dimanche 14 juillet 2013

Le 14 juillet : une magistrale mystification organisée par les illuminatis



L’explication classique de la Révolution française est celle d’un peuple qui, las de subir l’oppression du roi Louis XVI et de Marie-Antoinette, se souleva en opposition à la monarchie et commença par prendre d’assaut la prison de la Bastille. Cet événement, selon les archives historiques officielles, marque le début de la Révolution qui atteint son apogée avec le remplacement de la monarchie par la soi-disant «République Française».

Les Français commémorent le début leur «révolution» en faisant du jour de la prise de la Bastille, le 14 juillet, un jour férié. Ceci renforce d’autant plus la thèse selon laquelle le peuple français s’est réellement révolté et a renversé le roi de France.

Pourtant, ceux qui ont étudié la Révolution en profondeur ont découvert le véritable motif de la prise de la Bastille. Comme l’explique Nesta Webster, «un plan d’attaque de la Bastille avait déjà été élaboré, il ne restait plus qu’à mettre le peuple en marche.» Le plan consistait à prendre la Bastille d’assaut, non pour libérer les centaines de «prisonniers politiques opprimés» supposés y être détenus, mais pour s’emparer des armes indispensables au lancement de la Révolution. Cela a été confirmé par le fait que lorsque la foule atteignit la Bastille, elle ne comptait que sept prisonniers : quatre faussaires, deux aliénés, et le Comte de Solages incarcéré à la demande de sa famille pour «crimes monstrueux contre l’humanité.» En fait, «les obscures tours humides étaient tombées en complète désuétude ; depuis le premier ministère Necker, en 1776, personne n’y avait été emprisonné.»


La seconde présomption infondée quant aux causes de la Révolution française, est que le soulèvement est l’œuvre des masses populaires françaises. Cette conception selon laquelle un grand nombre de Français auraient soutenu la Révolution est erronée car, en réalité, «sur les 800 000 habitants de Paris, environ un millier seulement a pris part au siège de la Bastille…» Et encore, ceux qui participèrent directement à la prise de la Bastille furent, en réalité, payés par ceux qui dirigeaient toute l’opération.

Que des brigands du Sud de la France furent délibérément dirigés vers Paris en 1789, employés et payés par les meneurs de la Révolution, est un fait confirmé par des autorités trop nombreuses pour les citer ; et le fait supplémentaire que les conspirateurs jugèrent nécessaire une telle mesure revêt une immense signification, car il montre qu’à leurs yeux, on ne pouvait pas compter sur le peuple de Paris pour conduire une révolution. En d’autres termes, le recours à ces mercenaires réfute de façon décisive la thèse selon laquelle la Révolution fut un soulèvement irrépressible du peuple. De plus, il n’y eut pas que des Français à être employés par les dirigeants de la Révolution «une bande de brigands hétéroclites, assoiffés de violence, constituée non seulement de Marseillais (ces hommes du Sud précédemment cités) et d’Italiens, mais aussi d’Allemands…»

Le docteur Rigby était en bonne place pour témoigner sur la réalité du siège de la Bastille, puisqu’il était en voyage à Paris à cette époque précise. Les lettres qu’il écrivit à sa femme pendant ces journées, offrent un aperçu intéressant de ce qui s’est effectivement passé. Nesta Webster, dans son livre La Révolution Française, commente la correspondance du docteur Rigby : «Le siège de la Bastille causa si peu de problèmes dans Paris que le docteur Rigby, ignorant que quelque chose d’inhabituel se passait, s’en alla en début d’après-midi visiter les jardins de Monceaux.»

Un autre observateur de la Révolution française, Lord Acton, confirma qu’il y avait une main invisible qui œuvrait à fomenter la révolution : «Ce qu’il y a d’affligeant dans la Révolution française n’est pas le tumulte mais le dessein. À travers tout le feu et la fumée, on perçoit l’évidence d’une machination organisée. Les dirigeants restent soigneusement cachés et masqués ; mais il n’y a aucun doute quant à leur implication dans l’affaire.»

Le plan des conspirateurs était simple : créer des doléances «populaires» afin de les exploiter pour leur compte. Ils créèrent cinq griefs spécifiques propres à en faire tenir pour responsable le Roi lui-même. Ils escomptaient que des conditions de survie difficiles suffiraient à pousser suffisamment de gens à se joindre à ceux qui étaient déjà soudoyés. Ainsi, la révolution semblerait véritablement populaire. Les comploteurs pourraient ensuite contrôler les évènements et les amener aux résultats qu’ils désiraient.

Le premier grief, monté de toutes pièces, fut la pénurie de céréales. Selon Webster : «Montjoie affirme que des agents à la solde du Duc d’Orléans achetèrent délibérément toutes les céréales ; ils en exportèrent une partie et dissimulèrent l’autre afin de pousser le peuple à la révolte.» Ainsi, le Duc d’Orléans, membre des Illuminati, acheta-t-il une importante quantité de grains pour pousser la population à porter ses doléances au Roi qu’elle avait été amenée à tenir pour responsable de la disette. C’était, bien évidemment, les Illuminati qui avaient propagé la rumeur selon laquelle le Roi avait intentionnellement provoqué la pénurie.

La seconde des récriminations manigancées est l’énorme dette contractée par le gouvernement dans le seul but d’imposer la population afin de la payer. La dette nationale a été estimée à 800 millions de dollars actuels. Cet argent avait été emprunté par le gouvernement français pour soutenir les États-Unis lors de la Révolution américaine de 1776. On a estimé que les deux tiers de la dette française étaient dus à ces emprunts.

La troisième récrimination provoquée était que la population française souffrait de la faim. Le Docteur Rigby mentionne : «Nous avons vu peu de personnes, dans les basses couches de la population, exprimant de la colère, désœuvrées et miséreuses.»

Nesta Webster expliquera plus tard : «Le Docteur Rigby continue dans le même registre de l’admiration – une admiration qu’on pourrait attribuer a un manque de discernement si elle n’avait pourtant disparu brusquement lorsqu’il pénétra en Allemagne. Il trouve là "un pays à l’égard duquel la Nature a été aussi généreuse qu’envers la France, car son sol est fertile, mais où cependant les habitants vivent sous l’oppression du gouvernement." À Cologne, il estime que "la tyrannie et l’oppression ont trouvé leur demeure."»

La quatrième récrimination majeure, créée par les Illuminati et leurs complices au sein du gouvernement, fut l’inflation massive qui a ruiné les classes laborieuses. 35 millions d’assignats ont été émis sur une courte période et cela a été, en partie, la cause des pénuries alimentaires. La réponse du gouvernement a été d’imposer le rationnement ce qui a accru la colère de la population.

La cinquième entorse à la vérité est la prétendue « oppression » du règne de Louis XVI. La vérité est que la France était le plus prospère de tous les pays européens avant la Révolution. La France possédait la moitié de la monnaie en circulation dans toute l’Europe et, durant la période de 1720 à 1780, le commerce extérieur a été multiplié par quatre. La moitié des richesses de la France était entre les mains de la bourgeoisie et les « serfs » possédaient plus de terre que qui que ce soit d’autre. Le Roi avait aboli la corvée et banni le recours à la torture dans les interrogatoires. De plus, le Roi avait fondé des hôpitaux, créé des écoles, réformé les lois, creusé des canaux, drainés les marécages pour accroître la surface de terre cultivable et avait construit de nombreux ponts afin de faciliter la circulation des biens à l’intérieur du pays.

Ainsi, à travers la première des «révolutions», on peut voir l’exemple type de la Conspiration à l’œuvre. Le bienveillant roi encourageait la montée de la petite bourgeoisie en favorisant l’avènement d’une société plus juste et plus prospère. Cette situation était intolérable pour ceux qui se situaient dans la couche immédiatement en dessous de la classe dirigeante, tandis que la petite bourgeoisie montante commençait à assumer elle-même le pouvoir. Les conspirateurs tentèrent d’éliminer non seulement le Roi et la classe au pouvoir mais la petite bourgeoisie également.

L’ennemi de la Conspiration est toujours la petite bourgeoisie et, dans les autres révolutions qui seront étudiées dans ce livre, nous montrerons que la Conspiration fomente toujours ces « révolutions » programmées dans ce seul but.

Ainsi la Révolution française fut une falsification et une mystification. Le peuple a été manipulé pour des raisons qui n’ont jamais été portées à sa connaissance.


LA FRANC-MAÇONNERIE

La main invisible qui a entièrement dirigé la Révolution française était celle des Illuminati, qui n’avaient que treize années d’existence mais suffisamment de puissance pour déclencher une révolution dans l’un des plus grands pays du monde.

Mais les membres des Illuminati avait dressé les plans de la Révolution plusieurs années auparavant, et avaient infiltré un autre groupe secret, celui des Francs-Maçons : «La révolution-éclair de la France a été préparée dans les décennies précédant 1789 par le développement de la Fraternité franc-maçonnique.»

La Franc-Maçonnerie est arrivée en France en 1725 mais, en 1772, l’organisation s’était scindée en deux groupes dont l’un fut connu sous le nom de Loge Franc-Maçonnique du Grand Orient. Le premier Grand Maître de la Loge était le Duc d’Orléans, également membre des Illuminati.

La Loge du Grand Orient s’étendit rapidement dans tout le pays si bien qu’en 1789, il y avait 600 loges dans toute la France contre seulement 104 en 1772. Les membres du Grand Orient étaient aussi actifs au sein du gouvernement puisque sur les 605 parlementaires des États Généraux, 447 en étaient membres.

Le plan des Illuminati était d’infiltrer la confrérie maçonnique, de la transformer en une branche de leur Ordre, puis de se servir de son secret comme moyen pour renverser la monarchie. Le nouveau chef du gouvernement serait le Duc d’Orléans. La stratégie fonctionna pendant un temps, mais le Duc d’Orléans fut finalement condamné à la peine capitale pour trahison envers le gouvernement français et mourut sur la guillotine.

Source :

Le CROM
 Via
 http://bistrobarblog.blogspot.com/2013/07/le-14-juillet-une-magistrale.html

20 commentaires:

Giraud Alexandre a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=hpk8bBuLTOw

Zangao a dit…

Allez voir défiler l'armée et ses blindés pour commémorer la libération du peuple..... Il y a la une bizarerie .

Antares a dit…

L'une des premières choses que fit la toute jeune république judéo-maçonnique fut d'octroyer la nationalité française aux juifs en 1791. Sûrement pour bons et loyaux services rendus dans le génocide du peuple autochtone, notamment celui des vendéens. Comme par exemple, le tout nouveau "français" Marat, qui réclamait dans son journal si mal nommé "L'ami du Peuple", 270 000 têtes par jour.

jb pinna a dit…

@RORCHACH
iL est important de préciser que queques années avant la révolution "le grain'et la nourriture etait public, et oui !
le roi a accordé le commerce privée peux de temps avant la revolution sous la pression des forces obscure!le plan etait en route..

jb pinna a dit…

la revolution francais vu par marion sigaut
http://www.youtube.com/watch?v=eb4PZGOy9S4
super interressant

jb pinna a dit…

Lamentablement nos cours d'histoire etaient incomplet,il manque un morceau, et pas des moindre..
les banquiers ont poussé la revolution francaise,ont fait plier les etats unis d'ameriques...on dirais qu'ils vont remettre ca dans pas longtemps , l'histoire se repéte..............

Tomla a dit…

Et oui l'Histoire Mensongère se répète, toujours grâce aux mêmes familles de banquiers, les véritables Maitres de cet Enfer planétaire.
Un ami très calé dans tous ces sujets qui nous passionnent tant, m'avait dit un jour : "finalement je suis d'accord avec toi, la seule solution pour se débarrasser une bonne fois pour toute de ces parasites, est l'intervention d'une race extraterrestre, sans eux nous n'y arriverons jamais."

Jeannot Lapin a dit…

"Et oui l'Histoire Mensongère se répète, toujours grâce aux mêmes familles de banquiers, les véritables Maitres de cet Enfer planétaire."

+1
Une bonne vidéo sur ce sujet même si elle n'aborde pas la révolution française. La prise de pouvoir de la banque expliquée en 30 minutes.
Une bonne vidéo à faire tourner à ceux qui croient ce qu'ils lisent dans les livres d'histoire:

http://www.youtube.com/watch?v=QNbCAzzXw14

Tomla a dit…

@jb pinna
Merci pour la vidéo, j'avais pas encore vu, me suis visionné ça en entier, très instructif.

@Jeannot Lapin
Un bon résumé ce dessin animé.

Kaendyl a dit…

Pour ceux qui ne connaissent pas cette historien poids lourd, très en marge des livres scolaires qu'était Henri Guillemin, voici quelque vidéos sur l'histoire de France.

Napoléon et la création de la Banque de France (version courte & version longue) :
http://www.youtube.com/watch?v=6jIrpNCzA-s
http://www.youtube.com/watch?v=nJyerkJACu0

L'ordre Moral 1 : ( à ne pas manquer : la 11 min sur l'intérêt que ses salopards ont eu à instaurer une république ) & L'ordre Moral 2 :
http://www.youtube.com/watch?v=sebU6pskQ3M
http://www.youtube.com/watch?v=h3eDl2GGyPA

Robespierre et la révolution française 1&2 (2H de conférence)
http://www.youtube.com/watch?v=XiM74n8I2Gc
http://www.youtube.com/watch?v=jVNut817OTQ

Bon visionnage :)
Kaen

Brebis Gall a dit…

Encore et toujours la main invisible !

jb pinna a dit…

Nos professeurs d'histoire on t'ils etaient hypocryte ou ignorant a ce point!

osmont norbert a dit…

il y a tout un réseau de causes à différents niveaux qui ont aboutit à la révolution 1789 il faut savoir les ordonner et ceci d'une façon lucide et désintérresée pour cela il faut avoir le temps ,la patience et accepter au fur et à mesure ce qui apparait .
Les historiens ,conditionnés comme fonctionnaires du pouvoir, sont mal positionnés pour cela et s'empressent de faire taire ou ridiculiser ceux qui ont cette démarche.
Ainsi ils masquent leur servilité.

Ce n'est pas le cas de pierre Hillard qui laisse à comprendre que les idéaux de 1789 sont d'inspiration maçonique qu'il ont été d'abord dévéloppés dans des clubs de Pensée anglais qui se sont ensuite exportés à Paris où le ferment de 1789 a commecé à se propager a travers la presse émise par ces clubs français surement soutenus par les maçons français
Pierre hillard explique Que la destruction de la bastille était prévué à cause du vétuste qu faisait qu'elle n'était pratiquement plus utilisée,
Un appel d'offre de destruction avait été publié par les autorités de paris .
il y avait quelques entrepreneurs prétendants pour cet appel de desctruction.l'un d'eux furieux de ne pas avoir remporté le marché.,
commença à chauffer la foule en prétendant que ce marché été truqué et c'était toujours le régne des privilégiés.
il fit un tel foin que cela tourna à l'émeute parce que le terreau était bien préparé par le spectacle ostentatoire des privilégiés depuis des décénnies et les publications des clubs.
le reste à suivi .
l'entrepreneur "allumette" récupéra pas mal de pierres de la bastille où il grava 1789 et les vendit.

Aprés les clubs puis les historiens créérent une mythologie de 1789.
Les humains ont besoins de mytologies pour rêver à un pré où l'herbe serait plus verte et brouter tranquille, comme un ruminant qui regarde passer les trains, au pti train-train

Ruminators ou ruminent à tort de tous pays unissez vous, car le régne des priviléges cela à toujours été maintenat et toujours

et comme l'a dit quelqu'un

1789 est une âme qui n'as su trouver son corps au auquel a répondu un corps qui a perdu son âme : Napoléon

Qui a des idées claires et juste sur la devise de 1789
liberté égalité fraternité ?


osmont norbert a dit…

Si les peuples d'occident avaient assimilé cette devise de 1789 nous aurions un autre monde aujourd'hui .
Pour quelqu'un qui est intuitif et genéreux,il sait comment concevoir la vocation de l'être humain sur terre.
Mais parce que l'on accepte d'etre qu'un raisonneur et un mesquin on accepte délibérément le matérialisme ambiant dont on ne comprends pas l'origine.
Ce materialisme a été promu par le pays qui a sanctifié l'utilitarisme comme comme systéme philosophique national.
Ce pays ,c'est l'angleterre où est né le nouveau visage matérialiste de la franc-maçonerie à qui on préte un idéalimse et notamment les devises de 1789,
C'est le leurre pour attraper les gogos. afin de pouvoir créer une nouvelle église qui remplace l'ancienne. et beaucoup de ceux qui sont attirés par le pouvoir rentrent dans cette nouvelle église.
On change d'église mais on garde le pouvoir

l'ancienne. eglise pour asseoir son pouvoir à supprimé 2 obstacles majeurs qui lui faisaient ombrage :la Réincarnation et l'Esprit.
i a fallu le clic de 2 conciles dans l'histoire de l'occident pourque la clique offre à ses fidéles une humanité au rabais soldée de toute dignité (sinon une âme parfumée de quelques spiritualités,née de quelques mouvements de litterie) taillable et corvéable à merci.
Ceux qui battaillent encore aujourd'hui dans leurs tête contre le fantome de cette ancienne eglise le font sans esprit et sans réincarnation .
Ce n'est pas la nouvelle église qui vous les rendra.
Il faudra décoller par soi même au risque de dire :benh mince alors, l'herbe a jauni dans le pré.
Regardons nous en face J'eanne d'Arc ne nous sauveras pas( du materialisme anglo américian) il y a des loges et il y a : Déloges. Puissions nous avoir la fougue d'un maréchal des logis


osmont norbert a dit…

Kaendyl bien joué c'est l'un des rares de son époque à avoir été honnete par rapport à sa formation
j'ai demandé à la radio suiise qui a divulgué ces archives si elle comptait en faire des dvd . Cest en projet.
merci pour les liens

Antares a dit…

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi ces "farceurs" ont utilisé le même terme pour désigner l'"Histoire" et... raconter des histoires !

Antares a dit…

Pour Henri Guillemin, il en dit peut être plus que les autres, il a des talents de narrateur et de conteur "d'histoires", certes, mais il se garde bien de parler de ceux qui ont toujours œuvré dans l'ombre, d'où sa tribune audiovisuelle, média tenu par la "main invisible" citée par Brebis Gall.
Vous ne croyez quand même pas qu'ils vont se tirer une balle dans le pied !

Kaendyl a dit…

Merci Osmont, toujours un plaisir de partager avec d'autres :)
Anteres tu parle de "farceurs" avec le mot histoire. Quand tu vois ce qu'ils nous ont fait gober avec le mot "Travail" cela me laisse rêveur. Il en ont même fait une fête nationale, quel bon goût. Travail vient du mot latin tripalium. Un tripalium était sous la Rome antique un objet immobilisation servant à la torture. Le seul mot moderne qu'il nous reste de son véritable sens est la salle de travail pour les accouchements. Pour finir sur la même lignée, si l'on prend l'étymologie du mot "Employé" que trouve t'ont? Employé vient du latin "Implicare" qui signifie "plier dans, entortiller dans, emmêler". Elles sont pas belles leurs analogies? :)

Antares a dit…

Kaendyl
Tu abordes la fête du travail, soit le 1er mai.
1er mai 1776, création des illuminatis de Bavière.
Et les gens croient célébrer la fête du travail...!

osmont norbert a dit…

jb pinna merci pour le lien.Cela confirme pleinement ce que je pense depuis longtemps

on nomme le siecle des lumieres comme on nommes les illuminais alors qu'ils sont l'inverse du nom qu'ils portent . l'important
c'est de prononcer des mots agréables pour faire celui qui a compris et qui en sait et qui peut se pavaner avec ces mots agréables.Toujours la même bouffonerie qu'on entend partout et aussi dans les universités et pour les Illuminatis c'est
mondial.c'est à dire que mondialement on sacralis la pourriture en la nommant Illuminati. C'est l'inversion mondiale que dénonçait Guénon dans son livre " le régne de la quantité et le signe des temps"
Réalité à savourer le soir au coucher du soleil

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.