jeudi 26 septembre 2013

Comment la justice priva Corinne GOUGET de ses 2 filles pendant 7 ans pour avoir dénoncé les additifs alimentaires

Cela fait plusieurs années que Corinne GOUGET dénonce le scandale sanitaire des additifs alimentaires et de l'aspartame et pour cela elle se vit retirer la garde de ses 2 filles au profit de leur père aux penchants incestueux. Elle est loin d'être la seule dans ce cas. Désormais le simple fait de sortir de la norme et d'aller à l'encontre de l'opinion généralement admise est devenu un acte d'insoumission qui se paye au prix fort.









Le 21 avril 2006 alors que deux mois plus tôt mon guide “ADDITIFS ALIMENTAIRES” était sorti et avait déjà dépassé les 11,000 exemplaires vendus à ma grande surprise, mes deux filles et moi-même étions convoquées devant une juge des enfants suite à 18 mois d’enquête des services sociaux (ou aussi surnommés “sévices sociaux" ou "SS"), dont je n’avais pas réussi à lire les derniers rapports à cause de l’avocate de mes filles qui n’était jamais là comme par hasard !

Etant donné qu’à trois reprises cette juge dans ce “Nouveau Palais de Justice” avait pris un certain plaisir à traumatiser mes filles lors d’audience sans greffiers, j’avais convenu avec l’avocate de mes filles qu’elles resteraient à l’école puisque nous devions discuter des rapports des “SS” et que selon ses dires, leur père était censé être sous contrôle judiciaire à l’étranger puisqu’il était poursuivi pour atteintes sexuelles, violences et menaces sur nos propres filles.

Tout est organisé pour la journée, au petit déjeuner, Mélody pleure et me demande de ne pas aller voir la juge car “elle est trop méchante”, je tente de la rassurer en lui expliquant que je devais y aller, que je reviendrai les chercher à l’école en fin d’après-midi et le midi une amie viendrait les chercher pour manger à la maison et les ramènerait à l’école.
A midi donc, alors que j’étais à un autre RDV, mes filles ont mangé (BIO) à la maison (et sans le savoir pour la dernière fois) et mon amie les a ramenées à l’école privée même si Mélody et Coralie ce jour-là n’avaient nullement envie d’y retourner (l'attestation écrite de mon amie a totalement été ignorée par les juges depuis ! Ah si j’avais su !).

 Le jour où notre bonheur s’est envolé, à 14h15, je me rends au tribunal dans la salle d’attente du tribunal pour enfants, une femme brune attend sur un banc, je ne la reconnais pas sur le coup mais elle me lance un strident “BONJOUR Mme GOUGET!”. Surprise je la regarde et je lui demande si on se connaît, tout aussi nerveusement elle me répond : “ Bien sur ! Je suis l’éducatrice spécialisée qui est venue chez vous, vous ne vous souvenez pas ? ” C’est vrai je ne l’avais pas revue depuis 6 mois et pas du tout dans le même contexte. Alors afin de la remettre à sa place, je lui ai répondu sur un ton tout aussi sec :
 - ”Ah oui ! Je suis désolée mais vous savez, je rencontre beaucoup de monde en ce moment et je ne me souviens que des personnes importantes !”

Pas de réponse car dans mon dos arrive sa compère blonde avec une stagiaire ! Elle me demande si cela me pose un problème si la stagiaire participe à l’audience, j’accepte !
 Mais elle porte un étrange grand sac de sport bleu tout neuf et qui semble lourd. Elle demande aux employées de l’accueil de lui garder ce sac car “Après l’audience je pars en vacances” ! Je trouve ça étrange car si elle part vraiment en vacances, elle peut laisser son sac dans sa voiture ! Quelques minutes plus tard la même assistante sociale me demande où sont mes deux filles ; afin de me narguer elle mâche un chewing-gum bien vert en faisant beaucoup de bruit, je ne dis rien car ce sont bien ses neurones qui exploseront pendant des heures pas les miens....

Ensuite, l’avocate demande sur un ton timide : “Mais Mme la juge, les petites ont une bonne vie sociale, nous pourrions attendre la fin de l’année scolaire et les placer dans une famille d’accueil en attendant”
 Quoi ! Je n’y comprenais plus rien ! Même l’avocate me prenait pour une folle ! Ce matin, j’étais en train de prendre mon petit déjeuner, chez nous avec mes deux filles et là on me parle de famille d’accueil ou de placement de force chez leur père !
 Mais c’est quoi cette justice à l’envers ? Je me demande alors si je ne suis pas en train de faire un cauchemar ! Ce n’est pas possible !

Tels trois chiens de garde prêts à bondir, les trois “SS” attendent l’ordre de quitter la salle pour aller chercher mes filles ! Ce qui ne tarde pas ! Ensuite la juge me demande de quitter son bureau et de revenir à 17h avec l’avocate !! Je suis choquée !

Dehors je demande à l’avocate de revenir à l’heure avec la cassette vidéo et toutes les attestations de mes amis et des scientifiques qui me soutiennent ! Elle a l’air affolé et me demande où est-ce que je vais ! Je lui réponds que je vais appeler des amis car on ne peut pas laisser faire ça, l’avocate ne cesse de dire que nous ne pourrons rien faire car la juge a déjà pris sa décision, je “rêve” !
 Je file à 500m, dans un restaurant BIO tenu par une amie qui a bien du mal à comprendre ce qu’il m’arrive ! Elle me prête son téléphone, j’appelle deux ou trois amis, en pleurant et en parlant fort sous la douleur qui s’installe !
 Une amie me dit qu’elle va me rejoindre ! Un autre me conseille d’appeler son avocat qui est “brillant” mais à l’autre bout de la France pour lui demander conseil ! Ce que je fis pour m’entendre dire :
 - “Mme GOUGET, je suis trop loin pour pouvoir vous aider, mais je vous donne un seul conseil : GARDEZ VOTRE CALME, car la juge n’attend qu’une seule chose, c’est que vous craquiez pour pouvoir vous enfermer dans la souricière au tribunal et vous faire interner lundi “ !
 QUOI ! On allait m’arracher ma raison de vivre : MES DEUX FILLES et je devais garder mon calme ! Mais comment réussir ?

En larmes, je retourne au tribunal de “justice” en faisant tout ce que je peux pour retrouver mon calme, nous sommes vendredi ; la veille des vacances scolaires, nous avons organisé un voyage à Paris toutes les trois en passant par les Alpes, mais je sens que tout s’effondre, comment l’expliquer à mes filles ?

Une fois dans cette foutue salle d’attente (les entrailles de l’enfer) Mélody et Coralie étaient là avec les trois “SS”. Je n’oublierai jamais la beauté de leur visage ! Mélody tenait un beau dessin de la maison de ses rêves à la main et elle me dit : ”Maman regarde le beau dessin que j’ai fait à l’école”... Je demande à mes deux filles de s’asseoir à mes côtés et de croiser les bras... Je me retrouve donc assise entre les deux et devant nous la “SS” blonde mâche encore son chewing-gum en tournant en rond très nerveusement ! Elle sait donc qu’elle est en train de participer à un enlèvement d’enfants et de les mettre en DANGER !

Soudain Mélody me dit d’un air naïf : ”Maman, j’espère que nous serons à l’heure pour regarder “UN DOS TRES” mon programme préféré !” BOUM ! Je comprends alors que les “SS” n’ont rien dit à mes filles ! Pas le temps de lui répondre car tel le serpent du livre de la jungle, la “SS” brune assise à ma gauche juste après Coralie dit d’une voix glaciale et perverse :
 - ”Bien sûr que nous serons à l’heure, il n'est que 16h35 !”
 Je n’oublierai jamais cette phrase qui résonne encore dans ma tête par moments !

Que faire ? Où est passée l’avocate de mes filles ? Pourquoi n’est-elle pas là ?
 Je sens une pression peser dans la salle d’attente, comme un horrible orage qui approche, je décide de dire la vérité à mes filles en anglais ! Je sens qu’il faut faire vite !
 Alors je mets mes bras autour des épaules de mes deux filles qui m’entourent et je leur dis en anglais :
 - ”Mes chéries, Maman vous aime très fort mais la juge pense toujours que Maman est folle, Papa est là, elle lui a parlé tout le matin et elle va vous forcer à partir avec lui ce soir, je suis désolée” ...
 Je n’ai pas le temps de continuer qu’en même temps mes deux filles se mettent à HURLER tout en s’accrochant à mon corps!
 Une des “SS” leur dit : ”Faut pas pleurer, ça va aller, vous allez parler à la juge”

LE CHOC !

Mais nous n’avons pas le temps de souffler, la juge hystérique et les yeux remplis de rage, débarque dans la salle d’attente devant mes deux filles et ordonne : ”On y va !”
 Je lui explique qu’elle doit attendre l’arrivée de leur avocate mais elle me dit que l’avocate n’est pas celle de mes filles (mensonge !), que je dois en prendre une autre et que de toute façon elle est en retard !
 Elle embarque mes deux filles qui pleurent et une des “SS” qui n’a pas envie de rester avec moi, demande à la juge d’un ton soumis et pervers : ”On peut venir on fera pas de bruit ? “
 La juge embarque donc les trois “SS” avec mes filles dans le couloir de l’enfer qui mène à son bureau ! Ce bureau donne sur une cour interne, je tente de regarder dans la cour au travers des fenêtres mais un palmier m’empêche d’observer ce qu’il se passe dans le bureau ! Derrière moi, il reste les cartables et les blousons de mes filles gisant là sur la banquette comme abandonnés !

Et puis tout va très très vite, même si je veux arrêter le temps pour trouver une solution ! Mon amie arrive, elle a du mal à croire ce qui est en train de m’arriver ! Elle a un téléphone portable, elle me le prête. Je suis tournée vers la fenêtre pour essayer d’apercevoir mes filles et je téléphone à d’autres amis... Ils sont tous choqués !
 Puis on entend des pas qui ressemblent à ceux d’un dinosaure ! Dans mon dos ma copine me dit :
 - ”Oh là là ! Je pense que ton ex-mari arrive, qu’est-ce qu’il est grand !“
 Je lui dis qu’elle ne l’a jamais vu et elle me rappelle que je lui en avait parlé !
 Elle me demande impressionnée : ” Tu veux voir ? “
 Ma réponse fut : ”NON !”

Mais vu le poids de l’individu (130 kilos pour 1,92m), on entendait bien le bruit des ses pas, alors j’ai tourné la tête et du coin de l’oeil j’ai vu cet homme que j’avais épousé en 1993 sous le charme, mais qui depuis s’était transformé en monstre autant physiquement que mentalement jusqu’à nous faire vivre l’enfer pendant des années ! Et après deux ans de répit, il était de retour dans notre vie pour la saccager à nouveau dans ses chaussures imitation “croco” et son costume tout propre de couleur verte ! D’un regard rempli de haine et de rage, il m’a fusillée avant d’envoyer valser la porte battante d’un violent coup du plat de la main, tout comme il avait frappé Mélody sur la tête dès l’âge de 4 ans à table, sans faire de trace, puis moi au visage en juin 2002 et ensuite la pauvre Coralie qui a toujours été son bouc émissaire !

NON ! Pas lui, pas ça, par pitié !!!!!!!!!!
 Je n’osais pas imaginer les “retrouvailles forcées” dans le lugubre bureau de la juge ”bourreau d’enfants” sans avocate pour défendre mes filles !

Lire la suite sur :
http://www.santeendanger.net/dossiers_mesFilles.html


17 commentaires:

Sisyphe a dit…

je sais ce que c'est, ma famille a eu aussi a endurer ce genre de méthode, il y a même un nom qui me dit quelque chose.
c'est des lâche et des fils de putes, a cause de leurs merdes ma famille a vécu un enfer.
qu'ils crève.
je vais partager la vidéo Rorchard, merci pour l'info.

Anatole Patachon a dit…

Les juges aux affaires familiales... Une sacrée race que voilà.
De quel droit ces gens s'arrogent-ils le droit de juger de votre existence ?!
Que l'on juge un crime ou un délit, soit.
Mais votre vie, vos relations familiales, votre mode d'existence ?! De quel (putain de) droit ces bobos qui se croient d'une race supérieure, d'un air suffisant, vous toisent-ils en imaginant tout connaitre de vous pour avoir lu trois lignes dans un dossier mal ficelé par un "avocat", ou faiseur de mensonges, généralement mandaté par quelqu'un qui vous veut du bien ?
Juges, je vous haie et vous conspue. Dites vous bien que vous serez les premiers à bouillir en enfer.

Sisyphe a dit…

l'enfer c'est ici bas l'ami, j'espère juste qu'un jour ces enflures auront un châtiment a la mesure de ce qu'ils ont fait, je suis volontaire pour appliquer la sentence le cas échéant.

Christian Mastio a dit…

Suppression des "peines planchers" pour les criminels et les pédophiles, mais peines lourdes et destructrices pour celles et ceux qui disent la vérité!
Pas de doute, nous sommes dans une dictature!

Sisyphe a dit…

et ce n'est pas récent Christian.

S.O.L. a dit…

Enf___ de f___ de p___ !!!

S.O.L. a dit…

Il y a des fois où j'aimerais être le bras armé de Dieu s'il en avait un.

Sisyphe a dit…

un jour ces gens vont souffrir, un jour ou le peuple français aura des couilles.

Remus a dit…

Nous vivons en ce moment-même une situation très proche de celle-ci: des petits garçons abusés et ayant subi l'inceste par leur père lorsqu'ils avaient à peine deux ans doivent repartir chez leur père abuseur! Il en a obtenu la garde de façon frauduleuse: il a envoyé l'assignation puis le jugement à une fausse adresse où la maman n'a jamais habité et il a dit à la Juge aux affaires familiales que la mère ne vient pas parce qu'elle se cachait... Et ça a marché! Il a obtenu la garde des petits! Sans que la mère ne soit informée, ni représentée ni entendue ni puisse faire appel dans les délais.. C'est en Charente, Maritime, là où Janette Seeman a été incarcérée de façon abusive, c'est un fief célèbre des francs-macs qui couvrent les pédophiles ! Plaintes classées sans suite, ou qui trainent en longueur sans que le procureur ne donne des nouvelles, ou dossiers "perdus" qui ne sont jamais arrivés alors qu'ils ont été reçus par le Tribunal QUATRE fois (Acusés de Réception à l'appui!): Ce qui se passe en France c'est un immense scandale: Vous aurez d'autres infos sur ce qu'ils font des enfants sur un site que je viens de découvrir:: http://www.reso-off.fr/ En cliquant sur accueil vous verrez l'horreur que vivent des parents en France...avec des vidéos et en particulier le témoignage d'un père qui vous explique le drame qu'il vivent, lui et sa femme ...
Les juges tyrannisent les familles et peuvent ne respecter aucune loi: Il n'y a aucune sanction pour eux!

Anonyme a dit…

Bichau

Une histoire personnelle vécue d'une enfance brisée par les "sévices sociaux", sur mon blog : http://unepagedevie.canalblog.com/. Que ces êtres abjects soient un jour punis pour le mal qu'ils ont fait aux enfants, et à cette mère dans le cas conté plus haut...

GOUGET a dit…

Merci à vous tous pour ces messages ! Si vous avez eu des soucis avec une des personnes citées dans la vidéo "Corinne GOUGET 7 ans sans ses deux filles", merci de me contacter car ensemble nous pourrons exposer ces gens là et faire en sorte qu'ils cessent leurs crimes !

Sisyphe a dit…

GOUGET, je ne pense pas qu'on puisse y arriver, pas tant que l'état sera dans les mains de criminels en tout cas/

Anonyme a dit…

Une solution : la fuite ds un autre pays en quelques heures.

Sisyphe a dit…

il faudrai aller très loin la.

Rorschach a dit…

RIP Corinne :(

Ampipeline a dit…

RIP Quelle triste fin, ce monde est définitivement abject...

Ampipeline a dit…

Petit cadeau :

http://www.artemisia-college.info/_media/les-jouets-des-dieux-2.pdf

Amitiés

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.