mardi 26 mars 2013

20 pour cent des enfants de New York ont des problémes mentaux

Plus de 145.000 enfants de New York agés de 6 et 12 ans soit environ 20 pour cent du total, sont concernés par des problèmes de santé mentale, tels que le déficit d'attention, les troubles bipolaires, l'anxiété, la dépression ou divers autres troubles du comportement.

Une étude menée par le Département de la santé de la ville de New York a révélé que seulement 6 pour cent des enfants dans cette tranche d'âge avaient été diagnostiqués avec des problèmes de comportement, mais que 14 pour cent auraient eu des symptômes de problèmes de santé mentale qui restaient non diagnostiqués.

Selon le New York Post, qui a publié les résultats de l'étude, les parents des 101.000 enfants qui ont répondu au sondage ont déclaré que leurs enfants «avaient des problémes d'émotion, de concentration, de comportement ou à de sociabilité »,

«Les cas non diagnostiqués n'ont pas été saisis parmi les données de l'enquête . Par conséquent, la prévalence sous-estime les taux réels des conditions de santé mentale », souligne l'étude.

Environ 44.000 enfants de la ville de New York ont ​​été diagnostiqués avec un trouble de santé mentale, mais le département de la santé de la ville affirme que la gravité de leurs problèmes est souvent bien pire qu'on ne le croit actuellement - et que les maladies mentales ne sont pas signalées en général.

Parmi ceux qui ont été diagnostiqués, environ 26.000 enfants (ou 4 pour cent) ont des déficits de l'attention avec hyperactivité (TDAH) et 15.000 (ou 2 pour cent) ont un trouble des comportement. Les garçons sont trois fois plus susceptibles d'être diagnostiqués avec une maladie mentale que les filles .

Toujours selon les rapports de l'enquête, malgré le nombre élevé de cas diagnostiqués et le nombre encore plus élevé de maladies non diagnostiquées, seuls quelques enfants ont reçu un traitement. Seuls les deux tiers des enfants atteints ont reçu une forme d'aide médicale et seulement 36 pour cent ont reçu des médicaments. Et seulement 17 pour cent des enfants non diagnostiqués soupçonnés de souffrir d'une maladie mentale ont reçu une forme d'assistance.

Mais le département de santé de la ville affirme que les données ne doivent pas être alarmantes et qu'elles sont conformes aux statistiques nationales. Le ministère soutient également que les écoles de la ville fournissent des services qui peuvent aider les 145.000 enfants en difficulté.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Sam Miller a déclaré que "Plus de 400 écoles offrent des services de soins mentaux, que ce soit dans le cadre des centres de santé en milieu scolaire ou par l'intermédiaire de cliniques de santé mentale spécialisées".

Afin de résoudre les problèmes de chaque enfant, chaque école devra traiter plus de 360 ​​enfants - une tâche impossible à gérer.

Ces données jettent plus de lumière sur les difficultés auxquelles font les enfants, les adolescents et les nouveaux diplômés de la ville. Plus tôt ce mois-ci, une étude a montré que les taux d'alphabétisation chez les diplômés du secondaire ont été revus à la baisse, avec près de 80 pour cent des nouveaux diplômés qui n'ont pas de base en lecture, en écriture et en mathématiques. L'itinérance chez les enfants de New York City est aussi parmi les plus élevées du pays, avec 21 000 enfants ayant passé tous les soirs de Janvier dans un refuge pour sans abri.

Un faible niveau d'éducation, la maladie mentale et la pauvreté atteignent les enfants du New York plus que ceux dans d'autres villes tandis que la ville est confrontée à une lutte constante pour améliorer les conditions de vie de sa jeunesse.

http://rt.com/usa/children-mental-health-nyc-815/

Traduction :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/

9 commentaires:

Emyline a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Guy Fawkes a dit…

"Seuls les deux tiers des enfants atteints ont reçu une forme d'aide médicale"

-> Si leur aide c'est pour leur filer encore plus de médocs, pas sur que ça vaille la peine...ils devraient commencer par supprimer leur obligation vaccinale complètement incensé et tout s'améliorerait très vite.

"Mais le département de santé de la ville affirme que les données ne doivent pas être alarmantes et qu'elles sont conformes aux statistiques nationales."

-> Quel argument bidon. Si 50% des enfants du pays étaient concernés dans 2 ans, ça deviendrait normal aussi car "conforme aux statistiques nationales". Les gamins ne sont donc plus que des chiffres, c'est n'importe quoi. En plus, vu que la vaccination est obligatoire sur toute le territoire et dans des proportions incroyables, c'est normal que le problème soit étendu au pays entier. Ils feraient mieux de comparer avec des pays qui ne vaccinent pas ou peu et ils auraient des surprises probablement. Il y a évidemment d'autres causes mais celle ci est la pire d'entre elle (via le mercure et l'aluminium).

Guy Fawkes a dit…

A noter aussi que les USA sont l'un des pays utilisant le plus de pesticides (derrière la France tout de même) et qu'ils sont le plus gros producteur d'OGM au monde.
Et visiblement ce n'est pas prêt de changer:


Monsanto fait passer une loi qui le protège au congrès:
http://resistance71.wordpress.com/2013/03/26/eugenisme-et-necro-agriculture-monsanto-fait-passer-une-loi-qui-le-protege-au-congres-du-pays-du-goulag-levant-ex-usa/

Wisdoom a dit…

Bien dit Guy! les vaccins et les OGM doivent bien préparer le terrain, et puis après il y a le contexte culturel via les multiples interfaces multimedia: notre génération zapping ne sais plus se concentrer, les contenus étant chargé émotionnellement n'importe comment (ou pas !)ils sont dès le plus jeune age sous influence, et passant d'un épisode de dexter, aux infos qui font dans le pathos, en passant par un porno sur le net et un épisode de skins et l'ascenseur émotionnel tombe en panne!!

C'est malheureux...et va falloir ramasser les morceaux! vivement un pti retour à la Nature, je sais pas si vous connaissez ce film mais je vous le conseill absolument il est très beau: http://www.youtube.com/watch?v=EmCelBEvwBg

Jeannot Lapin a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jeannot Lapin a dit…

Info à prendre avec des pincettes:

Le lobby pharmaceutique, très actif aux USA invente sans cesse de nouvelles "maladies", et les remèdes qui vont avec. C'est le cas typique de l'hyperactivité et du trouble de l'attention.

On sait bien que les enfants (et les garçons en particulier) ont besoin de se dépenser.

Alors forcément, si on les colle dans des salles de classes 8h/jour et qu'ils vivent en ville où leur seule activité sera une console de jeu ils ne tiendront plus en place (sans parler de l'alimentation extrêmement sucrée des américains).

Et Big Pharma nous concocte un médoc pour "régler le problème" alors qu'il aurait suffit d'inscrire le gamin dans un club de sport...

juan de españa a dit…

Pour conclure/ un pays de fous ; avec des psychopathes en alternance comme president .....

Jeanne Darque a dit…

Plus la bouffe industrielle qu'ils avalent a longueur de journée... Il en faut pas plus pour qu'ils soient dans cet état !

Guy Fawkes a dit…

@jeannot
Ce n'est pas une info à prendre avec des pincettes, tu as raison. Ils ont inventé quantité de maladies pour agrandir le marché et rentrer plus d'argents:

Maladies à vendre (les inventeurs de maladies):
http://www.youtube.com/watch?v=HXJlB7WESmw

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.