mercredi 26 décembre 2012

Luka Rocco Magnotta élu personnalité de l'année

Luka Rocco Magnotta a tué et dépecé quelqu'un pour faire parler de lui. Maintenant qu'il a été élu personnalité de l'année par des journalistes, il risque de faire des émules.
Encore une preuve que les journaleux sont des irresponsables.


Un collège de journalistes canadiens a décidé de décerner le titre de personnalité médiatique de l'année 2012 à... Luka Rocco Magnotta. Magnotta ? Un homme de 30 ans plus connu comme le "dépeceur de Montréal", suspecté d'avoir sauvagement assassiné et démembré un étudiant chinois au printemps dernier.


Magnotta avait, on s'en souvient, pris le soin de filmer ses actes, avant de jouer au chat et à la souris avec les polices du monde entier. Sa cavale, qui avait duré neuf jours en mai et juin dernier, l'avait conduit notamment en France, où il avait été aperçu dans le quartier des Batignolles (17e) et en Allemagne, où sa folle course avait finalement pris fin le 4 juin.

"L'homme de 30 ans a été choisi par 22 % des médias qui ont pris part au sondage", relate l'agence La Presse canadienne, qui publie chaque année ce classement. "Même si les horribles crimes qui sont reprochés à Luka Rocco Magnotta ont eu lieu à Montréal et que sa cavale a fait l'objet d'une intense couverture médiatique au Québec, aucun média de la province n'a voté pour lui", croit bon de préciser le journal. L'auteur de l'article poursuit :
"Depuis la création du sondage annuel visant à élire la personnalité médiatique de l'année, en 1946, très peu d'individus ont hérité du titre en raison des gestes sordides qu'ils ont posés."
Nous voilà rassurés.
http://www.lepoint.fr/monde/magnotta-homme-de-l-annee-au-canada-26-12-2012-1606074_24.php

3 commentaires:

Woodhey Dyolf a dit…

Quelle décadence, de toute manière étant donné que la plupart des « merdias » étant la courroie de transmission des dégénérés mondialistes alias Soros et compagnie, il ne faut pas s’en étonner, c’est comme les prix Nobel (Obama, l’union européenne) c’est à dessein que tout ceci est fait, pour créer le « chaos et la confusion » on reconnaît bien là les manières des agences gouvernementales à la solde du Nwo, le but c’est la déstabilisation soit par des false flag (le dernier en date Sandy Hook) soit par des « shocks publicitaires( femen etc..) c’est une forme de « torture », mais c’est minable en fait, c’est une guerre psychologique à laquelle s’adonne nos tortionnaires, je n’ai qu’un mot :pathétique, effectivement comme l’ a si bien dit « fondue président »: c’est une stragédie...pas mieux.

Zangao a dit…

Et ça vous touche leur comédie ???

Woodhey Dyolf a dit…

Si c’est une comédie elle est macabre, maintenant le tout est de savoir jusqu’ou tout ceci ira, je dirais que ses « crétins » toute cette clique d’illuminés en partant du haut du panier jusqu’aux politiques et leurs relais se sont embarqués dans un projet dément, un projet qu’ils pensent mener à bien, mais dont le nombre d’inconnues sera d’autant plus important qu’ils avanceront dans leur délire, quand atteindront nous le point de rupture ?... pour ma part il est déjà atteint, le système est volontairement maintenu en « état » alors qu’il ne suffirait de plus grand chose à présent pour qu’il s’effondre, disons que plus la croyance en l’illusion perdure plus on croît que celle-çi nous protégera du mur du réel et quand je dis réel, il faut comprendre et notre système et l’environnement qui le sous tend à savoir toute l’écosphère de cette planète, c’est cela la hantise des hantises , surtout pour ceux que j’ai cité plus haut, quand leurs choix technologiques et financiers se heurtent justement à ce mur du réel ( Fukushima,Bp avec Deep water horizon etc..etc..) là il n’y a plus personne, c’est l’évaporation totale, ou alors la damnation totale (récentes élections au Japon on remet la gomme...) ce qui est une autre forme de liquéfaction, non ce qui apparaît et comme je le disais, tous ses « médiocres » toute cette « caste » est en fait en bout de course mais le problème c’est qu’ils croient qu’ils peuvent encore « piloter » le monde, ils ne se pilotent déjà plus eux-même comment pourraient-ils amener le monde à un niveau supérieur , ils peuvent bien sûr rêver à un monde ou ils seraient entre eux, mais cette perspective n’est pas forcément leur tasse de thé, ils sont prisonniers de leur propre paradigme qui les relient à une certaine projection d’eux-même , les guérir de cela est impossible, et pourtant si l’espèce humaine peut espérer en un futur c’est dans une révision déchirante de ses principes, surtout consumérisés et financiarisés, hélas de ce côté, rien à en attendre, nous guetterons donc la lente agonie plus ou moins prononçée et plus ou moins rapide d’un monde (le nôtre) ou finalement ce qui devait être notre tremplin vers une supercivilsation se révèlera être l’antichambre de notre propre autodésagrégation, pas très réjouissant mais c’est ce qui est en cours...

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.