lundi 24 décembre 2012

La fin des jouets de fille et des jouets de garçon


En cette période de fêtes, la police féministe suédoise est en train de prouver qu’à ses yeux, rien n’est sacré, pas même Noël. Non contente de prôner l’utilisation de pronoms neutres —«hen» au lieu de il et elle, ou de demander aux hommes de s'asseoir pour faire pipi— elle a persuadé l’équivalent du 60 Millions de consommateurs suédois (association de défense des consommateurs) de convaincre Top Toys, principal distributeur de jouets du pays, d’arrêter de publier des catalogues arborant des «stéréotypes périmés».
Ainsi, dans l’édition suédoise du catalogue Top Toys de noël 2012, c’est la fille qui a l’œil dans le viseur de la mitraillette géante Nerf tandis que le garçon caresse gentiment la joue d'une poupée .

Sur une autre page, un garçon d’à peu près 8 ans tient au bout d’une laisse scintillante de faux loulous de Poméranie duveteux du genre de ceux habituellement baladés dans le sac à main de Paris Hilton. Tout ce que je peux dire de ce nouveau catalogue c’est merci seigneur pour les Suédois —et je le dis en sachant pertinemment ce que ce pauvre garçon a dû subir à l’école le jour où cette photo a été publiée.

Pourquoi suis-je prête à sacrifier ce petit garçon? Dans la bataille qui fait rage autour de la différence entre les sexes biologiques, où chaque camp cherche à prouver que certaines caractéristiques chez les filles ou les garçons sont innées ou acquises, les jouets sont pour l’instant ce qui se rapproche le plus d’une preuve concrète.

Au fil des années, les chercheurs ont montré à maintes reprises, dans plusieurs pays différents, que les petits garçons et les petites filles ont tendance à se diriger vers des jouets différents lorsqu’on leur laisse le choix —disons vers les voitures pour les garçons et les poupées pour les filles. Pour des parents qui ont vu de leurs propres yeux des petits garçons s’endormir entourés de camions et des fillettes qui n’acceptent de faire la sieste que revêtues de leur robe de princesse, ces recherches sont des preuves irréfutables que filles et garçons ne sont pas faits pareils au départ.

Hanna Rosin
Traduit par Bérengère Viennot

 http://www.slate.fr/story/66307/jouets-fille-garcon-fin-sexisme-stereotype-genre

6 commentaires:

crash2012 a dit…

Complètement illuminés les suédois!
J'en ai marre de ce monde un bon hard reboot vaudrait mieux.
Qu est ce qui est encore normal, sain, naturel???
Dans ce bas monde!!
J'en ai marre et puis je me pose beaucoup de questions sur sandy hook et avec mes propos de complotiste sans que j accuse, et beh j'ai perdu de la crédibilité depuis la non fin du monde même si je me posait juste la question pour l organisation de la vie.... C'est réussi ça aussi.
Et je déteste les fêtes de fin d'année c'est tout sauf honnête et sincère.
Arf joyeux Noël quand même ^_ ^

crash2012 a dit…

Merci Rorschach...

Anatole Patachon a dit…

Les petites filles jouent à la poupée mais les petits garçons préfèrent les petits soldats.
Par contre, les grands garçons jouent à la poupée, et les grandes filles préfèrent les petits soldats...

ELVIRA SANTANA a dit…

bon alors les petits gacons qui joue a la barbie , heuuuuuuu non merci !!! je prefere encore qui joue a la marchande , faut pas deconner !!!!

ELVIRA SANTANA a dit…

tous sa pour enlever un stéréotipes pour faire plaisir aux assos gay ou lesbienne ou transe ou be , faut arreter la sa devient n'importe koi , mais si c sa les gens arreter d'hallu !!!!!

hoshi_79_ a dit…

C'est étrange quand meme, l'image de droite est moins choquante que celle de gauche pourquoi? Parce que pour un gars jouer avec des jouets de fille c'est tellement humiliant lol....

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.