samedi 3 août 2013

Seins à louer pour parents gay



Cécilia a 29 ans, se dit infirmière de formation, et loue ses seins sur un site que d’autres utilisent habituellement pour proposer services à raclette ou perceuses à la journée ou au mois. Son souci ? Venir en aide aux couples d’hommes amoureux en détresse. Et elle a de la suite dans les idées, Cécilia. Avec le « mariage pour tous » et la « procréation pour tous » qui se prépare, de nouveaux marchés sont en train d’émerger, et Cécilia, en femme d’affaires visionnaire, s’est positionnée.

Car acheter un enfant est une chose, mais il faut ensuite l’alimenter pour le faire fonctionner. Et de la même manière que la nature n’a pas, pour l’heure, doté l’homme des organes reproducteurs de la femme, ledit homme n’est pas encore en mesure de donner le sein aux enfants qu’il achète(ra). Heureusement, l’infirmière « jeune maman » est là, « en pleine santé ».

Vous me direz : où est le scandale ? Nulle part, sans doute. L’infirmière en location n’a pas inventé le fil à couper le beurre, elle se contente d’initier la résurgence d’un métier tombé jadis en désuétude face à la concurrence du lait dit maternisé et aux changements de mœurs. Le recours à une nourrice allaitante était jusqu’alors un privilège de caste. Aux nantis les nourrices, aux pauvres le sein maternel. Il n’y avait pas que des inconvénients à naître pauvre.

Aujourd’hui, l’égalité (de quoi ?) pour tous (qui ça ?) étant passée par là, le progrès fait donc volte-face, et nous replonge plusieurs siècles en arrière, à quelques nuances près. Car aux honoraires de la nourrice allaitante – dont les émoluments ont flambé : il vous en coûtera, messieurs, 100 euros par jour – s’ajoutera bien sûr l’achat du bambin.

Faites vos comptes : location de mère porteuse, livraison de la marchandise importée (il n’y aura pas de GPA en France aussi longtemps – façon de parler – que François Hollande occupera l’Élysée, rappelez-vous ; mais pas de panique, madame Taubira facilite l’importation de votre marchandise), et 3000 euros par mois de facture énergétique. Plus les frais habituels.

Et qui s’en plaindra ? La parentalité pour les homosexuels est un luxe, et le luxe a un prix. L’égalité aussi, manifestement.

http://www.bvoltaire.fr/francoisdelaitrebvoltaire-fr/seins-a-louer-pour-papas-gays,32515

9 commentaires:

osmont norbert a dit…

les hommes n'ont plus qu'à présenter leur trique dans les champs,.
vu que la fertilité des sols décroit inexorablement .cela fara pousser plus vite les cultures.
Il en ait de la culture humaine comme de la culture des champs.
Quand le rat des villes conduit le rat des champs ,Ils tombent tous deux dans la souriciére.
Alors à vos souris et claviers : ASSEZ , c'est pas prévu ça .C'est pas compris dans l'apocalypse de St Jean.
Arretez les supplements gratuits
Eh oui de son temps qui pouvait ptévoir ?

thome maxime a dit…

j'ai pas compris un pietre mot de votre commentaire !

enfin je veux dire ... ou voulez vous en venir ?

hujo a dit…

@ thome maxime LOL

hujo a dit…

ceci dit...moi non plus :)

hotchiwawa a dit…

elle se loue, c'est une pute!

Greenisheep a dit…

Bon apparemment le marché a l'air "juteux" je vous propose d'ouvrir une PME d'avenir, on loue quelques perd de nibards fertiles que l'on sous-paiera au rendement plus le matériel adéquat et à nous la fortune ! hihihih ;-)

Brebis Gall a dit…

c'est exactement cela ! le mariage gué, gpa, pma, c'est la saloperie de la société de consommation qui en est à l'origine !

Anatole Patachon a dit…

Moi ça m'arrange un peu, cette décadence galopante: Ma femme et moi n'avons pas le droit de nous marier en France, (les Français n'ont PAS tous les mêmes droits)car son acte de naissance ne peut être établi aux yeux de nos connards de fonctionnaires.(fille de paysans de Mandchourie, archives détruites, etc..)
ça ne nous gène pas, on vit bien depuis des années avec nos enfants, mais si je claque, elle n'aura pas ma réversion...
Avec un peu de patience, au train où ça va, je vais bientôt pouvoir me marier avec mon clébard, qui pourra toucher ma réversion et la partagera avec sa maîtresse, car c'est un chien gentil.

osmont norbert a dit…

l'outrance de ces faits de société est telle qu'on peut la transposer dans d'autres situations pour montrer où cela méne
le rat des champs était régulé par un environement naturel ,il n'était pas dénaturé le rat des villes lui l'est devenu c'est l'homme.
ds l'évangile " quand un aveugle conduit un autre aveugle ,ils tombent dans le même trou "
ce fait relate comme beaucoup d'autres la décadence sans frein.
la contribution de cette femme (sur la foto) à la société a autant de sens que le mec qui va pisser dans un champ pour lutter contre l'infertilité des sols.
Conclusion ne pas soigner les bougeons alors que les racines sont en train de crever

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.