mardi 23 avril 2013

Nike retire de la vente ses T-shirts " Boston Massacre "

 Drôle de coïncidence, ces T-shirts faisaient à la fois référence à un match de base-ball de 1978 et à une bataille de 1770.

Certaines modes sont éphémères. Confronté à une polémique naissante, Nike a annoncé lundi le retrait de la gamme de T-shirts "Boston Massacre" de ses magasins d'usine. La marque de sport s'est fendue d'un communiqué rappelant que ces T-shirts, qui affichent des lettres ensanglantées, étaient destinés aux fans des Yankees, l'équipe de base-ball new-yorkaise. Ils font allusion à un incident ayant opposé, en 1770, des manifestants de Boston à des soldats britanniques. Aucun rapport évidemment avec l'attentat survenu le 15 avril dernier sur la ligne d'arrivée du marathon de Boston.

Le porte-parole de Nike a assuré à l'agence Associated Press qu'"à la lumière de la tragédie ayant touché Boston, des mesures ont été prises immédiatement pour retirer ces produits de nos points de distribution". La chaîne de magasins de sport Fanatics a également annoncé qu'elle cessait la commercialisation de ces articles.

Une annonce qui intervient dans la foulée d'un tweet publié lundi par Eric Stangel, le producteur de l'émission à succès "Late Show with David Letterman". Il partageait avec ses quelque 124 000 abonnés la photo d'un T-shirt "Boston massacre", trouvé sur un présentoir alors qu'il flânait dans une boutique Nike.


Saw this @ Nike Outlet. Told them they shouldn't be selling it. They said "We've been taking them down. (Continued) twitter.com/EricStangel/st…

— Eric Stangel (@EricStangel) 20 avril 2013


L'image a été reprise sur le site de buzz Uproxx, faisant enfler la polémique. D'autant que comme le rappelle ABC News, ce n'est pas la première fois que Nike se retrouve mêlée à une affaire de ce genre. En février, la marque avait dû retirer une publicité montrant le coureur olympique Oscar Pistorius en pleine action avec la mention "I am the bullet in the chamber" ("Je suis une balle dans le canon"), alors que ce dernier était mis en examen pour le meurtre de sa campagne.

Dans le cas présent, le magazine AdAge, spécialisé dans le marketing, signale que juste après l'annonce de la décision de Nike, des internautes ont mis en vente sur eBay des T-shirts "Boston massacre". L'un d'entre eux était proposé à 147 dollars.
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/04/23/fail-les-t-shirts-boston-massacre-de-nike

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.