jeudi 18 juillet 2013

A la rentrée 2013, des militants LGBT pourraient donner des cours d'éducation sexuelle aux écoliers

Pour bien leur remplir la tête avec des trucs comme la théorie du genre, il faut commencer dés le plus jeune âge...




« L’objectif, c’est de dépasser la binarité historique entre masculin et féminin » . Voilà, la mission de l’éducation sexuelle à l’école, telle qu’elle a été définie par la représentante de « SOS Homophobie », aux membres du groupe de travail sur « l’éducation à la sexualité en milieu scolaire ».

Cette instance, mise en place par Vincent Peillon en octobre 2012, pour réfléchir aux contenus et à la mise en place d’une véritable éducation à la sexualité pour tous les enfants à partir de 6 ans, partage malheureusement cette dangereuse orientation et pourrait devenir un véritable cheval de Troie pour les partisans de la théorie du genre.



L’éducation à la sexualité à l’école, une invention de Jack Lang

C’est Jack Lang qui, le 29 novembre 2001, a signé la première circulaire ministérielle évoquant l’éducation à la sexualité. Prétextant la lutte contre le sida, il ouvre la voie à l’éducation à la sexualité : « L’éducation à la sexualité, que j’ai l’intention de généraliser pour tous les élèves, offre un cadre pédagogique approprié. Entendue comme une éducation à la responsabilité, à la vie affective, mais aussi au respect de l’autre, à l’égalité entre garçons et filles et à l’acceptation des différences, l’éducation à la sexualité a désormais pleinement sa place à l’école. »

Le 27 février 2003, Jean-Paul de Gaudemar, alors directeur de l’enseignement scolaire, (aujourd’hui Jean-Paul de Gaudemar est conseillé éducation de Jean-Marc Ayrault à Matignon) consacre une circulaire entière à l’éducation à la sexualité dans les écoles.

Son objectif était de généraliser l’éducation à la sexualité grâce à la désignation de référent académique et à la mise en œuvre d’une formation pour les enseignants.

Malgré le volontarisme du ministère sur ces questions, l’éducation à la sexualité s’est, en réalité, peu développée dans les établissements. Les enseignants et les recteurs jugeant certainement qu’il existait d’autres priorités. Face à cette résistance passive du corps enseignant, les associations LGBT et les militants de la théorie du genre contre-attaquent fin 2011.
Sous la pression des associations LGBT, le PS s’engage à rendre obligatoire cet enseignement.

En décembre 2011, le parti socialiste adopte son projet intitulé « Convention pour l’égalité réelle ». L’école se voit confier un nouveau rôle celui « d’éduquer pour changer les mentalités et transformer la société » p.36

Le PS dresse un constat « l’éducation à la sexualité à l’école est peu appliquée : les moyens comme la volonté manquent. (…) Le poids des rôles sociaux, des préjugés, pèse sur la possibilité des individus à exprimer librement et vivre sereinement leur genre et leur sexualité, lorsqu’ils s’écartent des modèles dominants. L’éducation permettra de déconstruire les préjugés de genre, sexistes, et de lutter contre les violences et discriminations qu’ils engendrent. Nous formerons tous les acteurs éducatifs à la question de l’éducation aux rapports entre les sexes, à partir d’un travail sur les stéréotypes et les assignations de genre. Pour tous les élèves, de la classe de CP à la terminale, et tous les ans, 6 heures d’éducation à la sexualité, à l’égalité et au respect mutuel, seront assurées. »

Sous la pression des associations LGBT et de certains hérauts de la « théorie du genre », le PS s’est engagé à ouvrir l’école à l’enseignement de la théorie du genre et aux associations LGBT.

Le zèle de Vincent Peillon

Pour que cette nouvelle « éducation à la sexualité » puisse être mise en place dès la rentrée de septembre 2013, Vincent Peillon va lancer deux initiatives :

en octobre 2012, il met en place un groupe de travail sur « l’éducation à la sexualité en milieu scolaire » nommant en son sein des représentants d’associations militantes et des défenseurs du genre,

il donnera également quelques semaines plus tard, à l’ancien responsable des questions LGBT au sein de l’équipe de campagne de François Hollande, Michel Etcheyenne, une mission contre l’homophobie à l’école. Dans sa lettre de mission, le ministre confie à cet élu socialiste « la rédaction d’un rapport sur les actions et mesures qu’il serait envisageable de décliner dans les écoles et les établissements pour lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre ». Le ministre souhaite également que l’on réfléchisse aux mesures à mettre en place pour favoriser l’intervention des associations LGBT au sein des établissements scolaires.

Enfin, le 4 janvier 2013, Vincent Peillon adresse à l’ensemble des recteurs une circulaire pour les appeler à « s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités » notamment en ce qui concerne les questions liées à « l’identité de genre », il les incite à s’appuyer sur le dispositif de la ligne Azur et sur le réseau des associations militantes LGBT.

Vincent Peillon fait ainsi le choix de s’appuyer sur des associations militantes pour compenser la faible motivation des enseignants à mettre en place ce type d’enseignement.

Des associations militantes pour faire cours aux enfants.

Ce choix n’est pas sans danger. Ces associations font souvent preuve d’un prosélytisme caractérisé.

Ainsi, l’association « SOS Homophobie », qui est, aujourd’hui, mise en avant par le gouvernement, a été récemment condamnée par le tribunal administratif de Paris, pour manquement à la neutralité de l’école, le juge considérant que l’association confondait militantisme et éducation.

Le planning familial qui est un partenaire régulier de l’école affirme pour sa part dans la plaquette destinée aux établissements scolaires : « Éducation à la sexualité ou éducation sexualisée ? »

« Lors de nos actions, tout en étant des éducateurs et éducatrices compétentEs forméEs à la dynamique de groupe et à l’écoute active, nous assumons notre identité militante et engageons des questionnements sur les représentations de la sexualité hétéro normée, sur les normes inégalitaires de genre, sur les droits pour une maternité choisie… » ; l’objectif étant d’inscrire cet enseignement dans une « démarche féministe de destruction des stéréotypes de genre ».

Quant à la ligne Azur, vantée par le ministre, elle s’inscrit dans la lignée des théoriciens du genre les plus radicaux en prétendant que l’identité sexuelle n’est qu’un simple sentiment d’appartenance à un sexe. Aucune référence à l’anatomie ou à la biologie n’est faite pour fonder l’identité sexuelle d’une personne.

C’est pourquoi, afin d’éviter une instrumentalisation de l’école à des fins partisanes, nous vous invitons à signer notre pétition pour demander à Vincent Peillon de ne pas autoriser la participation d’associations militantes, notamment LGBT, pour animer des cours au sein des établissements scolaires.
http://www.theoriedugenre.fr/?L-education-sexuelle-cheval-de

21 commentaires:

osmont norbert a dit…

peut etre que ce nouveau pas dans l'innomable reveilleras quelques parents sur l'avenir de leur enfants Le changement c'est maintenant .!!!
ce gouvernement ressemble de + en + à un service de pompes et funebres où on enterre la france plusieiurs fois par mois.
A ce rythme tous les blaireaux ,les miteux, les zinzins se prendront pour des rois et feront l'évenement en remuant la queue à toutva.
on aurait esperer la révolution par les urnes ,depuis le temps que cela dure cette dépravation continuelle comme style de vie et bien on aura la révolutions par les burnes

Imprimer cela dans le psychisme des enfants qui n'ont pas la maturité sexuelle pour être concernés, c'est faire un implant psychique pour les entités démoniaques qui raffollent des déviations sexuelles humaines
Bel avenir pour ces enfants

cela sent la Fin

osmont norbert a dit…

si les enseignants ,alors qu'ils son parents enseignent d'apres ces directives cela confirmera qu'ils sont complices de la dépravation, comme lis le sont depuis l'application de la méthode globale, mais cette fois ci d'une façon visible pour ceux qui ont encore un minimum de dignité notamment parmi les parents ,s'ils aiment vraiment leurs enfants, bien sur

Jeannot Lapin a dit…

Vive les écoles hors contrat...

LeChatMaya a dit…

"Pour tous les élèves, de la classe de CP à la terminale, et tous les ans, 6 heures d’éducation à la sexualité, à l’égalité et au respect mutuel, seront assurées"En CP?!Bon, à cet âge là il y a pas mal de gosses qui jouent au docteur donc il faut un peu commencer à leur expliquer au moins deux trois trucs mais ce n'est certainement pas à l'école d'apprendre ça mais bien aux parents! Vous avez raison de crier au scandale mais n'oublions pas les parents qui n'en ont plus rien à foutre (je généralise) et laissent leurs gosses aux mains du système tout entier sous prétexte qu'ils n'arrivent pas à suivre...Par contre commencer sérieusement l'éducation sexuelle à partir d'un âge plus mature, je dirais vers 14-15ans parce que l'esprit et le corps sont dans tous leurs états est une bonne chose selon la façon dont le sujet est appréhendé le sexe étant encore pas mal tabou en France il faut bien que quelqu'un leur apprennent comment se protéger au moins.Pour le moment les cours d'éducation sexuel ne sont pas franchement bien adapté, beaucoup de jeunes se réfèrent au porno qu'ils trouvent en majeure partie sur leur portable, portable acquis de plus en plus tôt (avec le net dessus), là encore bravo les parents!

Antares a dit…

Et en Kabylie il n'est plus tabou le sexe ? Va prêcher ta doctrine sionisto-LGBT dans tes montagnes et lâche nous un peu avec ton bla-bla.

Ano Nymous a dit…

@Chatmaya : Dis moi t'as eu besoin qu'on t'éduque sexuellement toi ? C'est peut être le seul domaine dans lequel l'homme n'a pas besoin de cours.
La ce qu'ils veulent c'est rentrer dans la tête des gamins qu'être homosexuel et en prendre plein le fion c'est cool.

Et ce à un âge où ils n'ont aucun discernement et où ils font confiance aux adultes.

Mon gamin je refuserai qu'il participe à ce genre de cours de la honte.

Antares a dit…

Laisse tomber cette pouffe Ano Nymous, ce n'est qu'un troll. Exemple ici, ou avec l'aide d'un agent de la hasbara se faisant passer pour un méchant arabe, ils ont pourris un sujet qui était à mille lieues de leur "altercation".

https://www.youtube.com/all_comments?v=SHA4W3g5Ta4&page=2

Moi ce que je trouve marrant, c'est comment son interlocuteur a pu savoir qu'il avait affaire à une "porkasse", alors qu'à aucun moment elle ne dit être une gonzesse (le mot femme ne s'applique pas dans son cas).

En résumé, moi je l'ai déjà appelé "pouffe", hier quelqu'un l'a traité de "poire", l'autre de "porkasse", c'est drôle elle semble attirer les petits mots commençant par la lettre "P", et ça tombe bien car il y en a encore quelques uns commençant par cette lettre, qui me viennent à l'esprit pour la qualifier.

osmont norbert a dit…

j'ai bien l'impression que ce théme dramatique, pour qui sait voir, deteint sur vous les gars .la retenue est de rigueur pour ce genre de théme
Surtout qu'il représente encore une fois non pas l'assainissement de la société qui devrait être dans les priorités du gouvernement alors qu'il fait diversion par le pourissement.
Eclairaient nous sur l'agenda des trolls qui opérent au grand jour dérriére tout cela
Aprés les articles sur les gays et les pédophiles qui ont déjà echauffé les têtes sur ce blog la ligne sinueuse continue
Qui donne l'ordre de détruire la France ?

Antares a dit…

Difficile d'avoir de la retenue avec ce genre de personnage osmont norbert, surtout quand on la voit revenir régulièrement vomir ses idées nauséeuses.

Tu dois sans doute savoir que ce que lisent certains, laisse des traces en eux, que ce soit les articles ou les commentaires, et donc si personne ne répond à ces individus, ce sont eux qui gagnent, car ils vont imprégner le subconscient des crédules.

LeChatMaya a dit…

Bon vous ne m'avez pas comprise, ce que je veux dire par éducation sexuelle ce n'est pas comment faire voyons...c'est plutôt les moyens de contraceptions et le respect du partenaire, ai je dis qu'il fallait apprendre la levrette ou je ne sais quoi en court enfin! C'est un fait le sexe circule à travers les médias de n'importe quelle façon, vous ne trouvez pas que c'est capital d'apprendre à un ado qu'une fille en jupe ne veut pas dire "j'ai envie de sexe?"Parce que désolé mais la vie actuelle c'est ça, trop de jeunes font tout et n'importe quoi parce qu'ils ont vue une série ou un porno.
Faut vous détendre je ne prône en rien le sexe mais le respect de l'autre et c'est aussi mon avis sur l'homosexualité alors détendez vous un peu ;)

Quand aux insultes hé bien j'ai envie de dire que de une c'est l'arme des faibles et de deux j'en ai un peu rien à faire, on se croirait à la maternelle, achrnez vous si ça vous chante moi ça me fait juste sourire de voir que soit disant certains ont un age avancé mais n'ont aucun respect contrairement à moi qui suis une pouf gamine mais qui (à part antarès, mais c'est parce que je l'aime d'amour) n'insulte personne.
Alors merci de bien prendre en compte que je prône la tolérance et pas la haine, je suis ouverte au dialogue pas au lynchage ;).

Quand à toi Rorschach, si ce que je dis ne plait pas je ne manque pas de respect hors ce n'est pas le cas de tout le monde, si tu souhaite sincèrement un monde plus peace tu devrais intervenir.merci

LeChatMaya a dit…

"Mon gamin je refuserai qu'il participe à ce genre de cours de la honte."
mais je suis bien d'accord, un enfant n'a pas besoin qu'on vienne lui faire des cours d'éducation à ce sujet, c'est même la 1ère chose que j'ai dite. Je dis juste que par contre si tu vois 2 enfants de 7ans en train de jouer au docteur tu ne vas quand même pas dire simplement "c'est mal", tu vas quand même leur expliquer pourquoi on ne fait pas ça!

Et des cours d'éduc sexuelle ça fait des années qu'il y en a dans les collèges faut vous réveiller...il y a même des interventions spéciales plus poussées parce que les profs d'SVP font d'avantage la biologie que les moyens de contraception. Résultat: il y a ceux qui se protègent parce qu'ils ont découvert que le préservatif c'était quand même pratique contre les maladies, et ceux qui rigolent en cours et s'éduquent sur le net via le prono! C'est ça la vie actuelle les gars, et c'est grave!

LeChatMaya a dit…

@Antarès mon amour, je ne suis pas kabyle c'est juste mon grand père et jamais il n'a parlé de sexe pour le peu que j'ai eu l'occase de le voir, c'est plutôt un ermite qui a ses animaux, vie dans sa cabane et mange bio alors bon...quand à la religion il n'appartient à aucune, moi non plus d'ailleurs! bisous d'amour ma biche ;) et continu à faire des recherches sur moi, j'en suis très honorée (ceci est de l'ironie), je suis contre les gens qui prône un dieu tout menacent les gens et en étant raciste, c'est grave docteur?

LeChatMaya a dit…

@Ano Nymous, "Dis moi t'as eu besoin qu'on t'éduque sexuellement toi ?"pour te répondre, j'aurais eu besoin qu'on m'apprenne vraiment ce qu'était le viol, et crois moi j'en ai vécu des saloperies, assez pour dire que la pédophilie ce n'est pas un truc d'homo, et que pas mal de jeunes ados absolument pas éduqués de ce côté là (le sexe c'est avant tout du respect mutuel) font des choses dont tu n'a pas idée sur des gamines.
Comme le sexe c'est assez tabou en France elles n'en parle pas parce que le sexe c'est sale et honteux, et que si il y a eu quelque chose c'est qu'elles sont forcément coupables.

Alguernon Cornelius a dit…

Le sexualité n'a pas besoin d'être enseigné. Il faudrait seulement réduire le désastre du porno sur l'esprit de la jeunesse (et de la population en général)

David Bes a dit…

Salut. Je trouve que l' éducation sexuelle n' est pas une mauvaise chose si s' est fait sans gène ni honte par les parent. J' entend par la pas l' explication des différentes position mais pouvoir leurs expliqué les risques et leur dire que s' est une choses naturelle et que il n' y a rien de mal mais qu' ils ne faut pas le faire avec n' importe qui. Quand ont vois certaine famille ou ce sujet est tabou et gênant alors qu' il n' ya pas de quoi. En tout cas une choses que je remarque est que pour des personnes soit disant éveillé et en phase avec l' élévation de l' esprit vous etes peut tolérant et assez extrémiste envers ceux qui ne pense pas comme vous. Personne n' a la science infuse tout le monde peut se trompé et si il y a eveille des consciences comme certains prétende savoir le secret sa doit être fais dans le respect des autres, en tout cas ceux qui ne sont pas totalement mauvais, et LeChatMaya a ces opinions bien a elle (dont certaine que je ne suis pas d' accord) mais s' est sûrement pas un troll. Alors si elle doit se remettre en question certains ferais bien de le faire aussi car en s' enfonçant dans leur idée sans en discuté en toute amitié, ils pense voir un troll en face d' eux alors que se n' est juste que leur reflet dans la glace. Pour élevé les consciences pour un avenir meilleur il faut le faire avec amour et non avec haine sinon les bases de notre futur sera bien mal partit et le linchage et les bûchés seront légion. Ont a encore beaucoup de travaille a faire pour vivre ensemble et se respecté.

LeChatMaya a dit…

@Alguernon Cornelius, je suis d'accord avec toi, mais tu ne crois pas qu'il faut apprendre aux jeunes au moins qu'il faut se protéger?c'est ça pour moi l'éducation sexuelle,principalement.

Antares a dit…

David Bes
Je te conseilles de remonter à l'origine de mon différent avec elle, comme ça tu pourras te rendre compte de qui a agressé qui, et qui ne tolère pas les avis contraire. Le post qui m'a valu sa saillie ne lui était pas adressé personnellement.

Le problème c'est que je n'ai pas l'habitude que l'on me piétine intentionnellement les orteils sans réagir.

Toutes ces lois absurdes imposées par des "élites" dégénérées sont à vomir, et les idiots utiles qui viennent les défendre sont pour le moins suspects, et ça je suis suffisamment "éveillé" pour le voir.

LeChatMaya a dit…

Antarès tu dois te tromper de personne, je te rappelle que même si je n'étais pas d'accord avec tes propos je t'avais néanmoins remercié de participé au débat parce que tu apportais des exemples sur ton avis. Là où ça t'as contrarié c'est lorsque l'on a parlé des chiens et loin de moi l'idée de dire que je savais mieux que toi, je t'ai donné mon point de vue, t'ai parlé d'un auteur très intéressant et toi tu me l'as envoyé en pleine gueule soit disant que je ne connaissais la vie qu'à travers la tv, entre autre...tu trouve ça gentil toi?
Et le pire c'est encore que tu t'acharnes sur moi dans d'autres sujets juste à cause d'une interaction, franchement! Tu peux pas lâcher prise et passer à autre chose? t'as le droit de ne pas être d'accord avec moi ou tout simplement ne pas comprendre mes propos, ce n'est pas pour autant que tu dois m'insulter et raconter que je suis soit disant sioniste ou je ne sais quoi...je ne te connais pas plus que tu ne me connais alors cesse de me juger et lis un peu mes propos car je suis loin d'être totalement en opposition avec les tiens.mais bon!

LeChatMaya a dit…

"les idiots utiles qui viennent les défendre sont pour le moins suspects, et ça je suis suffisamment "éveillé" pour le voir."Euh t'es un peu parano lol!Vas voir sur d'autres sites plus "grand publique" et tu constateras assez facilement qu'à côté mes avis sont plus que tempérés, à ce compte là une bonne partie de la population est suspecte sur bien des points ainsi qu'idiote apparemment, m'enfin bon passons!Ensuite je ne prends pas spécialement la défense des lois imposées, déjà que ce mode de fonctionnement est intolérable, je suis juste d'accord sur certains points et non sur tous.On parle d'une chose, je ne dis pas "c'est de la merde"sans avoir un peu analysé la chose. Je n'ai pas fait la fête ou quoi quand le mariage pour tous est passé, j'en avais rien à secouer! Ici le sujet c'est l'éducation sexuelle et je le dis et redis je ne prône que le respect et la tolérance, en quoi est ce mal? L'éducation sexuelle, il y a 10ans lorsque j'étais au collège il y en avait déjà je ne sais pas si tu es au courant ce n'est donc en rien une nouveauté et on ne peut franchement pas parler de dégâts à ce sujet, c'est souvent très biologique "qu'est ce que les ovaires, le pénis, les spermatozoïdes, etc."mais à mon époque il n y avait pas le net sur les portable et surtout pas autant de pornographie, pour autant il y avait déjà des dérives et aujourd'hui c'est de pire en pire, exemple: la fille à lyon part dieu qui a du faire des fellations à plusieurs garçons tout ça filmé sur le portable!Et ça ne les choquaient pas, sauf elle mais elle était prise au piège...
Il est donc nécessaire de leur faire travailler le mental à ces gosses là d'une façon ou d'une autre, à vous de me le dire puis qu’ici je vois des non mais pas de solutions.

zenzounnaa a dit…

C'est bien sur le pédophile Jack Langue qui ouvre la voie à l'éducation de la sexualité aux enfants, pour moi ça ne veut dire qu'une chose. Parler aux gosses de sex les intéresser et pourquoi pas les initier. on voit bien la perversion pédophile de ce personnage (légalisation de la pédophilie) on nous dira que l'age légal de la sexualité infantile peut descendre jusqu'a 8/9ans (étant donné que les gosses savent de quoi il en est à partir de 6ans) . Ajoutons à ça tout ce qui concerne la théorie du genre.
On est tombé dans une époque de merde.

nrtt a dit…

"C'est bien sur le pédophile Jack Langue qui ouvre la voie à l'éducation de la sexualité aux enfants, pour moi ça ne veut dire qu'une chose. Parler aux gosses de sex les intéresser et pourquoi pas les initier. on voit bien la perversion ...On est tombé dans une époque de merde. " je plussoi remarquez que ceux qui st à l'origine de la pornographie et pédopornographie st de la même clique . Comme quoi ça se recoupe .

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.