mardi 30 juillet 2013

La comète Ison commencera à être visible dés le mois d'août




Elle vient de très loin comme nous le disions en janvier dernier. Du nuage d’Oort, dont le nom semble tout droit sorti de l’heroic fantasy et qui se situe à la frontière du système solaire, à près d’une année-lumière (10.000 milliards de km) du Soleil. C’est très, très loin... Mille fois plus loin que Pluton. L’étoile la plus proche de nous, Proxima du Centaure, ne se trouve que quatre fois plus loin que le nuage d’Oort. C’est dire...

Les comètes, contrairement aux astéroïdes, sont constituées de glace et de poussières. D’où leur immense panache. Elles proviennent essentiellement de la ceinture de Kuiper, située au-delà de Neptune à environ 6 milliards de km du Soleil, et du nuage d’Oort, le berceau d’Ison. Les astronomes considèrent que les comètes ont joué un rôle essentiel dans la formation des planètes, il y a 4,5 milliards d’années. On pourrait aussi leur devoir une partie de l’eau qui se trouve sur Terre.

Découverte très récemment, le 21 septembre 2012 par Vitali Nevski and Artyom Novichonok de l’International Scientific Optical Network (ISON) près de Kislovodsk en Russie, la comète Ison mesure un peu moins de 5 km de diamètre et pèse entre 3 milliards et 3 milliards de milliards de kg... Son panache est la trace laissée par la perte de quelque 1.000 tonnes de CO2 et de 54.400 tonnes de poussières par jour...

Sa distance actuelle ne permet pas encore de connaître sa masse avec plus de précision. Sa vitesse est estimée à 80.000 km/h. Impossible également de déterminer la longueur de la queue d’Ison lors de son passage près de la Terre. Plus elle se rapprochera, plus sa brillance augmentera et elle culminera lors de son approche du Soleil.

Les calculs de trajectoire prévoient un passage au plus proche de notre étoile, soit à 1,1 million de km de sa surface, le 28 novembre 2013, ce qui en fait une comète dite «rasante». Ensuite... Tout dépendra de la capacité d’Ison à résister à la chaleur su Soleil à une distance 150 fois inférieure à celle de la Terre. Si elle survit, elle ne le devra qu’à la brièveté de son passage.


La comète Ison vue par le télescope spatial Spitzer le 13 juin 2013 à deux longueurs d'ondes infrarouges différentes (3,6 et 4,5 microns) - Source: Nasa/Spitzer


 Mais elle subira une forte évaporation et des forces de marée susceptibles de la fragmenter. L’effet de la gravité du Soleil pourrait même la désintégrer. Lorsqu’elle sera au plus près, en son point de périhélie, Ison devrait être soumise à une température de 2.700°C, soit 1.000°C de plus que la température de fusion de l’acier. Pour un bloc de glace et de poussières, l’épreuve sera terrible. Mais d’autres comètes y ont résisté dans le passé...

Pour nous, sur Terre, Ison sera visible deux fois, pendant son voyage aller et, surtout, peut-être, lors de son retour. Avant de croiser la Terre, la comète, qui se trouve aujourd’hui entre Jupiter et Mars, passera près de la planète rouge le 1er octobre 2013. La distance, de seulement 10,8 millions de km, devrait affecter sa trajectoire mais les astronomes en ont tenu compte. En moins de deux mois, Ison ralliera le Soleil. A son retour, elle croisera la Terre au plus près, c’est-à-dire à environ 60 millions de km.

Ces prévisions répondent à la question que tout le monde se pose: existe-t-il un risque de collision avec la Terre? La réponse est non, à moins d’une grosse erreur dans le calcul de la trajectoire ou d’un événement imprévu capable de la modifier. Nous disposons d’une marge de sécurité assez confortable comme l’explique la Nasa qui prend toujours soin de désamorcer les vents de panique.


Reste la question de la luminosité d’Ison, paramètre essentiel pour la qualité du spectacle depuis la Terre. Dès le mois d’août 2013, elle devrait être visible à l’aide de petits télescopes et de jumelles. Elle le sera à l’œil nu vers la fin du mois d’octobre. Ensuite, il sera de plus en plus difficile de la distinguer du Soleil dont elle se rapprochera sans cesse. Mais dès la fin du mois de décembre, en cas de survie, Ison devrait être visible dans l’hémisphère nord.

Le spectacle pourrait alors être au rendez-vous. Il faudra en profiter car Ison ne reviendra pas de sitôt nous rendre visite. Sa période orbitale est en effet de 900.000 ans... Rien à voir avec la comète de Halley qui pointe son nez tous les 76 ans et qui, après 1986, sera à nouveau visible en... 2061.

L’orbite d’Ison ressemble à celle de la grande comète de 1680 et les astronomes pensent qu’il s’agit peut-être de l’un de ses fragments.

On pourrait penser qu’Ison est la dernière chance de voir une comète dans le ciel pour bon nombre d’entre nous. Pas sûr. Sa détection tardive, l’an dernier seulement, montre que d’autres surprises peuvent très bien nous attendre.

http://www.slate.fr/life/75982/comete-Ison-visible-mois-aout

15 commentaires:

Antares a dit…

"Sa période orbitale est en effet de 900.000 ans... Rien à voir avec la comète de Halley qui pointe son nez tous les 76 ans"

Velikowsky, dans "Mondes en collision" distingue les comètes de courte période (Halley) observables à l'échelle d'une vie humaine, des comètes à période longue (Ison ?). Il nous dit : "de celles-ci on ne connait rien". Alors, une période orbitale de 900 000 ans !!??

"la comète Ison mesure un peu moins de 5 km de diamètre et pèse entre 3 milliards et 3 milliards de milliards de kg... "

Sacré fourchette !!! Ils sont plus précis quand il s'agit de donner sa période de révolution...!

"Son panache est la trace laissée par la perte de quelque 1.000 tonnes de CO2 et de 54.400 tonnes de poussières par jour... "

Sur 900 000 ans je vous laisse faire vous même le calcul de la masse perdue, moi je n'en ai pas le courage ! Quand elle repassera (dans 900 000 ans) elle devrait avoir la taille d'un pois-chiche ! A moins que pendant son périple, il y ai des stations services où elle peut refaire le plein.

Le fait est qu'ils ne connaissent toujours rien sur les comètes, et que ses chiffres ne servent qu'à justifier leur statut de pseudos "scientifiques" ou de pseudos "spécialistes".

jb pinna a dit…

Cette cométe ISON fait couler beaucoup d'encre sur les sites alternatifs.... Au dela de toute théories et dans l"attente admirons le spectacle céleste...

hotchiwawa a dit…

Cette comète va montrer sa queu* quand c'est peut-être la fin du Vatican (4 aout).

Et pourquoi il n'y a aucune news à ce sujet?

Vous êtes des journalistes d'investigation ou juste des copieurs comme Wikistrike?

Apprenti Sage a dit…

Salut .

@antares En effet je suis entièrement en phase avec ton com .
Ils donnent des chiffres alors qu'ils n'ont aucun moyen de faire ces mesures, tout juste ils ne peuvent que faire des estimation et/ou hypothèses.
Les chiffres qu'ils donnent sont uniquement là pour leur donner bonne conscience et faire croire à la masse endormie que ce sont des génies des calculs, et qu'ils savent déchiffrer les simulations leurs ordinateurs super puissants..
Comme l'explique si bien J.P Petit (dans un article de son site ou il décode le docu Sirius), les simulations ne reflètent en rien la réalité car plein de facteurs que les simulateurs et/ou scientifiques ignorent ou paraissent supeflus, ne sont pas pris en compte. Toujours d'après J.P Petit seul l'expérimentation réelle permet d'arriver à des résultats plus probants et oh combien plus réalistes.

Et pour ma part cela fait longtemps que je n'accorde plus aucun crédits aux scientistes officiels. Et plus je lis plus je m'aperçois que je fais bien de ne plus le faire confiance.

Guy Fawkes a dit…

hotchinawa, comme je te l'ais dis par mail, la news de l'itccs ne suffira pas à faire vaciller le vatican, encore moins le 4 août. Perso je n'en ait pas parlé car l'article était bancal. J'en ais parlé à l'ITCCS mais leur réponse ne m'a pas convenu et ils n'ont pas complété leyr article pour autant.

Leur article indique que "Le 20 juillet, le Pape François a incité publiquement et officiellement à une conduite criminelle les membres de l’Eglise Catholique Romaine en interdisant le report de viols d’enfants au sein de l’Eglise, et en menaçant d’excommunication ceux qui parlent ouvertement des viols". Ils n'ont aucune article source pour faire de tels allégations. C'est bien de dénoncer mais faut-il encore que l’argumentaire tienne la route derrière. A d'autres occasions, c'était le cas mais pas là.

Tomla a dit…

Noyer le poisson (ou le poison), comme pour Nibiru.

Skeptikos Evlavis a dit…

@ Antares : Certaines estimations sont approximatives mais ce qui est exact, c'est que les comètes ne perdent de la matière via un panache, une queue, que quand elle sont assez proches du soleil, pas pendant toute leur trajet.

Russell Edgington a dit…

@ Rorschach

Je pensais que la comète ISON était en réalité la Planète X avais-je tord?

Rorschach a dit…

Au moment où elle sera visible, si la cométe ISON se présente accompagnée de plusieurs lunes alors il est fort possible que ce soit en réalité la planéte X.

jb pinna a dit…

En effet certaine theorie (pleinfeux sur l'heure juste) propose que la comete "ison" serait la "bande annonce " de l"arrivée iminente de l'episode "nibiru"....a ne manquer sous aucqun pretexte !

jb pinna a dit…

achec et mat cosmique (pleinfeux sur l'heure juste)

http://www.youtube.com/watch?v=A9_3c-dxgIc&list=PLAGoc02xifBEscmF9n_vE2ZWLmBgW3hzs

Discuteur a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
thome maxime a dit…

En réalité, la comète Ison précede l'arrivée de planete X !

Elle possède en effet quelques lunes ( 7 ou 11 je sais plus trop ) en forme de "couronne"
C'est assez bien "documenté" mine de rien, ya des videos sur youtube, videos de scientifique ou amateur en tout cas les images et videos sont la !

Ce qui est marrant c'est que les prophéties, qu'elles soient bibliques, Hopis et j'en passe ( eschatologie musulmane aussi ), nous rapportent tout cela, et tout se passe comme écrit il y a plus centaines voir milliers d'années !
C'est juste ahurissant

ElevenSix a dit…

@Thome

Non vraiment, n'importe quoi ! 7 Lunes, mais vous vous rendez compte des absurdités que vous écrivez ! Pour l'astronome amateur que je suis et qui a eu la chance de parler avec des astrophysiciens, mes bras m'en tombent ! Non Ison ne va pas drainer 7 ou 11 lunes, c'est une comète issue probablement du Nuage d'Oort. Elle risque bien de vous décevoir car sa luminosité ne sera sans doute pas celle annoncée. Je veux bien que l'on extrapole sur cette comète mais de là à comparer cette dernière à une planète X ou je ne sais quoi ! Tout ce que vous lisez ou voyez sur Youtube n'est que le fruit d'une imagination bien mal inspirée.
Je suis comme vous à la recherche d'éléments alternatifs que l'on nous cache, je cherche aussi dans les médias alternatifs mais on ne peut pas écrire n'importe quoi !
Ison est une comète, elle va faire un petit tour et repartir ou disparaître. Point barre ! N'y voyez rien d'autre.

Rorschach a dit…

@ ElevenSix

Peut être que oui, peut être que non...

http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/2013/01/la-comete-ison-serait-escortee-par.html

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.