mercredi 10 avril 2013

Quand le rêve américain est jeté aux ordures



Des centaines de pauvres gens attendant dehors devant une épicerie fermée pour saisie afin de pouvoir obtenir ce qui reste ne représente pas l'image du "rêve américain". Pourtant le 23 mars, devant un supermarché d'Augusta, Georgie, c'est exactement ce qui s'est passé.



Des résidents ont envahi le parking avec des sacs et des paniers, espérant obtenir des aliments pour bébés, des conserves, des nouilles et autres denrées non-périssables. Mais l'église locale n'est jamais venue chercher la nourriture, comme c'était organisé avec le gérant du magasin avant son expulsion. Au moment où les gens arrivaient pour la nourriture, qui était toujours dans le bâtiment – comme c'est le cas dans toute expulsion – arriva le propriétaire du bien, la banque SunTrust.

La banque ordonna que la nourriture soit chargée dans des bennes à ordures et emportée sur une décharge au lieu d'être distribuée. Les gens qui s'étaient rassemblés ont dû être maîtrisés par la police en voyant détruire de la nourriture en parfait état. Le shérif local Richard Roundtree a déclaré que " La possibilité d'une émeute était extrêmement probable".

"Ici les gens ont des enfants qui ont faim et soif", a dit un habitant du lieu, Robertstine Lambert à Fox54 à Augusta. "Pourquoi jeter quand on pourrait faire une distribution ?"

La banque SunTrust essaie de noyer le poisson et de ne pas prendre la responsabilité de ses actes. Leur agent de relations publiques Mike McCoy, a déclaré, "Nous travaillons avec les fournisseurs des magasins ainsi qu'avec la police pour éliminer le contenu qui reste et pour sécuriser le bâtiment". Il a dit aussi pourtant que la nourriture n'a jamais appartenu à la banque SunTrust.

Pas besoin d'enjoliver ce qui s'est passé. Teresa Russell, adjointe au bureau de police du comté de Richmond, a dit que le propriétaire du bâtiment avait ordonné que la nourriture soit emportée à la décharge. Certains ont même suivi le camion à la décharge et ont été refoulés.

Dans le comté de Richmond, il y a environ 20 expulsions par jour et la zone entourant le supermarché est l'une des plus pauvres de l'état. Selon les dernières données disponibles, le taux de pauvreté est de 41 %. De nombreuses personnes sur ce parking savaient probablement trop bien comment fonctionnent les expulsions et avaient un besoin désespéré d'une aide alimentaire.

Cette histoire n'est pas une exception bizarre. Elle pue le capitalisme à plein nez et elle est remarquablement similaire au scandale H&M (chaîne de magasins de prêt-à-porter) qui éclata en 2010 quand des vêtements furent déchiquetés avant d'être jetés, pour être sûr que la valeur de la marchandise ne soit pas dépréciée.

Dans une société capitaliste, le but d'une production de nourriture n'est pas de nourrir les gens, la construction de maisons n'est pas pour donner un abri, la fabrication de vêtements n'est pas faite pour leur tenir chaud, et les soins de santé ne sont pas dispensés en premier lieu pour garder les gens en bonne santé. Toutes ces choses, qui devraient être considérées comme des droits basiques ne sont rien d'autre que des marchandises – qui doivent s'acheter et se vendre – dont on tire un profit. Si pas de profit possible, en raison souvent d'une surproduction reliée au marché, les marchandises sont considérées comme inutiles par les capitalistes et détruites.

Dans le cas présent, il semble que la banque s'en fichait tout simplement. Pour les banques qui ont tiré profit des expulsions et des saisies, il n'est pas surprenant qu'elles ne montrent aucun remord à laisser des gens aux sacs vides regarder avec incrédulité de la nourriture qui pourrait nourrir leur famille, jetée à la place dans une décharge.

Source originale
 Traduit par le BBB.
Vu sur :
http://echelledejacob.blogspot.com/

14 commentaires:

gemacx a dit…

Ah ! Elle est belle la démocratie...
99% de noirs comme par hasard, et moi qui croyais que la période ségrégationniste était révolue...

20 100 a dit…

Je pense que le plus important à retenir reste :
Si un bien ne génère pas ou ne peut générer de profit il doit être détruit sans autre considération d'utilité, de nécessité, de développement durable, etc...

mick09021980 a dit…

la misère est grandissante partout. g emmené mes enfants en ville, sur l'espace de 300 mètre rue moyenne g croisé 5 mendiant de - 30 ans pauvre monde.

JS Seb a dit…

La fin des temps est là !!

Cet article n'est pas sans rapport avec les articles précédents...

Tous les signes annoncés dans la Bible sont présents ou accomplis...

Jésus a dit :
« Quand toutes ces choses commenceront à arriver,
redressez-vous et levez vos têtes parce que votre délivrance approche »

S.O.L. a dit…

La conclusion dit tout... on ne peut plus rien donner gratuitement, ça fausserait les lois du marché. En France et depuis peu en Suisse, je suppose que ça doit être assez généralisé en Europe, mais la nourriture jetée par les centres commerciaux est quasi systématiquement recouverte d'eau de javel, et cela même si les aliments en question sont encore comestibles.

Fred Cast a dit…

Preuve que le peuple est castré moralement il ne réagisse même plus face aux aberrations, qui plus est le ventre vide. Mais jusqu'où l’être humain peut-il supporté l'injustice avant qu'il ne revienne vers des instincts plus primitif, violent et perd tout raisonnement.

ludogan a dit…

8h40, jeudi 11 avril, il pleut, je vais partir au boulot, je viens vite-fait voir les infos ici,... et je pleure, je suis un homme, ça pleure pas un homme, pourtant là je peux pas me retenir, je pleure car j'ai été mal conçu à la naissance, on m'a élevé avec de hautes valeurs humanistes, alors je pleure toute l'eau que j'ai, cette eau pique les yeux comme cet article pique le coeur, je me retiens depuis si longtemps, mettant en avant cet optimisme indegradable me disant sans cesse qu'il faut être fort, car la vie c'est ça : un combat, mais la je pleure, je ne sais plus me battre... alors comme un enfant triste et faible devant les grands... je pleure

Mel Anie a dit…

jusqu'où iront ces crapules.... effectivement en jetant les assurances remboursent, d'ailleurs c'est aussi ce que font nos bon gérants de supermarchés
nous vivons à une époque où regarder l'autre mourir de faim ne fait ni chaud ni froid à certains!

raffi henry a dit…

Félicitations Ludogan. Tu es bien vivant, avec toutes tes facultés intellectuelles et émotives, débarassé d'une bonne partie de ton poison-égo, il me semble.
J'ai également été touché au coeur après les massacres d'enfants syriens puis palestiniens. De vrais grosses larmes et cet hurlement du fin fond des tripes, puis, cette prière, à qui ? à quoi ? Je ne sais pas. Mais pour eux, pour ces enfants.
Les énergies vibratoires que tu envoies par ton empathie ne sont pas vaines, je n'en ai la preuve, mais je le ressens comme une évidence.
Une pensée pour les coeurs secs, à tous ceux qui ont perdu, donné ou vendu leur saint trésor.
Ne serait-ce pas la dernière chose que nous possédions et qui manque à nos élites ?
Avec mon profond respect Ludogan. Tu es un grand parmi les grands.

ludogan a dit…

et bien merci pour ta compréhension, c'est dure en effet, idem pour les lybiens, syriens, palestiniens mais la c'est une somme de tout, la putain de goutte d'eau... tant pis si certains se diront "c'est quoi cette mauviette" non là vraiment je ne peux plus faire semblant, soit j'ai rien à faire sur cette terre, soit je dois pas être le seul...

merci pour ta très belle intervention qui malgré tout me rend moins incompris...

merci raffy, vraiment

ludo

ludogan a dit…

si être un homme c'est être insensible à la détresse humaine,... alors oui je n'en suis pas un.

Apprenti Sage a dit…

@Luodogan Ce n'est point être mauviette que d'être sensible à toutes ces injustices, ces génocides et tout ce que l'homme à l'ego sur-dimensionné est capable de faire.
Bien au contraire, n'avoir aucune empathie et être insensible à tout ceci relève plus de la bestialité (et encore...), démoniaque serait plus approprié. C'est ainsi que je vois les choses, moi même je suis très sensible et je n'en pas honte,.
Tu n'es pas seul ^^ ;)

Concernant l'article je suis moi aussi abassourdi , surtout par le fait que ces démunis restent là sans réagir. Ils étaient nombreux, pourquoi ne pas se bouger et aller se servir, quitte à prendre quelques coups de bâtons. Après je sais bien, c'est plus facile à dire qu'à faire.

»Le shérif local Richard Roundtree a déclaré que " La possibilité d'une émeute était extrêmement probable".«

Sans blague...
Plusieurs points dans cet article me font vraiment sortir de mes gonds.
C'est scandaleux le fait de jeter aux ordures ce qui pourrait faire le bonheur de quelques famillles dans le désarroi le plus total, merci le capitalisme dégénéré.Et tout ça pourquoi, pour une histoire d'assurance? Pitoyable...Bon j'arrête là, y a tellement à dire, puis ça me révolte beaucoup trop!!!

Lovesoldier a dit…

@ludogan , c'est clair,tu n'es pas seul , tout cela fait partie du "plan" la déshumanisation ", les messages sont nombreux .

ludogan a dit…

oui mais ce matin, cet article était le coup de massue de trop, mais j'apprécie vos interventions suite à mon craquage, je suis un deconneur de premiere, always positif mais je voulais écrire ce "down" pour qu'il soit la à jamais dans les entrailles de la matrice... en espérant qu'un jour mon commentaire n'ai plus sa place dans la réalité.

en tout cas MERCI à TOA, À TOUS.... INDIVIDUS SACRÉS! :-)

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.