vendredi 19 avril 2013

Neurosciences : L'incroyable témoignage de Jill Bolte Taylor

Jill Bolte Taylor est une neurolobiologiste qui a eu une attaque cérébrale, elle raconte comment elle a vécu cette expérience et quelles conclusions elle en a tirée quand au fonctionnement du cerveau.








11 commentaires:

ezekiel a dit…

je l'avais regarder ya quelques années , c'est tres intéressant .

VeineCave a dit…

Hors sujet mais j'ai vu que tu ne retraçais pas les événements qui se déroulent au venezuela.


Pendant que les Américains et le monde pleure sur les attentats de Boston, le Venezuela est en flamme, 7 morts et des centaines de blesses suite à des manifestations d'ordre politique. Soit disant que le successeur de Chavez, Nicolas Maduro ne récolterait pas la majorité des voix.

Les États Unis comme par hasard contestent également et veulent un nouveau décompte des voix, tout comme la Maison Blanche, dont le porte-parole a estimé qu'il s'agirait d'une étape "importante, prudente et nécessaire".
L'opposant à Maduro n'est autre que Henrique Capriles, digne héritier d'une des familles les plus riches au Venezuela.
Nouveaux appels à manifester contre Maduro au Venezuela
www.lemonde.fr
Des heurts ont éclaté lundi soir lors de manifestations contre la victoire du dauphin d'Hugo Chavez dont la victoire a été proclamée.

ezekiel a dit…

c'est le capriles qui a dit aux opposants de maduro de laisser exprimer leur colère , il est responsable de la mort de ces gens la et les usa comme dhab foutent leur merde a dire qu'il ne reconnaisse pas que maduro soit président . ils font exactement la meme chose qu'avec chavez .

et on voit bien que ça etait bidouiller , car ceux et celles qui ont voté chavez ont voté maduro et chavez capriles cetait 10% d'écart des vote et la c'est meme pas 2% je crois . ça sent la magouille qui c'est pas dérouler comme prevue .

gemacx a dit…

Capriles est agent américo-israelien, c'est justement son job de foutre le bordel le plus possible.

Alain a dit…

J'ai lu son livre. Il est fabuleux, vraiment riche de connaissances, d'expériences. On découvre "par la pratique" le fonctionnement du cerveau et ses possibilités gigantesques. Qu’une professionnelle aussi honnête et volontaire ait fait l'expérience de ses recherches et nous le rapporte aussi simplement, est une chance unique pour nous.

Alain a dit…

Voici les notes que j'avais pris quand j'ai lu le livre de : Dr Jill Bolte Taylor
Voyage au-delà de mon cerveau My Stroke of Insight Ed : JC Lattès Editeur : Hodder Paperback (19 mars 2009)
http://www.lefigaro.fr/livres/2008/11/07/03005-20081107ARTFIG00018-l-incroyable-guerison-du-dr-jill-bolte-taylor-.php

http://www.amazon.fr/Voyage-au-del%C3%A0-mon-cerveau-neuro-anatomiste/dp/2709630818

Citations :

L’instant présent, c’est celui où tout le monde et toute chose fusionne pour ne plus faire qu’un. Notre hémisphère droit nous considère tous comme des membres à part égale de la grande famille humaine. Il perçoit immédiatement ce qu’il y a de semblable en vous et moi et ce qui relie chacun d’entre nous à cette merveilleuse planète sur laquelle nous vivons. Il se forme une vue d’ensemble des situations, s’attache à ce qui rapproche les uns des autres différents éléments et au tout qu’ils forment ensemble.
Notre empathie, notre capacité à nous mettre à la place d’autrui, prend naissance dans notre cortex frontal droit. Page 44

Certains d’entre nous réfléchissent beaucoup plus rapidement que d’autres. Leur cerveau
« babille » à une telle allure que c’est à peine s’ils parviennent à suivre le fil de leurs idées. D’autres pensent au contraire si lentement qu’il leur faut un temps fou pour comprendre quoi que ce soit. Il y en a aussi qui ont du mal à se concentrer assez longtemps pour traduire leurs intentions en actes. Ces variations découlent du « câblage » interne de chaque cerveau. Page 46

Mon Amygdale, la parie du cerveau qui engendre la peur, n’a pas réagi…Au contraire !
Je me suis sentie touchée par la grâce dans le silence de mon hémisphère gauche soudain indifférent à tout ce qui composait mon quotidien. Ma conscience est parvenue à une forme d’omniscience où je ne faisais pour ainsi dire plus qu’un avec le reste de l’univers,
ce qui m’a d’ailleurs beaucoup plu. Page 56

Je me sis demandé comment j’avais pu demeurer tant d’années prisonnière de mon enveloppe charnelle sans me rendre compte que je ne faisais que passer sur cette terre. Page 63

… mon hémisphère droit a exulté de se découvrir associé au flux de l’éternel. Je ne me sentais plus isolée ni seule au monde. Mon âme en expansion atteignait les dimensions de l’univers entier en s’ébattant allègrement dans un océan sans borne. Page 92

…chacun possède autant de force vitale que le reste du monde.
Me voilà devenue un être de lumière dont l’énergie se diffusait dans le reste du monde !
…je me percevais comme un tout d’une absolue perfection, ... Page 95

Votre énergie se diffuse à tout ce qui vous entoure.
Voila que vous atteignez les dimensions de l’univers ! Page 104

Quel n’a pas été mon enthousiasme quand j’ai mesuré ce que je pouvais apporter aux autres en guérissant, et pas seulement aux victimes d’un traumatisme cérébral : à tout ceux qui sont dotés d’un cerveau ! Imaginer le monde rempli de gens heureux et en paix…
… la quiétude est à notre portée; il nous suffit, pour y parvenir, de faire taire la voix de notre hémisphère gauche dominant. Page 144

Au bout de ces 8 ans j’ai jugé mon rétablissement complet. Page 145

Alain a dit…

Voici les notes que j'avais pris quand j'ai lu le livre de : Dr Jill Bolte Taylor

Au bout de ces 8 ans j’ai jugé mon rétablissement complet. Page 145

Mon AVC m’a donné l’occasion de prendre conscience de l’impact de mes émotions sur mon organisme. La joie est devenue une sensation à l’intérieur de mon corps. La quiétude aussi….
J’ai découvert qu’il était en mon pouvoir de les laisser s’installer en moi
ou au contraire de les chasser au plus vite.

J’ai découvert la capacité de mon hémisphère gauche à raisonner mon cerveau
en lui dictant ce qu’il tolère ou pas. Page 157

Je sais cependant que personne ne peut m’obliger à ressentir quoique ce soit, excepté moi-même. Rien d’extérieur à ma conscience n’a le pouvoir de m’ôter ma tranquillité d’esprit. Celle-ci ne dépend que de moi. …c’est à moi seule de décider du regard que je porte sur mon expérience.
Page 158
J’ai beaucoup réfléchi, ces derniers temps, aux connections neuronales que je souhaite réactiver et à celles que je ne tiens pas à voir ressurgir. Page 159

… malgré ma joie de me sentir à nouveau solide, cela me manque de ne plus me percevoir comme un fluide et de ne plus me rappeler sans cesse que nous formons qu’un
avec le reste de l’univers. Page 169

… ma certitude innée d’appartenir à un tout qui me dépasse survivra-elle à la renaissance
de mon individualité au sein de mon hémisphère gauche ? … Je ne souhaite pas renoncer
à mon impression de fusionner avec le reste du monde. Page 172

Plus nous mobilisons les réseaux de neurones qui suscitent en nous sérénité et sympathie
pour autrui, plus notre entourage le ressentira et plus la paix s’étendra, par contagion,
si je puis dire, sur notre planète. Page 175

Notre hémisphère gauche possède entre autres caractéristiques celles d’élaborer des scénarios.
… Plus impressionnant encore, notre hémisphère gauche excelle dans l’improvisation ; il comble ses lacunes entre les données dont nous disposons. Page 186

Et s’il traite un sujet qui nous touche, il épuisera à coup sur l’éventail des possibilités en envisageant tous les « si » et les « mais ».
Au début, les lubies de la petite voix qui me racontait des histoires en mon fort intérieur
m’ont paru plutôt comiques… jusqu’à ce que je me rende compte que mon hémisphère
gauche espérait me voir prendre ses sornettes au sérieux !
… un abîme sépare ce que je sais de ce que je crois savoir. L’expérience m’a appris à me
méfier de la propension de la petite voix qui me raconte des histoires à tourner au drame
ou à monter en épingle les incidents qui émaillent mon quotidien.

Non content d’échafauder des contes à dormir debout qu’il prenait ensuite pour argent
comptant, mon cerveau gauche manifestait une fâcheuse tendance à la redondance,
c'est-à-dire à ressasser sans arrêt les mêmes idées.
Hélas !

Alain a dit…

Voici les notes que j'avais pris quand j'ai lu le livre de : Dr Jill Bolte Taylor

Hélas ! Notre société n’apprend pas aux enfants à « cultiver le jardin de leur esprit”.
En l’absence d’auto discipline, nos pensées se succèdent les unes aux autres par automatisme, comme personne ne nous enseigne à contrôler ce qui se passe à l’intérieur de notre crâne,
nous demeurons vulnérable à ce que les autres pensent de nous ainsi qu’à la publicité
et aux tentatives de manipulation de l’opinion par les politiques. Page 187

J’ai décidé de tirer une croix sur la partie de mon hémisphère gauche qui m’incitait à la mesquinerie, aux tracasseries incessantes et au dénigrement de moi-même et des autres.
Entre nous, l’effet que produisait ce genre d’attitude sur mon organisme ne me plaisait
pas du tout ! Mon cœur se serrait et ma tension artérielle grimpait en flèche au point
que j’en attrapais mal au crâne.
… la part têtue, arrogante, persifleuse et envieuse de ma personnalité résidait dans le centre
du « moi » de mon hémisphère gauche meurtri (qui m’incitait entre outre à me montrer mauvaise perdante, rancunière, à mentir et à nourrir des désirs de vengeance). Mon cerveau
droit ne souhaitait en aucun cas que de tels traits de caractères se manifestent à nouveau.
Page 188
…il nous arrive de nous emporter comme par réflex dans certaines circonstances. Des substances chimiques qui perturbent notre équilibre physiologique nous envahissent alors pendant une minute et demie. Elles se dissipent ensuite et notre réaction automatique n’a plus lieu d’être.
En résumé ma colère ne persiste plus d’une minute et demie que lorsque je laisse le circuit neuronal correspondant s’activer en boucle. Page 189

…nous avançons souvent dans la vie en pilotage automatique. … plus mon cortex supérieur
se montrait attentif à ce qui se passait au sein de mon système limbique, mieux je maitrisais
mes pensées et mes sentiments. Page 190

« une vie sans examen n’est pas une vie », Socrate dans : Platon, apologie de Socrate

Cela m’a libéré de savoir que rien ne m’empêchait de chasser mes pensées négatives
quand j’en avais assez. Page 191

« Mieux vaut prendre la paix intérieure pour point de départ que se la fixer pour objectif. »
Dr Jerry Jesseph. Page 193

Il me semble que l’on guérit plus facilement de ses émotions à partir du moment
où on les écoute et les acceptent. Page 201

« l’éveil ne résulte pas d’un apprentissage mais, au contraire, d’un désapprentissage
de ce que l’on croit savoir ». Dr Kat Domingo. Page 206

Notre désir de paix doit prendre le pas sur notre attachement à notre souffrance
ou à notre égo ou encore sur envie de l’emporter à tout prix.
… « Vaut-il mieux avoir raison ou être heureux ? ». Page 221

J’aime définir la peur comme « une illusion trompeuse que nous avons le malheur
de confondre avec la réalité ». Page 223

Le moyen le plus évident à mon sens de retrouver la paix en toute humilité
consiste à nourrir un sentiment de gratitude. Page 224

Alain a dit…

Voici les notes que j'avais pris quand j'ai lu le livre de : Dr Jill Bolte Taylor


« Je dois être prêt à renoncer à ce que je suis pour devenir ce que je serais à l’avenir ».
Einstein. Page 225 / 226


Jill Bolte Taylor with Oprah 4 of 12 - 09:40 - 24 juin 2008 :
http://video.google.com/videoplay?docid=-1908949800455529230

Anji a dit…

Cela me rappelle le livre de ECKART TOLLE "Le pouvoir du moment présent" que je vous conseille tous.

Alain a dit…

Dr Jill Bolte Taylor :

« Quand nous méditons, nous pouvons méditer en récitant un mantra, que nous répétons encore et encore, En remplaçant le nouveau matériel entrant en permanence. C'est une occasion de pousser un bouton de réinitialisation ou de dire au centre du langage, " Je vais t'occuper pendant un moment afin de ne plus avoir à me focaliser sur toi», et quand nous le faisons, il devient plus calme. Comme il devient plus calme, l'hémisphère gauche est plus calme. L'hémisphère droit s'ouvre avec possibilité incroyable, et je crois que c'est l’endroit de cette expérience de paix. »
http://www.edgemagazine.net/2012/05/my-stroke-of-insight/

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.