lundi 18 février 2013

Le départ de Benoit XVI : La mort de l’Eglise Catholique?

Un texte qui pose les bonnes questions.


Le 28 Février prochain, le pape Benoit XVI, quitte sa charge. Il l’a annoncé de manière solennelle le 11 Février dernier, invoquant des raisons en rapport avec son âge et sa capacité à exercer pleinement son ministère. Il aurait pu très bien partir en douce, sans faire d’annonce, comme n’importe quel employé donnant son préavis, ç’aurait été la même chose. Quelques titres dans les médias, faisant un petit retour sur Jean-Paul II (LE Pape, le vrai) dont il fut le secrétaire, ou rappelant brièvement le parti Nazi qu’il côtoya pendant sa jeunesse (comme tous les allemands de son âge aujourd’hui). Quand ces médias daignent parler vraiment de lui, c’est pour insister sur ses qualités de théologien et mettre parfois l’accent sur son conservatisme. On ne parle de lui comme pape que pour dire qu’il ne le sera plus bientôt. Et de louer son courage et son abnégation d’avoir décidé de renoncer avant d’être diminué par l’âge et la maladie. Mais n’avait-on pas loué le courage et l’abnégation de Jean-Paul II pour n’avoir pas renoncé, malgré l’âge et la maladie ? Allez comprendre.

Pourtant, quelque chose de gigantesque est en train de se passer sous nos yeux. L’annonce de Benoit XVI n’est pas un fait divers. Un pape, ce n’est pas n’importe qui. De par son statut, sa « démission » n’est pas quelque chose d’anodin. Si l’on regarde l’Histoire de la Papauté, seule une petite poignée de papes ont quitté leur charge avant leur mort. Et encore ! Exception faite de Célestin V, qui renonça au trône de Saint-Pierre en 1294 pour des raisons de commodités personnelles, tous les autres furent en fait écartés ou destitués, leur pontificat se déroulant le plus souvent pendant des périodes troublées.

Benoit XVI semble donc être le seul pape, avec Célestin V, à avoir renoncé à sa charge sans contrainte. C’est tout de même assez rare pour attirer un peu plus l’intérêt sur cet acte. Mais on constate que ce n’est pas du tout le cas. Dès lors, le seul fait que les médias – qui ont plutôt une certaine tendance à l’exagération – tentent de minimiser l’évènement, à le rendre anodin et à en diminuer la signification et la portée, est suspect. Qu’y a-t-il derrière le départ de Benoit XVI ? Y a-t-il d’autres raisons que celles invoquées par lui pour l’expliquer ? Si rien ne se passait au sein de l’Eglise Catholique, ces questions seraient sans grand intérêt. Mais il se passe énormément de choses, depuis un certain temps, dans et autour de cette Eglise dont le chef est démissionnaire. Depuis quelques années, on assiste à un travail de sape méthodique de tout ce qu’elle est et représente, démolissant ainsi tous ses symboles et valeurs, un par un, avec la complicité des catholiques eux-mêmes. Cela s’est fait de manière tellement transparente qu’elle en devient indétectable. Paranoïa ? Non. Tout le monde a vu ces attaques et y a même pris part. Aucune d’entre elles n’était directement dirigée contre l’Eglise. Et pourtant…

Le catholicisme est la religion la plus adaptative de tous les monothéismes. Ce qui fait sa force et sa faiblesse. Il a accompagné toutes les tyrannies tout en s’y pliant, a généré des siècles d’obscurantisme tout en s’ouvrant à la connaissance, a subi toutes les révoltes et révolutions tout en les canalisant. Enfin il a, de par son héritage judaïque, appliqué tous les interdits bibliques, en inventant même d’autres qui lui sont propres, tout en créant des moyens de les contourner. C’est l’Histoire même des peuples d’obédience catholique. Alors d’où vient cette intolérance subite de ces peuples vis-à-vis de leur religion ? Alors même qu’ils admettent sans problème que les musulmans soient obligés de manger hallal ou les juifs de manger cacher, ils n’acceptent plus aucune directive venant de leur religion. Alors qu’ils peuvent concevoir qu’un iman ou un rabbin ait une influence spirituelle sur ses ouailles, il n’est plus question pour eux d’accepter qu’un curé ose l’ouvrir en dehors de sa sacristie.

Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi ce rejet allergique ? Plusieurs facteurs ont contribué à cela. En premier lieu, le plus ancien d’entre eux : la laïcité. A l’origine la laïcité n’était rien d’autre qu’une lutte pour le pouvoir. Il s’agissait de reprendre le contrôle complet de la gestion des peuples, y compris la formation du futur citoyen à travers sa scolarité. Des lois furent votées et elles avaient pour objectif de tenir la religion à l’écart de tout ce qui relevait du fonctionnement des institutions de l’état. Toute fonction ou pratique dans la fonction publique était soumise à ces lois. En aucun cas celles-ci ne concernaient la façon de vivre, d’être et de penser du citoyen ne faisant pas partie de l’appareil de l’état. L’Eglise, après de durs combats, finit par s’adapter.

Mais malgré son acceptation, c’est pourtant de là qu’arrivèrent les attaques. Au début du XXIème siècle, une nouvelle guerre venait d’être déclarée contre l’Islam, avec tous ses clichés : charia, terrorismes, et… bourqas, hijab, nijab, niqab, chador, tous voiles qui ont en commun d’être islamiques mais que personne ne peut différencier. Le fait d’être islamique suffit. La bataille fut menée au pas de charge, contre une résistance quasi nulle (et pour cause : les ennemies étaient à peine quelques centaines). La bataille se voulait grandiose, retentissante, avec clairons et trompettes médiatiques à l’appui. Et l’étendard de la laïcité précédant les valeureux combattants. La laïcité ? C’est partout désormais. Cachez ces signes religieux que nous ne saurions voir. Les voiles ? A la maison, et encore… La croix ? Sous la chemise, et boutonnée, s’il vous plait. La kippa ? Itou, quoique… Tout ou presque doit disparaître. La Civilisation est en guerre contre l’obscurantisme. La laïcité doit l’emporter partout : dans la rue, les lieux publics, au travail, partout où on peut être vu. Elle ne concerne plus seulement les serviteurs de l’état dans leurs fonctions, mais tout le monde.

L’Eglise ne moufta pas. Elle ne se sentait pas trop concernée. Et pourtant, bien que non visée, elle y laissera autant de plumes, sinon plus, que l’Islam. L’offensive a eu pour résultat de cantonner le religieux dans un espace plus que réduit : à la maison. Or, croyant ou pas, les citoyens ont un héritage catholique jusqu‘au bout des ongles. Leurs lois, leurs mœurs, les règles de vie quotidiennes, leur imaginaire, leur langage même, jusque dans les noms de beaucoup de villes (les Saint- quelque chose), et ne parlons pas des prénoms. Vouloir balayer tout ça d’un revers de main c’est déconstruire une société. C’est pourtant ce qui fut tenté.

Mais la guerre continuait. Un autre front s’était ouvert, cette fois au nom de la loi. On ne sait comment la chose démarra, mais tout d’un coup, on se retrouva au milieu de plein d’affaires de pédophilie dans lesquelles étaient impliqués des prêtres, dont certains étaient montés en grade. Des personnes, silencieuses depuis des années, se mirent tout d’un coup à parler, tous en même temps, et ce dans tous les pays. Des associations se formèrent. Des soutiens psychologiques s’organisèrent (pour des traumatismes dont certains datent de plus de 20 ans). Coïncidence ? Elle serait belle ! Bien sûr, L’Eglise ne pouvait que condamner. On n’en attendait pas moins d’elle. Ce faisant, elle se condamnait elle-même, car, comme a dû le comprendre le Pape, cette attaque n’était pas fortuite. Ce vaste mouvement, « spontané » en apparence, semble trop bien orchestré pour être un évènement circonstanciel. Mais le piège était tel que Benoit XVI ne pouvait que jouer le jeu des assaillants. Malgré les condamnations, les démissions, et les manifestations de repentir, on l’accusera de couvrir certains évêques en « trainant » à accepter leur démission. Une association aux Etats-Unis a même porté plainte contre lui et deux autres cardinaux à la Cour Pénale Internationale.

Sur un tel sujet et dans un tel contexte, l’attaque était imparable. Aucune défense n’est possible. Devant le malheur des victimes, surtout s’il s’agit d’enfants, on ne peut que compatir. Toute autre attitude ne peut qu’aggraver le cas du coupable. Seul l’émotionnel compte. L’un des résultats de cette vague d’accusation est que le regard sur les prélats a complètement changé. Le curé, qui était jadis le père, l’ami, le conseiller, le guide même, n’est plus qu’un vulgaire obsédé, un voyou protégé par une soutane, un hypocrite derrière une façade vertueuse. On ne pouvait mieux assassiner l’Eglise. A ce stade, elle peut encore espérer se ressaisir et faire entendre à nouveau sa voix. Mais, apparemment ce n’est pas au programme de ceux qui veulent la défaire. Leur action se poursuit donc, par petites touches. Le peu que l’Eglise interdit encore, comme l’amour libre ou l’homosexualité (ou le mariage pour tous), devient un levier pour mettre le Vatican dans une situation inconfortable. Se rajoutent à cela quelques scandales visant des proches du Pape. Un scandale de plus en ces saints lieux n’a rien d’exceptionnel. Bien au contraire, on pourrait même dire que c’est l’autre nom du Vatican, tant nous en avons vus au cours de l’Histoire, et quels scandales !

Mais dans ce contexte, un scandale de plus, c’est beaucoup. Il y a plus grave. On oublie trop souvent que le Vatican est un état. Un état avec son gouvernement, son économie, son système financier. Or ce système financier est largement interconnecté avec le système financier mondial. Récemment, la Banque du Vatican s’est vu fermer son compte chez le géant JP Morgan Chase, et interdire de carte de crédit par la Banque d’Italie. Situation inédite, que l’on pourrait comparer à un embargo. Et c’en est un. Pourquoi cet embargo ? Sachant qu’asphyxier financièrement un état, c’est l’amener doucement vers la mort, que cherche-t-on ?

Le Pape se devait de réagir. Mais comment ? En a-t-il seulement les moyens ? Je ne crois pas. Ce n’est même pas très utile, car ce n’est pas l’Eglise seule qui est visée. La cible c’est ce qu’elle représente dans la tête et les cœurs des catholiques, le fondement même des sociétés catholiques. Ce qui est pathétique, c’est que ce sont les catholiques eux-mêmes qui prêtent la main à leur propre destruction. Il suffit de leur donner une cause ou un ennemi (l’Islam fera l’affaire, comme toujours) pour les embarquer dans n’importe quelle entreprise, même d’autodestruction. Un pape, dans ces conditions d’impuissance totale, que peut-il faire ? Rien, sinon attendre que la machine à broyer finisse par l’atteindre personnellement, ou bien passer la main. Dans les deux cas, son départ est au bout.

Avic

http://avicennesy.wordpress.com/

20 commentaires:

thanatos a dit…

en lisant ca :
"Le catholicisme est la religion la plus adaptative de tous les monothéismes. Ce qui fait sa force et sa faiblesse. Il a accompagné toutes les tyrannies tout en s’y pliant, a généré des siècles d’obscurantisme tout en s’ouvrant à la connaissance, a subi toutes les révoltes et révolutions tout en les canalisant. Enfin il a, de par son héritage judaïque, appliqué tous les interdits bibliques, en inventant même d’autres qui lui sont propres, tout en créant des moyens de les contourner"

pas besoins d’aller plus loin.on voit l'ignorance de l'auteur concernant l'histoire de l’église.

Aussi pour rappel, l’église catholique ne peut mourir puisque c'est l’église de Dieu (que les juifs on refusés, d’où leur condamnations à errer et être des parasites.) Vatican 2 n'est pas l’église catholique.

sur l'histoire des saints et de l’église en générale-->http://hodiemecum.hautetfort.com/

tamara bouvier a dit…

Aussi pour rappel, l’église catholique ne peut mourir puisque c'est l’église de Dieu (que les juifs on refusés, d’où leur condamnations à errer et être des parasites.) Vatican 2 n'est pas l’église catholique.

Pourquoi demander à un juif de passer du monothéisme pure au culte païen trinitaire catholique?

tamara bouvier a dit…

pur pardon

thanatos a dit…

ces textes répondront à votre question mieux que moi :
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/02/06/le-christ-annonce-dans-lancien-testament/

http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/02/14/jesus-christ-est-vraiment-dieu-et-fils-de-dieu/

http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/01/19/la-sainte-trinite-et-lincarnation-en-danger/

http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/02/02/discours-secret-du-cimetiere-juif-de-prague/

tamara bouvier a dit…

@thanatos, il s'agissait d'une affirmation sous la forme d'une question.
La religion chrétienne ne m'intéresse aucunement.
Je ne suis d'aucune religion (aucune n'est bonne à mon sens) mais je veux bien croire en un dieu UN, INTEMPOREL et IMMATÉRIEL (exit le christianisme) et un dieu d’Amour (exit l'islam) et UNIVERSEL et NON-RACISTE (exit le judaïsme).

Mathieu Sold a dit…

http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=54&id=1071

thanatos a dit…

@tamara
le Dieu de l’église catholique est immatériel et intemporel, il est amour et pardon, il est universel et non raciste.

http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.fr/
http://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/02/12/vrai-et-faux-oecumenisme/

Après, nous sommes ses créatures, nous lui devons obéissance.Le créateur nous à prévenus, il nous à donné un code de conduite à respecter.

Seul l’orgueil empêche cette reconnaissance, et qui à été le premier des orgueilleux ? LUCIFER!

Quand au new-age,(nous sommes des dieux, nous créons notre réalité), je vous conseille de regarder de plus prés quelles personnes l'ont fondées .
Pour ma part , je préfère la compagnie des pères et grands docteurs de l’église que des satanistes criminels dégénérés.

http://www.thomas-d-aquin.com/Pages/Introductions/IntroMenuCadre.html

http://www.alterinfo.net/Le-New-Age-le-Satanisme-et-le-Nouvel-Ordre-Mondial_a41987.html

http://www.virgo-maria.org/D-Gnose-et-Contre-Eglise/Jean_Vaquie/Oeuvres/Vaquie-Cahier_08_Retour_offensif_gnose.pdf

tamara bouvier a dit…

@thanatos,
ah bon jésus est immatériel et intemporel?

feeljack a dit…

c est de pire en pire !! vous n en pouvez plus de raconter des conneries grotesques sur ce site !!! il faut vous faire soigner , la ça urge !!!!!!

feeljack a dit…

je parlais bien sur du timbré qui poste ces articles débiles !!
la plus part du temps on ouvre ce site pour rire un bon coup d autant bêtise humaine , mais la c est même plus drôle
pauvre type !!

ludogan a dit…

@feedjack si tu es à la recherche de la bētise humaine ou cherche à rire il y a des sites bcp drôles où alors t'as vraiment du temps libre 'es du genre le planqué trop payé pour rien foutre toi ? ... je t'envie ! ca embauche dans ta boite ? ( si tu veux un C.V en pv...... )

bonne journée et bon trollage ( ps: C.V = claque virtuelle ! )

tamara bouvier a dit…

@feeljack, rien ne t'empêche de gicler ailleurs et de quitter les "dingos" si tu trouves que ce site raconte n'importe quoi.

Fred a dit…

@ feeljack

Cher Ami,

Il y a quelques mois, j'étais presque exactement comme toi

C'est dire si je peux (encore) te comprendre, comme le jeune adulte peut encore, j'espère, comprendre l'ado qu'il était il n'y a pas si longtemps (attention, je ne critique pas l'ado: c'est une période fascinante de la vie!)

Que tu le veuilles ou non, tu es à la recherche du sens de ta vie

Quand un article ne te convient pas, en effet, avec ta souris ou ton pad tu peux aisément glisser plus loin, jusqu'à trouver ce qui te convient mieux

Non, là non seulement tu lis le résumé de l'article, mais encore tu ouvres l'article, poussé par une curiosité ("malsaine"?) tu lis la suite et tu vas même jusqu'à prendre le temps et la peine de lire un ou des commentaires

Si ces commentaires te paraissent complètement "déjantés", alors pourquoi ne pas en rire un bon coup, aux éclats (comme je le faisais il n'y a encore pas si longtemps)?

Non, tu te sens directement interpellé, "agressé", "trompé" ou je ne sais quoi et soudain, tu te décides, va savoir pourquoi?, à lancer quelques invectives (bien?) senties à la cantonade

Je pourrais en rire (car franchement, il pourrait y avoir de quoi)

Non, car je repense à moi, et à tous les autres qui, un jour, sont appelés à se poser des questions, à s'ouvrir et, pourquoi pas, à SE remettre en question

Oui, tu peux lutter (je l'ai fait pendant 49 ans, 7x7 ans!)

Mais un jour, la "bonne partie" de toi, de ta pensée reviendra te poser des questions

Je te souhaite de lui faire alors bon accueil, de l'écouter gentiment, de dialoguer en douceur avec elle et d'accepter que cette partie de toi, en toi puisse t'apporter joie, bonheur et apaisement

Un ami, ni meilleur, ni moins bons que quiconque: juste touché par la Grâce et qui, en remerciement tente de faire prendre conscience que ce qui est beau, désintéressé et paisible peut être agréable et nous faire voir la vie d'une nouvelle façon

Amitiés

Fred

Fred a dit…

@ Tamara Bouvier

Chère Tamara,

"ah bon jésus est immatériel et intemporel?"

Que voilà une petite question sibylline et Thanatos a donné des liens qui y répondent en bonne partie

"Pourquoi demander à un juif de passer du monothéisme pure au culte païen trinitaire catholique?"

1.Qui "demande à un juif (et pourquoi pas à tous les juifs non messianiques?) de passer du monothéisme pure au culte païen trinitaire catholique?"

2.Si je vous comprends bien, il y aurait donc du monothéisme "pure" (sic) et du non pur
Je ne vois pas de quoi il s'agit: c'est mono ou ce n'est pas mono (en l'occurence, le Dieu de la Bible dit qu'IL est Le seule Dieu Unique, donc "pur" si je reprend votre terme)

3.Vous évoquez le "culte païen trinitaire catholique" et là, je pourrais plaisanter en disant que vous ne savez pas ce qu'est la religion catholique car, avec tout le respect que j'ai pour les vrais Croyants de cette Eglise (= des Elus), le dogme de cette Eglise n'est pas comme vous le dites un "culte païen trinitaire", mais bien un "culte païen multinitaire", si j'ose ce néologisme facile à comprendre

En effet, dans la religion catholique, il n'y a pas Un Dieu unique, il y a quantité de divinités, adorées, invoquées, idolâtrées, dont la moindre n'est pas la vierge Marie (que je respecte infiniment comme Maman de Jésus-Christ, mais elle est morte -oui, je sais, le haut clergé catholique, des "Pères de l'Eglise, ont institué l'Assomption en incluant des apocryphes dans la Bible- et elle "attend" sa résurrection comme Élue lors de la Parousie à venir -proche?-)

Je passe sur tous les Saints, les Saintes et sur les Papes

Il est vrai que, selon moi, le haut clergé catholique a, depuis les premiers siècles, "tordu" La Parole, La Bible, en La modifiant, en Lui ajoutant des apocryphes, en se prostituant avec Constantin pour se partager le pouvoir etc.

Les "pauvres" croyants n'y peuvent pas grand'chose, mais le Tout-Puissant oui: Il "jugera" selon les coeurs. C-à-d. selon les intentions et la pureté des actes de chacun

La seule vraie Eglise est "invisible": Elle est composée de tous les Croyants sincères et fidèles à Dieu, quelle que soit leur appartenance à une Eglise "officielle" quelconque: C'est L'Eglise invisible de Jésus-Christ (qu'Il enlèvera au Ciel lors de Son retour, la Parousie)

3.La Trinité
Ça vous secoue!
Je le comprends
Je comprends que nos "petits cerveaux", bien formatés par le rationalisme ambiant, pur produit de l'ennemi, aient de la peine à concevoir que Dieu, notre Dieu, notre Créateur, Unique, Éternel, Tout-Puissant, puisse se "manifester" sous "différentes formes": Eloims (au pluriel, en plus!), Javhé, l'Eternel, Moïse (hé oui, Moïse a été fait Dieu, par Dieu et Aaron est son prophète!), Ange luttant contre Jacob, Jésus-Christ son Fils Unique (existant Lui de tous temps et ... hors du temps, comme Dieu le Père)

Et comme si ça ne suffisait pas: Le Saint-Esprit (Celui Qui nous remplit mais que L'on accepte ou pas)

Quand à nos Frères... et Soeurs Juifs/Juives, les Messianiques préludent à des conversions spectaculaires et en masse le jour où les deux Témoins non morts reviendront: Enoch et Elie qui prêcheront Jésus-Christ aux Juifs. Quel événement extraordinaire nous vivrons là! (tout est dans la Bible et en bonne partie dans le Tanak)

Je me réjouis du jour où, après qu'Il vous ait approché d'encore plus près, vous écrirez Son Nom avec une majuscule, comme je prends la peine d'écrire le vôtre: ce jour vous aurez accepté son Amour inconditionnel pour chacun de nous. Cela vous remplira d'Amour et de respect

Ça voudra dire que vous aurez reçu la Grâce et qu'avec la Foi qui vous animera alors vous concevrez avec joie que les voies de l’Éternel sont impénétrables et que certains mystères nous seront dévoilés en temps et en lieu

Amitiés

Fred

Fred a dit…

@ Tamara Bouvier

PS: ça prend moins de 5 minutes de lecture (dans votre Bible ou sur Bible-en-ligne):

-Apocalypse chap. 6, verset 12

-Esaïe chap. 13, verset 10

Des textes qui ont entre plus de 1'900 ans (Apo. NT) et plus de 2'600 ans (Esaïe, AT, Tanak)

Ainsi, vous ne serez pas surprise de ce qui est en train de nous arriver sous le 6e sceau (tout ce qui est annoncé dans les versets 2 à 11 du chap 6 s'est déjà produit à ce jour. Facile à vérifier si on consulte un quelconque théologien... même non croyant ou un historien sérieux! Si, si, ça existe!)

Il y a 600 autres prophéties dans la Bible: toutes se sont réalisée à la virgule près (sauf celles qui concernent le présent et l'avenir, bien sûr, par ex. Apo. 13. 2-8, l'anté/antichrist, une des bêtes, né le 21 juin 1982 à 9h03 AM selon mes sources: il va faire parler de lui, selon toutes vraisemblances)

Amitiés
Fred

frank ribeault a dit…

@Thanatos, Bibliothèque De Combat a perdu toute crédibilité aux yeux de nombreux internautes. Causes majeures : Censure de commentaires gênants vis a vis des affirmations dogmatiques et hermétiques qui y sont proférés (par le ou les auteurs), mépris maladif et symptomatique a l’égard de l'Islam originel laissant apparaitre un cruel manque de savoir et de connaissances sur le sujet, le comble étant de se faire passer pour les dignes représentants du christianisme véritable tout en adoptant des comportements contraires a l'enseignement de Jésus, (orgueil élitiste, sarcasmes systématiques contre les objecteurs d’idées, absence d'empathie et d'Amour du Prochain, ça fait beaucoup...) ces gens sont enfermés dans le rationalisme des textes sacrés et sont ignorants de la sciences des paraboles, et pour cause, seuls les êtres développés spirituellement connaissent cet Art, donc pour résumer, les auteurs ne peuvent qu'effleurer le sens véritable de la Bible. CQFD. Site a déconseiller en somme.

tamara bouvier a dit…

@Fred, oui je suis antitrinitaire, la trinité est contradictoire avec le monothéisme (tu as raison je ne devrais pas parler de monothéisme pur mais de monothéisme tout-court, car il y a bien une évidence que vous niez, c'est que le christianisme est une religion POLYTHÉISTE), eh oui 1 c'est 1 et 3 c'est 3, pour moi Dieu n'existe pas en dehors de lui-même. On ne peut attribuer absolument rien de divin à quoique ce soit si ce n'est Dieu lui-même, tout le reste a un nom, l'idolâtrie.

Moïse n'a jamais revendiqué une divinité ou quoique soit.

De quelles prophéties parles-tu? parce-que très souvent les prophéties peuvent être interprétées de mille manières. Et je ne vois pas en quoi des prophéties viennent appuyer la trinité?

"Quand à nos Frères... et Soeurs Juifs/Juives, les Messianiques préludent à des conversions spectaculaires et en masse le jour où les deux Témoins non morts reviendront: Enoch et Elie qui prêcheront Jésus-Christ aux Juifs. Quel événement extraordinaire nous vivrons là! (tout est dans la Bible et en bonne partie dans le Tanak)"
Honnêtement j'en ai rien à foutre, je ne suis pas juifs comme 99,7% des humains ou 100% des goyim.

Fred a dit…

@ Tamara Bouvier

Chère Tamara,

Merci pour ta réponse

Avant de continuer, il faut que tu m'éclaires sur ton Dieu:

Est-ce le Dieu de notre Bible ou est-ce un autre Dieu?

Car le Dieu de notre Bible, c'est le Dieu des Chrétiens (= qui suivent Jésus-Christ, notre Sauveur)

Or comme tu accuses (à tort selon moi, mais nous en parlerons plus tard) les Chrétiens de polythéisme, ça voudrait donc dire que tu n'es pas Chrétienne (donc rejet aussi de la Bible chrétienne)

Alors, tu es "Quoi"?

Les questions de Moïse, des prophéties et des Juifs seront abordées quand ce premier point, déterminant sera clair pour moi (j'espère qu'il est déjà clair pour toi)

Amitiés

Fred

Dichkaa a dit…

Sourate Al ikhlas, le monotéhisme pur.
Au nom D'Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Dis: ‹Il est Allah, Unique.
Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.
Et nul n'est égal à Lui›.

Le Saint Coran, et l'Islam DERNIÈRE religion révélée

20 100 a dit…

Les groupes humains ont souvent des cultures différentes.
La religion est un élément culturel comme beaucoup d'autres (culture culinaire, vestimentaire, familiale, etc...).

L'installation et l'expansion de l'islam en France est un phénomène propre à l'émigration *. Tout comme les remises en cause, les enrichissements et les appauvrissements de la culture locale (non pas de souche mais dans l'état où elle se situe quand elle reçoit les différents flux, contrôlés ou non, dans les faits et non pas dans les voeux.

* Je vous entends déjà, mais je suis sur qu'en cherchant bien on trouve 100% des religions de la planète en France, après c'est les proportions dans les individus les pratiquant qui donne du sens.

Quand un pays entretien une politique en négligeant ses capacités pour les mener à terme, il peut rencontrer certains problèmes, certaines assimilations peuvent s'inverser.
Quand il n'y a plus de capacité d'intégration, on peut parler d'amalgame voir à l'opposé de désintégration, d'une situation vers une nouvelle.

La religion, les fringues, la nourriture, la place de l'individu dans le collectif, la structure familiale, les valeurs morales tout cela et même plus, est culturel. Voilà le contenu dans son intégralité, ne le réduisons pas seulement à la religion. Après il y a le média qui le véhicule. On peut parler d'individus bien sûr, mais aussi de flux commerciaux (nourriture, vêtement) et culturel (tv, livres, net, etc...).

Il y a ce qui est indigène et ce qui est exogène. Ne plus entretenir ou être capable de le faire c'est nier les cultures.
Vise t on un universalisme culturel, une grande soupe grisâtre incohérente et sans légitimité ?

Le mariage Gay (total non sens philosophique à mon sens, qui a le mérite d'être le miens) passe en France (un des derniers gros pays d'Europe à résister) mais tout l'monde se trémousse quand le pape démissionne, drôle de pays que la France ne trouvez vous pas ?
Il n'est plus question de religion mais bien de culture influençant la législation. (quand je vois les augmentations des crimes sexuels je ne peux que redouter le jour ou comme ça concernera trop de gens on les légalisera).
Ce pays qui croit avoir tout les moyens pour des idéaux qu'il ne comprends plus vraiment, qu'il inverse de plus en plus, et qui se ramassant la tronche dans le caniveau se dit qu'il n'avait pas assez d'élan et recommence, cherche sa cohérence tout comme tout les autres au file de son détricottage.

Comment rendre un Français moins bête ? (transposable à tout l'humanité confiante en elle même).
En lui tirant une balle 30 cm au dessus de sa tête, pour ne pas louper son orgueil.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.