille d'un quart de siècle qui favorisait le brevet de Marconi, est exemplaire ; selon l'expression américaine, c'est une manière de fermer la porte de l'étable, après que les chevaux non seulement se furent échappés depuis longtemps, mais furent morts de vieillesse ; en d'autres termes, elle tire un trait sur une affaire périmée et caduque : tous les brevets en cause avaient expiré et leurs détenteurs étaient morts, quant au plaignant, Marconi Wireless Telegraph Company of America, la Société américaine Marconi de télégraphie sans fil, avait été supplantée depuis longtemps par Radio Corporation of America, la Compagnie américaine de Radio, appartenant à l'État.


http://www.histoireebook.com/

6 commentaires:

Anatole Patachon a dit…

Un très grand homme, qui s'est heurté toute sa vie au mur de médiocrité de ce ceux qui ont conduit notre monde à ce qu'il est.

Jeannot Lapin a dit…

Un très bon docu sur Tesla pour approfondir (et notamment apprendre que déjà à l'époque JP Morgan était de la partie).
http://www.youtube.com/watch?v=fewrvaPeDQo&list=UUgt9CTqZ7YKTS94IPOTmdnQ&index=35&feature=plcp

Woodhey Dyolf a dit…

Ses découvertes auraient entraînées la fin du modèle de société basé sur les énergies fossiles, c’est d’ailleurs je crois JP Morgan, qui lui a dit qu’avec ses recherches , l’individu ne passerait guère au guichet, malheureusement pour l’espèce humaine, qu’elle choisisse l’énergie libre, le nucléaire, ou le pétrole cela ne changera rien à ce qui est en cours, les gens croient que le monde dans lequel nous sommes pourraient trouver « une planche de salut » dans les nouvelles énergies, c’est un leurre, d’ailleurs on n’est pas près de voir celles-çi s’imposer pour la raison évoquée plus haut : on ne passerait pas souvent au guichet. Ce monde çi se terminera d’une façon ou d’une autre et même si apparemment, du moins rien de très, très inquiétant ne se profile encore, on ne peut garantir qu’il en sera toujours ainsi, le champ « entropique » (humain et technologique) développé par l’espèce humaine agit comme un organisme macrophage, c’est à dire qu’il dévore son propre champ en clair il y a une cannibalisation directe qui découle de ce que notre espèce à conçu comme champ d’existence et cela englobe toutes les sphères, il n’y aura donc pas de JP Morgan ou autre oligarque, banquier, industriel richissime qui échapperont à ce processus, puisque le seul monde viable est içi là ou nous sommes, on peut bien sûr songer à je ne sais quelle arche exotique vers laquelle ses personnes pourraient se réfugier, mais c’est un scénario auxquel les « maîtres » probablement répugnent.
Non, comme le dit une certaine expression : nous sommes victimes de notre succès, sous entendu que le type de celui-çi est la voie « royale » qui nous amène qu’on le veuille on non à notre propre extinction, personnellement j’aimerais que l’agonie de ce monde ne traîne pas en longueur , un petit coup de « Novae » peut-être ou quelque chose approchant....

Woodhey Dyolf a dit…

Un lien intéressant :

http://fr.scribd.com/doc/113199913/Traduction-Geoingenierie

Sebastien Rondeau a dit…

Tesla_Nikola_-_Mes_Inventions.zip : Lien mort

Rorschach a dit…

http://dl.free.fr/jGnMJSxyy

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.