jeudi 9 mai 2013

Vincent Vauclin à propos de la campagne de pub d'Eram


 
La domination moderne ne se satisfait d’aucune victoire. Et le cyclone de l’idéologie ambiante continue de ravager ces forêts millénaires, enracinées dans les âmes, que sont les traditions. Ces traditions en effet, s’apparentent à autant de chênes, peupliers et marronniers qui, par le lent développement de leurs racines, contribuent à stabiliser le terrain de la moralité collective.

Le fléau de la modernité n’a jamais autant prospéré que dans cette période du capitalisme consumériste, règne d’un individualiste de masse décomplexé et totalitaire. Et pour cause : la modernité n’est pas une conséquence du capitalisme, mais son préalable indispensable, sa composante intrinsèque. Rien de ce monde décadent n’aurait pu advenir sans la mise en place de cette domination moderne et antitraditionnelle, qui fit en quelques sortes sauter tous les verrous moraux qui bridait le développement du capitalisme productiviste, et de son corollaire, la société de consommation.

La transgression des valeurs traditionnelles – j’entends ici les valeurs chrétiennes, la France étant avant tout « la fille aînée de l’Église » – semble donc s’inscrire dans le cadre d’une doctrine bicéphale, qui combine perversion et profit, aliénation consumériste et exploitation commerciale. Le tout avec un seul objectif : ôter à l’homme toute dimension transcendantale, tout sens du sacré, bref lui ôter son humanité et le mettre ainsi à disposition du monde marchand pour y jouer ce rôle si dégradant et aliénant de consommateur, dont l’identité se résume à un ensemble de pulsions téléguidées par les publicitaires et dont l’assouvissement constitue la seule raison de vivre, justifiant à ses yeux son exploitation quotidienne et laborieuse.

C’est dans cette logique que s’inscrit l’immonde campagne publicitaire récemment lancée par éram, cyniquement appelée « la famille c’est sacré », et dont voici les slogans-phares :

- «Comme disent mon papa, ma maman, et la troisième femme de mon papa, la famille, c’est sacré» ;
- «Comme disent ma maman, et son petit copain qui a l’âge d’être mon grand frère, la famille c’est sacré» ;
- «Comme disent mes deux mamans, la famille c’est sacré».

Soit dans l’ordre :

- la normalisation du divorce et la banalisation des familles atomisées, instables et recomposées

- la normalisation des couples hétéroclites, mais surtout de la mère ouvertement sexualisée, dont la fillette mentionne le « petit copain plus jeune » remarquant au passage une différence d’âge notable troublant la séparation fondamentale entre les générations (si le « petit-copain de maman » a l’âge d’être le grand-frère, peut-être que « la petite copine de papa » à l’âge d’être la grande sœur…) ;

- et enfin, bien évidemment, l’éloge normalisatrice de la déviance homosexuelle, et le message banalisant une homoparentalité qui est pourtant ce qu’il y a de plus anormal et déviant, que ce soit sur le plan sociologique, psychologique, ou biologique.

Difficile d’aller plus loin, encore que nous pouvons amplement imaginer un slogan en rapport avec la « théorie du genre » qui fit récemment l’actualité : « Je change de sexe, mais pas de marque ! ». Nul doute qu’ils y ont songé…

Nous sommes là pleinement face à ce que j’évoquais précédemment, c’est-à-dire l’alliance revendiquée entre la transgression morale et le conditionnement consumériste, soit la promesse d’un monde décadent et macabre, qui fait l’apologie du vice sous toutes ses formes possibles.

Il apparaît clairement que la sécularisation de notre société, notamment par la mise en place de l’emblématique « Loi de 1905 » conduit à une aliénation des hommes bien plus grave et immonde que toutes les aliénations religieuses réunies, puisque compromettant au final le développement de la Vie, des individualités, des familles et des structures sociales qui permettent la Civilisation. Et ce n’est sans doute pas un hasard si les tenants revendiqués de cette « Loi de 1905 » – les obédiences maçonniques et leurs adeptes (puisqu’il faut bien les nommer) – comptent également parmi les principaux groupes économiques dominants dans notre pays, profitant donc pleinement de cette domination spirituelle, sociale et économique…
 Vincent Vauclin

http://la-dissidence.org/2011/09/27/la-doctrine-de-la-perversion-par-vincent-vauclin/

50 commentaires:

Zangao a dit…

Je vois plutôt une critique de ceux qui critiquent !

La famille c'est sacré qu'ils disent, mais on divorce, on décompose, on recompose, et on se décmpose en ayant toujours la certitude d'être dans les clous....
La famille c'est sacré, mais on n'hesite pas a donner ou prendre un petit coup de bite avant de rentrer à ma maison....
La famille c'est sacré, oui, il parait !

rikyu a dit…

Suis pas sûr que ça attire les foules chez Eram

A Rhea Hosts Trinity a dit…

c'est tout bénef! Avec ces conneries, l'homophobie a de très beaux jours devant elle, c'est rassurant ;-)

Banantou a dit…

ça ressemble à une dénonciation ironique des moeurs actuels, non ?

Ben.C a dit…

Ils font aussi des partouzes chez Eram?

lotus a dit…

Et l'amour dans tout çà???

Pourquoi toujours juger? les commerçants font l'apologie de ce que certains trouvent révoltant, soit!

Mais qu'est ce que ça peut bien nous faire?! Si nous réussissons à trouver le/la partenaire idéal(e), à faire des enfants formidables, à travailler dans une entreprise gratifiante, qui reconnait notre valeur, nous offrant un salaire plus que conséquent, qui nous permet de rendre nos proches heureux, sans être dépendants de la moindre babiole mais gardant en tête les valeurs de respect, de partage, de communication intelligente...QU'EST CE QUE CA PEUT BIEN NOUS FAIRE?!

Si certains galèrent pour trouver ce que d'autres trouvent facilement, ne serait-il pas plus juste de compatir, au lieu de juger? Si une personne se sent plus à l'aise sexuellement avec une autre personne du même sexe qu'elle, est ce obligatoirement de la perversion? Si une personne divorce trois ou quatre fois avant de trouver chaussure à son pied, ayant un ou plusieurs enfants à chaque essai, ne serait il pas plus juste de se dire que cette personne souffre intensément, qu'elle est en proie à une recherche de bonheur qu'elle ne réussit pas à trouver? Qu'importe si c'est elle la fautive chaque fois que ça rate, son but n'est certainement pas de faire le mal, mais de trouver le bonheur, nous en sommes tous là!
Si une personne se sent plus à l'aise avec une autre en âge d'être son enfant ou son parent, qu'est ce que ça peut bien nous faire?!

Balayons une bonne fois pour toutes devant notre porte!
L'amour, c'est tout ce que nous cherchons, et si pour ça certains doivent emprunter des chemins peu fréquentés, les premiers à en souffrir, ce sont eux, car ils doivent faire face à la vindicte de la foule coincée dans ses précieuses traditions...La tradition, c'est justement ça qui empêche d'avancer, c'est comme marcher sur un tapis roulant en faisant du sur-place...

A Rhea Hosts Trinity a dit…

quand l'agression répond à l'agression qui répond à l'agression... :

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130408.OBS7154/j-ai-entendu-ah-des-homos-je-me-suis-reveille-couvert-de-sang.html

Zangao a dit…

Je me marre ! les culs bénis qui défendent les valeurs de la Famille selon ce qui est dit par l'église, combien sont ils a respecter à la lettre ?
Pas de sexe avant le mariage, pas de divorce, pas de sexe pour le plaisir, etc, etc..........

Tiens , Combien sont ils a demander une fellation ? il y a 30 ans, c'était une pratique à laquelle aucune "honnête" épouse ne se serait plié. C'était réservé aux femmes de "mauvaise vie" !!! arfffffffffff

Et oui tout évolue !

A Rhea Hosts Trinity a dit…

lotus @11:15, la question n'est pas qu'est ce que ça peut vous faire mais pourquoi ça vous fait?
Il y a des choses auxquelles on ne s'habitue pas, qui dérangent, ce n'est pas d'ordre civilisationnel du tout simplement, ça dérange.

Personne ne sera jamais en droit de commander et de demander à qui que ce soit d'accepter "ça" comme il voudrait le savoir accepté.

En résumé, si les actes homophobes sont condamnables, l'homo'répulsion' ne le serait pas du tout.

Vous noterez également la série d'agression menées contre le genre hétéro.

source9esprit a dit…

l auteur dit ceci a un moment

"La transgression des valeurs traditionnelles –
j’entends ici les valeurs chrétiennes, la France étant avant tout « la fille aînée de l’Église ".....

cela veut il dire que son raisonnement s est construit et s appui sur ces reperes ?

a savoir l eglise le christianisme etc.....


comme je l ai deja dis quitter le mitard ...pour regagner une cellule avec les activitès sports peintures et autres ne fait pas de vous quelqu un de libre :) car vous etes toujours prisonniers
mais ceux qui ont vecus le mitard sont heureux de le quitter pour regagner une cellule et les semblant de libertè qui vont avec ...

l auteur denonce la cellule et la prison mais fait l eloge du mitard

lotus a dit…

Mais pourquoi est ce que ça dérange? C'est ce fait que je ne comprends pas...

Si nous ne sommes pas concernés personnellement,il faut laisser faire certaines choses!

Notre corps nous appartient, nous n'avons même pas le droit de mettre fin à notre vie si nous le désirons, mais au nom de quoi?

Il faut arrêter de nous bassiner avec la morale à deux balles! Un enfant ne trouvera pas bizarre d'être éduqué par deux pères ou deux mères s'il est entouré d'amour...Et il trouvera bizarre que le compagnon ou la compagne est plus jeune ou plus vieux que son parent si on lui dit que c'est bizarre, et seulement dans ce cas.

On ne fait pas confiance à la capacité d'adaptation de l'enfant; pourtant, il n'est pas exigeant, il demande juste le confort pour son corps et de l'amour!

Alors oui, pourquoi ça vous fait? Pourquoi certains, comme moi pour ne citer que moi, acceptent toutes les nouveautés, du moment que les corps gardent leur intégrité et que la recherche du bonheur soit derrière, et d'autres sont dérangés par ça?

C'est juste une rétention dans l'ouverture de conscience! Aucune tradition n'a du bon si elle empêche l'évolution de conscience. Les valeurs familiales doivent se cantonner sur l'amour, qu'importe les formes qu'elles prennent, du moment que l'amour en est la clé...

Si une personne a besoin d'être flagellée pour ressentir du plaisir, c'est elle que ça regarde...Si j'assiste à ça, j'aurai mal pour elle et je ne pourrai pas regarder longtemps, mais je partirai en me disant que elle, ça lui fait du bien!

Zangao a dit…

Hé oui, comme certains aiment le sucré, d'autres le salé....

20 100 a dit…

Marrant ces conclusions à l'arrache.
Pour ma part voici la mienne :
La loi 1905 aurait été judicieuse si les citoyens continuaient à être éduqués pour devenir des adultes. Hors, tout a été fait pour l'infantiliser, en faire un ado jusqu'à sa mort, répondant à l'immédiateté satisfaction de ses pulsions.
Le système a soit été naïf, soit volontairement pervers dés le départ soit encore en cours de route.
Bref, vous croisez des ados caractériels maintenant dans les rues. Comprenez vous maintenant le sens du courant ? Voyez les discours d'acceptation des psys. L'effort, la mesure et d'autres valeurs d'adulte sage, raisonnable et responsable sont proscrits aujourd'hui voir jugées anti sociales, totalitaire.

source9esprit a dit…

@lotus

ca derange lotus ....car cela destabilise les reperes de ceux qui ont decidès que certains schemas de fonctionnement etait sacrèe et ne doivent pas etre remis en question .....
comme ils sont devenus dependant de ce fonctionnement la peur les envahit des qu' autre chose qui n est pas leur routine de fonctionnement deboule

leurs reperes disparaissent la peur s empare d eux ....et bien sur ils deviennent des lors plus malleables pour ceux qui ont tres bien compris cela ...

cela declenche des frictions des polarisations
des affrontements qui servent ceux qui sont a l origine de cette gigantesque manipulation progressive.....

A Rhea Hosts Trinity a dit…

LOL

David Bes a dit…

Bonjour. Je suis pour le bonheurs de tout un chaqu' un. Il faut bien avouez que oui il y a de vrais hommos mais sa devient une mode et il y en a de plus en plus, je m' explique. En Belgique le mariage et l' adoption est permise depuis 2006. Depuis cette date dans les jeunes de 15 ans et un peut plus, se découvre hommos se déclare et ne se cache plus. J' entend par la que ils s' affiche se roule des pelles et font de la provoc. Le fils d' un amis m' expliquait que lui et ces copains a l' école ne trouve pas de copine car elles sont presque toute guine. Regardé en Thaïlande depuis que les catoyes son permis il y a en un boum et ils y en a de plus en plus. Il y a aussi eu un scandal il y a quelques années en Belgique sur ce papa qui se sentai femme, ce qu' il fini par devenir puis ne se sentant pas bien il est redevenus homme. Alors oui tout le monde doit être heureux sans que sa ne fait pas de tord aux autres même les exceptions. Car oui les trans, les hommos sont des exceptions et la de plus en plus se montre se découvre et la sa ne devient plus des personnes a part mais une norme... j' y crois pas il y a toujours du des hommos mais pas au temps que cela. On ne m' enlèvera pas l' idée que s' est une mode et que dans ce monde de conerie avec ces fausses valeur véhiculé a la TV et autres les personnes sont perdue et font n' importe quoi et puis si on n' auraient tous été hommo on ne seraient plus la, oui maintenant avec la technologie... Comme mes voisins un couple d' hommo disaient pour vivre heureux vivont caché, il est vrais que tout le monde savaient qu' ils étaient hommo mais ils ne s' affichaient pas et respectait les autres et nous on les respectaient aussi. Un couple normale si je puis dire qui ne safichaient pas comme des vieilles salope.

Raf a dit…

Il serait temps que certains se renseignent sur la notion psychologique d'héritage transgénérationnel connu et inconnu. Dans lequel un des descendants à un moment donné de la lignée va devoir porter sur les épaules la lourde charge des fautes de ses "Aïeux"( fautes dans le sens biblique du terme).

Pour ceux que le mot bible hérisse à tort ou a raison, bible, foi et religion c'est pas la même chose.

Des sociologues observant des humains sur trois générations arriveraient au mêmes interdits que ceux décrient dans l'Ancien testament pour une raison toute simple, ce sont les conseils les plus simple pour qu'une humanité puisse prospérer de façon harmonieuse et dans le temps.

Le livre de Didier Dumas "La Bible et ses fantômes" amène un éclairage fort intéressant sur cet héritage "maudit".
extrait: "Étudiant cette mythologie en cernant au plus près le texte hébreux, Didier Dumas a découvert que ce qu'il a mis dix ans à élaborer en travaillant avec des enfants psychotiques était déjà esquissé dans la Genèse."


à @Zangao et pour finir par une touche d'humour, la fellation est une pratique multi-millénaire voir le kamasutra indien...

Zangao a dit…

@ Raf < je n'en ai jamais douté :)

Il n'empêche que pendant longtemps ça ne se disait pas, ces messieurs avaient recours aux "filles de joies" !

Hé oui ! un cercle vicieux je vous dit, tout tourne autour :)))

source9esprit a dit…

@raf



"Des sociologues observant des humains sur trois générations arriveraient au mêmes interdits que ceux décrient dans l'Ancien testament.."

juste apres la destruction de sodome et gomohrre pour cause d homosexualitè LE FaMEUX PROPHETE LOTH partouze avec ses filles...

:)

INTERESSANT N EST CE PAS .....

l homosexualitè =destruction

inceste ,partouze avec ses filles c est pas si grave... et vous etes meme le modele(prophete) a suivre pour les croyants en l ancien testament...

les sociologues ca ne l ont pas vu ....



lotus a dit…

Les jeunes de 15 ans qui affichent leur homosexualité sont à mon avis des jeunes qui s'essaient à ce genre de choses...C'est un peu comme fumer différentes marques de cigarettes avant de trouver celle qui nous convient, ou de chercher l'âme soeur à travers différents flirts...Depuis longtemps les jeunes goûtent avant d'adopter, maintenant on pense qu'ils font de la provocation, je ne pense pas. A mon époque (j'ai 57 ans), on commençait à peine à coucher avec le premier venu, puis oui, c'est devenu une mode d'essayer avant d'adopter, alors disons que les jeunes d'aujourd'hui essaient les différentes sortes de relations sexuelles avant d'adopter celle qui leur convient, ils ne sont pas hypocrites au nom de la sacro sainte pudeur! Ils s'affichent, tant mieux! C'est pour faire évoluer les consciences, ils nous disent:
"Tu n'aimes pas ça, alors regarde!"
Et ils se roulent des pelles...

Si ça se trouve, les maladies sexuellement transmissibles sont rares, en tout cas le sida n'en fait pas partie, comme on veut nous le faire croire, sinon l'humanité n'existerait plus depuis longtemps.

Pensez-vous vraiment qu'on était plus heureux avant? Les couples étaient décidés d'avance, ils ne devaient pas s'approcher, ils étaient accompagnés de près, et ils devaient rester fiancés 7 ans avant de se marier pour être sûrs d'être faits l'un pour l'autre, mais 7 ans sans se toucher ne permet à personne de se faire une idée de la valeur sexuelle de l'autre; il est vrai que le sexe ne servait pas au plaisir à cette époque, mais uniquement à procréer...

L'évolution a fait son oeuvre, les femmes ont exigé leur droit à l'avortement, à l'égalité (ce qui n'est toujours pas fait, mais on avance). L'homosexualité ne serai-elle pas une forme détournée pour l'instant de l'égalité entre les sexes? Qu'un homme accepte d'être la femme, ou une femme d'être l'homme dans ces couples homosexuels, est une sorte de reconnaissance du sexe opposé sous une forme grossière pour commencer. Ce n'est pas à nous de décider de la manière dont la conscience s'y prend pour évoluer, donc, si elle décide d'expérimenter l'homosexualité pour mettre fin à la dualité homme-femme et permettre l'égalité dans les consciences, alors...AMEN...

rikyu a dit…

Lotus : "à travailler dans une entreprise gratifiante, qui reconnait notre valeur, nous offrant un salaire plus que conséquent, qui nous permet de rendre nos proches heureux, sans être dépendants de la moindre babiole "

Ca fait longtemps que t'es pas sorti ?
Bref, moi rien ne me dérange, je serai même plutôt trop ouvert

Ce qui m'emmerde plutôt c'est cet affichage volontairement provoc qui devient gonflant. Je suis hétéro et ça m'arrive d'embrasser ma femme dans la rue, mais il ne me viendrait pas à l'idée de lui rouler des galoches digne d'un mauvais porno, comme si j'allais la prendre en levrette dans la seconde qui suit. Je pourrais le faire et j'en aurai rien à foutre de l'avis des passants, mais juste rouler des pelles juste pour montrer "hé ! regardez nous on se roule des pelles de 20 tonnes on est différents, on est homos, lesbiennes, Bi, tout en même temps et on vous emmerde !" c'est juste pathétique.

C'est comme le mec qui appelle la radio pour jouer à un jeu et gagner un mp3 et qui commence par "Bonjour je m'appelle Julien, je suis homo"
On s'en tape, moi je ne me présente pas en disant "Bonjour j'ai les cheveux verts je couche avec des cochons d'Inde mais que des roux, sinon j'adore votre radio"

Le problème n'est pas de savoir ce que les gens en ont à faire ou pas, c'est juste que ce matraquage ça devient gonflant, déjà que la pub c'est pénible...

Zangao a dit…

Quand on a des doutes sur son comportement , on le teste dans le regard des autres.

Raf a dit…

Si j'étais Big Brother, me rendant compte que de plus en plus d'éléments de mon cheptel humain ouvrent les yeux, avec le risque que dans un futur proche, je sois obligé de tout partager ce que je leur ai rapiné par la ruse et "l'esclavage".
Je les diviserai de deux manières, au niveau social avec mes médias en les excitants avec des sujets à fortes charges émotionnelles afin qu'ils soient en désaccord entre eux.
et je ferai de même au niveau religion/surnaturel (pour détruire le lien qu'ils ont avec le passé terrestre et mystérieux).
Comme cela, ils deviendraient malléables à souhait et je pourrai les arracher du pommier, afin qu'ils se prennent pour des dieux, enfin libre, alors que ces pommes une fois retombées à terre seront à nouveaux bouffées par des vers et leur âmes toujours prisonnières.

La vérité est ailleurs, le piège du serpent tentateur est très très subtil.

Raf a dit…

Humour toujours, dans la pub éram montré ci-dessus et plus précisément la photo de droite avec les deux mamans. Afin de faire plus vrai le parent 1 ou le parent 2 aurait du porter des pataugas ou des chaussures sans talon...

Zangao a dit…

Tu n'es pas Big Brother...

Lesquels ouvrent les yeux ?

lotus a dit…

L'acceptation de l'homosexualité et son corolaire en est à sa naissance, normal que ces gens nous provoquent, comme s'ils nous disaient:

"Vous voyez, on a le droit d'être différents,on en profite pour vous le montre!"

Quand ce sera passé dans les moeurs, la provocation s'arrêtera...

hujo a dit…

Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire...l'homme a une qualite (ou defaut)...il s'habitue a tout. Donc tot ou tard...la provoc s'arretera

Cowa a dit…

Il y a du Sodome et Gomorrhe dans l'air... Une Eglise profanée, où tout est bon pour jouir de la vie. On est dans une escalade de n'importe quoi. Vive l'anarchie, le traditionnel aux chiottes, on laissera les générations futures essayer d'en faire quelque chose, s'ils sont pas trop paumés. Un ordre se redessinera à un moment ou à un autre.

Laissons de côté catho, homo et compagnie. Je ne prêche pour aucune paroisse. C'est la normalisation de cas particuliers qui dérange. Jusqu'où les mœurs dissolues peuvent être normalisées, à défaut d'être déjà bien mieux tolérées qu'il y a quelques années ?

Finalement, on se demande bien pourquoi la zoophilie, la pédophilie ou je ne sais quoi ne pourrait pas être désacralisée. Il y a encore le tabou de l'inceste. C'est dommage, on pourrait s'en accommoder aussi. Avec nos moyens de contraception, il n'y a pas de risque de consanguinité, tant que tout le monde est consentant et ouvert d'esprit... Pourquoi se priverait-on ? Si on en a envie, allons-y. Ne me parlez pas des traumatismes de l'enfance, ils s'adaptent très bien. Regardez les familles satanistes. Ça roule pour eux depuis des générations. Sacrifices, pédophile, etc. On pourrait être tous satanistes, juste un moment, le temps de se décider sur nos orientations et nos préférences. Reste la question de la souffrance d'autrui, du meurtre. Bah, c'est encore du sacré à la con. Pourtant, même les satanistes ont conservé des trucs sacrés et des rites. On se demande bien pourquoi. A leur façon, certes.

De la tolérance (les exceptions étaient de mieux en mieux acceptées), on tombe dans une subversion générale. J'aimerais qu'il ne s'agisse que d'une étape sociale indispensable comme l'abolition de l'esclavage. Le féminisme est aussi un mouvement qui répond à une juste cause de progrès social. Mais les cartes sont brouillées. Les meilleures intentions du monde sont détournées de leurs objectifs principaux.

Peut-être allons-nous vers un véritable progrès, à l'image de la science...

Kinny a dit…

"L'homme s'habitue à tout" ? vous parlez de vous? L'effet de groupe a toujours quelque chose de moutonnier.Si un homme a des valeurs opposés aux moeurs du monde (surtout de ses élites) il ne s'y habitue pas, il les combat. Là où vous vous trompez c'est qu' il ne s'agit pas de provoque ponctuel qui va s'arrêter. IL s'agit de ce qu'on appelle en propagande la stratégie du différé et du dégradé.
"Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement"
Le but des élites maçonniques et sataniques et de détruire la famille et de briser les valeurs chrétiennes. Ils ont mis le temps à l'aide d'hollywood et du star system à faire accepter l'homosexualité au plus grand nombre et ne croyez pas qu'ils vont s'arrêter en si bon chemin: inceste, pedophile, pma, marchandisation du corps, société transhumaniste, etc.Le problème est que la plupart des français sont coupés du divin et c'est ça qui fait qu'on s'habitue au malsain jusqu à le trouver normal. C'est comme ça qu'on devient des fantômes ou des zombies, sans esprit critique, sans spiritualité, sans compassion. Si on finit par s'habituer à la stratégie des élites, qu' on trouve normal tout ce qui est malsain, qu'on est forcé à vivre comme des moutons en mangeant de la merde, en prenant des anti dpresseur, des medicaments poison et des vaccins, en étant plus sensible aux crimes, aux suicides des voisins... Si on s'habitue à tout on est déjà mort. Et alors qu'est ce qu'on retient de son expérience humaine, de son passage sur terre... RIen. Je crois vraiment que l'expérience humaine est un test et qu'on doit s'accrocher aux valeurs et à la spiritualité chrétienne pour résister aux élites malsaines. Et ces valeurs on doit les transmettre à ses descendants pour que la résistance perdure. Sans cela on est qu'un zombie qui, effectivement, s'habitue à tout.

source9esprit a dit…

.... et qu'on doit s'accrocher aux valeurs et à la spiritualité chrétienne pour résister aux élites malsaines....

la solution d apres vous c est le christianisme ?
lequel ?
celui du pape et de l eglise de rome ?
celui du jesus des evangiles trafiquès ?

vous nous proposè d echapper a l empoisonnement par un empoisonnemnt plus destructeur et sournois :)

en fait il se pourrait meme que la solution empoisonnè que vous proposez pour resister
vienne de la meme elite = les jesuites et leurs associès tres puissants qui nous empoisonnent dans les domaines de la societe

Zangao a dit…

Mais comment peut on êtres binaires a ce point ? Donc, d'après vous, si on ne respecte pas les traditions ont virent dans le satanisme ??? Blanc ou noir, pas d'échelle, pour vous c'est ou bon (selon vous) ou a jeter !

Regardez l'histoire, et vous allez pleurer ! Tout du long, chez les "élites" comme chez les ploucs ce n'est que meurtres, viols, incestes. Et pourtant il y a eu des époques ou le curé était "respecté". D'ailleurs ces derniers n'étaient pas les derniers a transgresser les règles.

lotus a dit…

apparemment...y a pas de solution...

Cowa a dit…

On se donne rendez-vous dans 30 ans et on en reparle. On aura peut-être des familles heureuses dans des voitures volantes...

Renvoyer ad nauseam aux incestes, viols et meurtres dans les familles, c'est du même tonneau que traiter toute la France de collabos durant la Seconde Guerre Mondiale. Ça existe mais ce n'est pas la norme. C'est plutôt ce que nous renvoient généreusement les médias. On donne une meilleure image des familles recomposées, mais je ne vois pas en quoi ce serait plus joli. Je ne vois même pas le rapport d'ailleurs. C'est une attitude consumériste. Si on teste plusieurs produits, on finirait par tomber sur le meilleur ? L'amour à l'essai. J'ai surtout l'impression que beaucoup ne savent plus où ils en sont, et ce qui en vaut la peine. Et puis, tous ces malheurs familiaux, c'est comme toutes les dérives amoureuses, il vaudrait mieux s'en passer. On voit la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine, mais on voit encore une bouteille...

On s'encombre encore d'une vision familiale de la vie, mais la norme du sans-enfant, libre comme l'air, épicurien compulsif, s'installe. La seule obligation de gagner son fric pour vivre suffit.

Erembert Rochambeau a dit…

Au-delà des polémiques, le message de ces publicités est claire: libéralisme économique et libéralisme libertaire marchent main dans la main. Ce sont les deux aspects d'une même idéologie.
Si la critique classique du libéralisme en tant qu'idéologie global par le catholicisme en rebute certains, Michéa présente une critique avec une approche de gauche dans son excellent livre "L'empire du moindre mal".
Ne vous laissez pas intoxiquer par la pseudo-guerre gauche-droite que l'on nous vend. Le parlement a ratifié la même semaine la Loi Taubira et la loi "ANI" sur le contrat de travail.
Il serait temps que les humanistes de tous bords, quel que soit le courant de pensée, s'unissent pour repousser la bête: le libéralisme égalisateur, qui tente de nous transformer tous en objets par la fausse rhétorique de la "déconstruction".
Les différences sont odieuse au Marché, qui les taxent de discrimination pour diaboliser ceux qui s'opposent à sa marche égalisatrice.
La famille est odieuse au marché, car le mode d'être de la famille doit être le don de soi, antinomique avec l'"égoisme intelligent" au fondement du libéralisme.
Ouvrez les yeux. Réveillez-vous. Cessez d'être les idiots utiles du système en répétant les non-raisonnement de la double pensée. Pensez par vous-même, pour de vrai, en humain! Pas en producteur/consommateur!

Zangao a dit…

Olala ! Erembert !

Mais tout est la même merde quand il s'agit de décider ou de dire ce qui est bien pour l'autre. Toujours, ce qui n'est pas dit, c'est que celui qui dit ou décide s'exonère des contingences qu'il impose aux autres .

Mais quoi que chacun en pense, ce qui est en route ira a son but.

raffi henry a dit…

Vincent Vauclin n'est pas une grenouille de bénitier. Quand il parle de valeurs chrétiennes traditionnelles, il évoque surtout les gardes-fous que constituent quelques préceptes comme le pardon, l'amour de son prochain, la justice et la transmission d'une certaine moralité à sa descendance. C'est pas la mer à boire, ça tient sur un feuillet A4, et non, c'est pas le mitard, sauf si on le décide. Tant que l’être humain n’aura pas compris, assimilé et accepté qu’il a des penchants pervers et destructeurs en lui, il sera un danger pour lui-même et les autres. A quoi servent les quelques préceptes du Nouveau Testament (et non les dogmes de l’Eglise) ? A ne pas se laisser envahir par ces mauvais penchants pour vivre dans la sérénité et dans l’amour, à apprendre à canaliser ses pulsions perverses, même si cela doit entraîner une petite frustration temporaire (toujours mieux que le fatal retour de bâton). Assouvir des envies de liberté sexuelle devrait se faire, à mon avis, en dehors du cadre familial (la fameuse plage horaire de 5 à 7)
Du coup, la turlutte évoquée par Zangao devient hors sujet. La fellation et l’adultère ne sont pas des perversions contre la famille. C’est juste la faiblesse de la chair entre 2 personnes consentantes, en cachette, sans conséquence, sans faire de mal, ni manipuler qui que soit. Et « Le beatnik qui marche sur l’eau » l’a bien compris quand il a dit « En vérité je vous le dis, même si c’est pas catholique, c’est pas bien grave, une tite pipe de temps en temps, ça détend, c’est bon pour la santé et ça m’évite de vous guérir toute la journée. Si ça vous plaît pas, bah.. allez-y balancez-y les cailloux sur la tronche à la grognasse quoi» ou un truc dans le genre. ;-)

Et puis c'est connu, un enfant qui a été malheureux dans sa famille fera tout son possible pour ne pas reproduire le même schéma quand il aura l'âge de fonder sa propre famille (sauf inceste).
AYEZ FOI EN LA CAPACITE DE RESILIENCE DE L'ETRE HUMAIN.

Erembert Rochambeau a dit…

"Mais tout est la même merde quand il s'agit de décider ou de dire ce qui est bien pour l'autre."
Qui est Rorsach pour critiquer le NOM? Pour émettre des jugements moraux sur les agissements de conspirateurs?
Sur quels fondements peut-il émettre des avis sur telle ou telle manoeuvre dans l'ombre? Après tout, ces gens ne font que rechercher leur intérêt ? Ils ont bien le droit de breveter le vivant, puisque le Droit et le Marché sont de leur côté.
Il est interdit d'interdire.
Mais du coup, il est interdit d'interdire d'interdire.
Désolé, cet énoncé n'a pas de sens. La position du "moindre mal" n'a pas de sens.

Zangao a dit…

Respecter des valeurs sous la peur ou la contrainte n'a pas plus d'intérêt que de les transgresser.
Mais bon, c'est vous qui voyez ! :)))

Erembert Rochambeau a dit…

Mais qui a parlé de peur ou de contrainte ?
Jusqu'ici, de quel côté est la force? Où est la puissance ?
Ce que je vois, ce sont des gens qui sont insultés et conspués parce qu'ils manifestent une opinion différente de la doxa répandue dans les médias.
Ce que j'entends, c'est le terrorisme intellectuel de la police de la pensée.
De quel coté est l'oppression ?
Avez-vous lu l'article sur l'holocauste un peu plus haut ? Le renversement du mécanisme victimaire?
Mais bon, c'est vous qui voyez !

LeChatMaya a dit…

je trouve que les gens font beaucoup de chichis concernant l'autorisation du mariage gay et tout ce qui en découle comme ici la pub eram. Que certains essaient de faire passer en douce une loi sur la pédophilie c'est un fait mais que l'on ne me dise pas que cela sera accepté au même titre que le mariage entre même sexe tout simplement parce que cela n'a rien à voir. L'union homo se fait entre deux personnes adultes et consentante, rien à voir avec un enfant qui n'aurait rien demandé ou qui n'aurait absolument pas conscience de ce qui se passe.<le peuple français n'est pas tendre avec les pédophile ne l'oubliez pas. On peut prendre les gens pour des cons mais à un moment il y a des limite.Vous parlez tous de la fin des traditions et de la structure familiale, je me marre, depuis une bonne vingtaine d'année le divorce n'est plus perçut comme un acte honteux ainsi les couples s'en sont donnés à cœur joie, le modèle familiale a prit un coup dans la tronche depuis belle lurette. Que l'on ne me serve pas la soupe des familles recomposées, combien d'enfants n'acceptent pas leurs beaux parents ainsi que la séparation des 2 modèles initiaux? Quand je regarde les autres pays qui ont adopté cette loi, ce mode de vie depuis un moment je n'ai franchement pas l'impression que leur monde ce soit écroulé. Plutôt que d'insister à vouloir se cantonner sur un modèle qui se veut être la famille, peut être serait il sage de se demander si les humains sont fait pour n'avoir qu'un seul partenaire déjà.

Zangao a dit…

« Ce que Dieu a uni, l'homme ne doit pas le séparer » dit l'Evangile....

Choisir de se marier religieusement donne une dimension spirituelle à la cérémonie. Lors de la célébration du mariage catholique, les époux promettent solennellement devant Dieu et devant l'Eglise de s'aimer et de rester fidèle durant la vie entière.

Que voit on à se sujet ?

Donc, la parole divine...............

Erembert Rochambeau a dit…

"depuis une bonne vingtaine d'année le divorce n'est plus perçut comme un acte honteux ainsi les couples s'en sont donnés à cœur joie, le modèle familiale a prit un coup"
C'est tout à fait exact, et c'est une grande victoire du système, qui tend à faire coexister des égoismes. Le mariage n'a pas de sens pour le système, de même que la famille. Le système veut des monades indifférenciées.
Là filiation biologique n'a pas de sens pour le système. La filiation est uniquement sociale. Par suite, l'état a vocation à remplacer les parents défaillants dans leur rôle. Un exemple en Suède ci-dessous:
http://hslda.org/hs/international/Sweden/201304160.asp
Si vous n'êtes pas d'accord avec l'enseignement-système, on vous prendra vos enfants. Bienvenue dans le NOM.
La grande force du système dans l'affaire a été de changer le sens du mot "amour". L'amour est un don de soi, qui n'attend pas de réciprocité. Le système l'a d'abord changé en attachement romantique ("l'amour dure 3 ans") puis est maintenant en train de le changer en attirance uniquement sexuelle. Dans son sens antérieur, l'amour des époux est la conséquence de leur engagement: le don de soi. C'est très beau, et très exigeant. C'est fabuleux à vivre. C'est en train de disparaitre.

Zangao a dit…

On s'en fout ! ce que j'essaie de dire c'est que l'Eglise et ses guignols se fout des chrétiens comme McDo de ses clients !
En ce sens, il y a manipulation évidente. Croire ce n'est pas se fier à un commercial ni à un flyer...
Croire c'est commencer par tout nier.

Jeanne Darque a dit…

@A Real Host Trinity: séireusement, avec le lien du Nouvel Obs que tu viens de nous mettre, tu mérites des claques.

Tous les arguments exposés dans cet article sont de la merde pure et simple. Le type se fait apparament défoncé en pleine rue par on ne sait quel type de personne, la seule chose dont il se souvient c'est avoir entendu: "Ah des homos"... Ben oui logique, je suis sur que le mec a du rajouter: "Ah des homos, profitons du fait que ll'on soit plus nombreux pour aller batailler, car en plus on vote Le Pen et on est contre le mariage".

Serieusement...

Et quand je lis ce passage: Le maire de Paris Bertrand Delanoë (PS) a lui aussi dénoncé la "brutale agression à caractère homophobe" dont ont été victimes les deux Parisiens, et regretté "le contexte d'homophobie latente qui s'exprime (...) en marge des débats sur le mariage pour tous".

Non, l'homophobie a toujours existée, et elle existera toujours c'est comme ca.
Ma question par contre: est-ce que si je m'etais baladé moi, francais blanc sans aucune appartenance religieuse ethnique ou sociale spécifique, est-ce que si JE m'etais fait agresser en pleine rue, un article aurait été écrit ? J'en doute fort. Quel aurais pu être le titre de ma photo sur Fb ? Le visage de # ??? (l'homophobie ? marche pas... Le racisme ? Non plus... Merde pas de hashtag accroccheur, on a qu''a zappé, pas assez médiatique)

J'aimerais voir comment tu vas répondre a tout ca, parce que ca fait beaucoup :)

Zangao a dit…

Eh oui Jeanne, il n'y a pas de fumée sans feu ! lol

Zangao a dit…

J'ajouterai parce que je suis en forme que le Nouvel Observateur voulait sans doute augmenter le tirage !

Zangao a dit…

Mais oui, il fut une époque ou "casser du PD" était une activité gratifiante.... et ce n'est pas si vieux.

Zangao a dit…

Mais je réalise, sous entendrais tu que ce sont des pros mariage gay qui se serait laissés aller à ce petit arrangement !
Une victime contre un max d'audience ? pas con ça !

Jeanne Darque a dit…

Exactement Zangao :)

Code Promo eram a dit…

Article absolument excellent, je vais l'envoyer a tous mes proches sur internet,merci pour la publication

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.