jeudi 6 décembre 2012

La France va s'engager dans la guerre en Syrie

La scénario Libyen se répète, cette fois c'est Laurent Fabius qui engage la France dans un conflit pour le plus grand profit des sionistes. Quelle sera la réaction des russes ? Mystère...


Article tiré du journal de propagande "Le point".
Discrètement, les Français se préparent à intervenir militairement en Syrie. Selon nos informations, seules les forces spéciales sont concernées à ce stade. Le schéma qui prévaut actuellement consisterait en une intervention française relativement modeste intégrée à celle d'une coalition multinationale. Cette organisation se prépare sur le modèle de celle qui s'était mise en place lors de la guerre contre la Libye de Kadhafi.

Celle-ci compterait donc au moins les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, entre autres membres de l'Otan, dont la Turquie sans doute, auxquels seraient associés la Jordanie et peut-être d'autres pays arabes. Il n'est pas question d'une intervention terrestre ou aérienne massive et/ou durable, mais plutôt d'une série de coups de main solidement appuyés par des avions et des hélicoptères, destinés à mettre la main sur le stock d'armes chimiques.

Hantise des dirigeants occidentaux

Les propos du ministère français des Affaires étrangères sont explicites. Selon son porte-parole adjoint Vincent Floreani, "tout emploi de ces armes chimiques par Bachar el-Assad serait inacceptable". Et d'ajouter : "Les dirigeants de Damas doivent savoir que la communauté internationale les observe et ne restera pas sans réaction s'il venait à utiliser ses armes." C'est aussi ce qu'a dit lundi le président américain Barack Obama en déclarant : "Le recours à des armes chimiques est et serait totalement inacceptable." Ces propos millimétrés illustrent les conditions qui déclencheraient une intervention militaire, au cas où le régime se servirait de son arsenal toxique.


Cette réaction prendrait la forme de frappes sur des cibles "L" (pour leadership) par des missiles de croisière, concomitantes à une prise de contrôle des stocks chimiques, avant leur sécurisation puis leur transfert. Car la hantise des dirigeants occidentaux ne porte pas seulement sur l'utilisation des armes toxiques par le régime. Ils ne veulent pas non plus que des opposants, notamment djihadistes, puissent mettre la main dessus et s'en servir. D'où la petite phrase du porte-parole, qui ne doit pas être prise à la légère, quand il évoque la volonté internationale de "prévenir toute utilisation de ces armes si la tentation en venait soit au régime soit à d'autres". On note que le Quai d'Orsay ne parle plus là d'utilisation, mais bien de "tentation". Ce qui change beaucoup de choses.

Une intervention préventive se profile

En réalité, c'est une intervention préventive qui se profile. Est-il réaliste d'imaginer que les grandes capitales laissent Bachar el-Assad agir en utilisant de telles armes, alors qu'elles ont la conviction que le despote s'apprête à le faire ? Non bien sûr... Dans cette hypothèse qui paraît aujourd'hui prendre de l'épaisseur, les forces spéciales des pays constituant une coalition "ad hoc", c'est-à-dire non soumise à l'Otan, lanceraient des raids à partir de la Jordanie et de la Turquie pour se saisir des armes là où elles se trouvent, avant que toute "tentation" de s'en servir ait connu un début de réalisation.


Les propos publics de Washington indiquent que les dirigeants américains ont pris connaissance par leurs moyens de renseignement - ou ceux de leurs alliés - de la mise en oeuvre de mesures préparatoires à l'utilisation de ces armes. Bientôt suivis par Paris qui n'est pas en retard dans cette affaire, les Américains ont en quelque sorte lancé un ultime avertissement à Bachar el-Assad. Ils ont le doigt sur la gâchette. La préparation d'une opération préventive n'est pas un mystère et, pour ne citer qu'elles, les forces spéciales françaises ont été mises en place discrètement en Jordanie à cette fin. Aussi bien pour participer elles-mêmes à une telle intervention que pour aider leurs homologues jordaniennes. Nous nous en faisions l'écho ici en septembre dernier.


Conditions politiques

Quant aux conditions politiques d'une intervention, elles sont à l'appréciation de François Hollande, chef des armées. Lors de la conférence des ambassadeurs, le 27 août dernier, il avait clairement indiqué que la France réagirait militairement si le régime de Bachar el-Assad utilisait les armes chimiques : "Je le dis avec la solennité qui convient : nous restons très vigilants avec nos alliés pour prévenir l'emploi d'armes chimiques par le régime, qui serait pour la communauté internationale une cause légitime d'intervention directe."

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius enfonçait le clou quelques jours plus tard. Depuis la fin de l'été, les choses ont changé et la constitution d'une coalition représentative dirigée par Ahmad Moaz al-Khatib permettra de déclencher une intervention à sa demande. Bachar el-Assad est prévenu.

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/les-francais-se-preparent-a-intervenir-en-syrie-04-12-2012-1539285_53.php

10 commentaires:

Ampipeline a dit…

Oui, sombre avenir pour le monde :

http://strategika51.wordpress.com/2012/12/06/conflit-au-moyen-orient-la-somme-de-tous-les-dangers/

David Suckerfeller a dit…

Brzezinski a encore dit "Rien n’oblige les États-Unis à suivre Israël comme un âne stupide"

David Suckerfeller a dit…

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Brzezinski-Rien-n-oblige-les-Etats-Unis-a-suivre-Israel-comme-un-ane-stupide-15260.html

Rorschach a dit…

Si, ils y sont contraints, ça fait partie d'un deal conclu il y a 1 siécle.

Le cartel bancaire fera des USA une superpuissance mondiale à condition qu'ils soutiennent coute que coute le projet sioniste.

Néanmoins il est vrai que ce contrat expirera en même temps que le bail de la FED le 22 Decembre prochain.

Sapiency a dit…

Il ne serait pas étonnant qu'ils nous préparent un false flag en faisant croire que bachar a utilisé lui même le gaz sarin alors que ce seraient quelques mercenaires qui feraient ça en douce...

Maxime Lauvray a dit…

@Rorschach
Crois-tu qu'un embrasement colossal soit possible avant la fin du bail de la FED?

guy fawkes a dit…

à propos du bail de la FED, voilà une vision originale du sujet:

http://www.planete-revelations.com/t9291-pourquoi-une-fin-du-monde-le-21-decembre-2012-reserve-federale

C'est vrai que la fin du bail arrive à une date...pour le moins curieuse vous ne trouvez pas?

guy fawkes a dit…

ce site confirme l'idée:
http://morpheus.fr/spip.php?article175

Rorschach a dit…

@ Maxime Lauvray

Puisque l'Amérique va désormais moins s'impliquer au proche orient, on assiste déja à un réajustement géopolitique (démission forcée de pétreus, guerre à gaza et intervention internationnale en Syrie).

Les sionistes veulent marquer le plus de points pendant qu'ils le peuvent encore.

Mais même aprés la fin du bail de la FED, ils gardent une capacité de nuisance sur la scéne politique américaine puisqu'ils controlent les médias et le congrés.

Je ne saurais dire ce qui va se passer dans les prochaines semaines mais la situation est extrémement tendue.

Les USA vont probablement passer en mode dictatorial afin de se financer sur le dos de leurs citoyens (voir le Taxmaggeddon). Si cela arrive, les sionistes pourraient être invités à déguerpir du pays.

C'est une possibilité parmis d'autres...

Maxime Lauvray a dit…

Merci,ça conforte mon idée,ça va mettre plus de temps que certains peuvent le penser,les réelles echeances se joueront aux prochaines elections israeliennes et iraniennes,a ce moment la,les pions de l'echequier seront "fixes"pour le début de l'affrontement final,le conflit de la fin des temps,ce n'est pas rien,certains details ne sont pas terminés encore,et a mon avis,tout cela est parfaitement dosé avec les prochains changements climatiques..
Car leur notion du chaos doit etre parfaite pour créer le plus grand choc de tous les temps.
Ce n'est que mon avis mais ça me parait logique,ils ne laisseront rien au hasard et je pense meme que finalement,ils sont tous plus ou moins de mêche..

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.