lundi 15 juillet 2013

Au Zimbabwe un hopital facture 5 dollars pour chaque cri lors des accouchements.

L'actualité ressemble de plus en plus à un film des monty python...



Au Zimbabwe, un hôpital a mis en place une taxe pour les femmes qui accouchent: 5 dollars par cri. Et si les nouveaux parents ne peuvent pas payer, la femme est retenue à l’hôpital et des intérêts viennent s'ajouter petit à petit à la somme due. Cela est censé empêcher les "fausses alertes" coûteuses pour l'établissement.

La réalité est tout autre pour Transparency International qui classe le Zimbabwe parmi les pays les plus corrompus de la planète.

Et cette taxe est d'autant plus inquiétante qu'elle pousse les femmes à rester chez elles pour donner la vie. Alors que dans ce pays le revenu moyen est de 150 dollars par habitant, la prise en charge d'un accouchement dans cet hôpital local est déjà élevé: 50 dollars.

Dans son rapport sur la corruption, l'ONG pousse donc la sonnette d'alarme face à cette situation qui peut virer au drame humain. Selon l'ONU, chaque jour, ce sont huit femmes qui meurent en donnant la vie dans cette ancienne colonie britannique.

Un des membres de Transparency International s'est donc entretenu avec le vice-Premier ministre du Zimbabwe afin de résoudre ce problème, rapporte le Washington Post. Depuis lors, il n'y aurait plus eu de plainte, mais les frais élevés de prise en charge demeurent.
http://www.dhnet.be/actu/monde/crier-durant-l-accouchement-cela-peut-avoir-un-prix-51e3b75835707f483cafa8f4

2 commentaires:

lumiere a dit…

Si cette info viennent d'ong et l'onu c'est à prendre avec des pincettes,les colons toujours à l'affût des états souverains pour leurs richesses des territoires.

Canaille a dit…

C'est bizarre comment tout le monde reste muet devant la violence faite aux femmes! Je connais beaucoup de femme de la France et elles sont très gouverné par leur macho de mari ou conjoint. C'est peut-être pour cela qu'il n'y a pas beaucoup de commentaires sur ce qui se passe pour comme violence envers beaucoup de femmes! (heureusement, qu'il existe aussi de très bon hommes qui s'aiment et se respect assez pour avoir confiance en eux et de ce fait rendre la pareille aux autres incluant les femmes qui les cottoient

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.