lundi 30 septembre 2013

La Suisse simule une invasion par une France ruinée

La Suisse est un pays neutre sauf pour ses banques...




L'exercice, qui s'est déroulé du 26 au 28 août, suppose que la France, en complète déroute financière, s'est désintégrée en plusieurs entités régionales sous l'effet de la crise. L'une d'elle, baptisée Saônia, correspondant au Jura français, décide d'attaquer la Suisse à partir de trois points de passage, proches de Neuchâtel, Lausanne et Genève, selon une carte reproduite par Le Matin, qui a pu consulter les détails de l'opération. Une organisation paramilitaire proche du gouvernement de Saônia et appelée BLD (brigade libre de Dijon) veut "venir chercher l'argent que la Suisse a volé à Saônia" afin d'éponger la dette saônienne, et organise des attentats en Suisse.


"Pour sa crédibilité, l'armée suisse devrait travailler aux menaces du XXIe siècle", a réagi Antoine Vielliard, conseiller général de Haute-Savoie, dans les colonnes du Matin Dimanche. Selon Daniel Berger, commandant de la brigade blindée suisse, "l'exercice n'a strictement rien à voir avec la France que nous apprécions, il a été préparé en 2012, alors que les relations fiscales franco-suisses étaient moins tendues. Des villes françaises sont citées uniquement pour donner des échelles réelles aux soldats".


Dimanche dernier, les Suisses ont voté à une très large majorité le maintien de leur système d'armée de milice, fondé sur la conscription militaire obligatoire. Ainsi, 73,2 % des votants ont dit "non" à la proposition du Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA), qui demandait la fin du service militaire obligatoire et de le remplacer soit par des volontaires, soit par une petite armée de métier.

L'armée de milice constituée de citoyens-soldats est considérée comme l'un des piliers fondateurs de la nation suisse. Ses effectifs sont de 155 000 aujourd'hui. En Europe, la majorité des pays ont abandonné le service militaire au profit d'une armée de métier.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/09/29/un-exercice-militaire-suisse-simule-l-attaque-d-une-france-surendettee_3486756_3214.html

7 commentaires:

Roland a dit…

En 39 la suède la Belgique et la suisse était tous des pays neutre, un seul en ai sortit alors je vois mal ce schéma en 2013

Christian Mastio a dit…

L'armée Française, mais je devrais sans aucun doute dire ce qu'il en reste, il parait qu'elle tiendrait tout entière dans le stade de France, se casserait les dents en Suisse!
Si de surcroit il ne s'agit que des "troupes française "stationnées" dans le Jura,
Je vois le désastre d'ici!
Les Suisses devraient sérieusement envisagés la construction de camps pour les prisonniers français...
Non, sérieusement, la France constitue-elle encore une menace pour un pays?
La suppression du service militaire obligatoire est à l'égard de notre pays le pire acte de trahison de notre histoire.
Quand aux militaires qui l'on acceptés, les gradés de haut rang, j'ai plus de respect pour une prostituée à deux cent.
Nous sommes à la merci de n'importe quel envahisseur!
Nos gouvernements fantoches, qu'il s'agisse de l'actuel ou de tous les précédents, négocieront probablement comme d'autres l'on fait avant eux, en cédant l'Alsace et la Lorraine à l'ennemi.
Honte à ces traîtres!
Un Patriote.

Anonyme a dit…

www.marie-julie-jahenny.fr/les-propheties-pour-la-france.htm

jalil nael a dit…

peut etre pour l'or dans ses coffres? on a vu que la moitié de l'or du kenya a disparu lors de l'attaque au centre commercial de nairobi...peut etre que la suisse aussi???

ORTHODHARMA a dit…

Le plan, il existe, mais il s appelait Déconnades d un soir de beuverie où on avait réussit à sauver que les bouteilles et pas la cantine...
Attaquer, avec les chasseurs à pied de montelimar ceux qui ont de jolis nougats ;o)
Passer les postes frontières et se rendre en demandant assistance pour reconquerir LA BRESSSE ET SES Galinnacés.

bon c était un délire de chasseur alpin du contingent, jamais un plan d état major...

Bon j ai fait mon boulot, semer la zizanie, je m en vais avec mon PQ ule e, tanzanie

ORTHO

Combien de Suisses propriétaire en saone et loire ???

DES MOULONS

mathieu a dit…

@Christian Mastio aka le patriote
Certes les Suisses ont chacun leur fusil, ont fait leur service militaire, c est bien ect mais ca ne vaut rien serieusement. Qu est ce qu il va faire papy suisse devant un char ou vehicule blinde; c est fini la guerre a l ancienne et ce genre d exercice n est bon que pour suer la raclette.
Surtout que le principal atout d une armee de metier, c est la discipline, c est ca qui fait la difference.
Apres je suis d accord avec toi sur le fait que ce n est pas parce qu il y a une armee de metier qu il faut supprimer le service militaire. Mais la Suisse elle, n ayant que ca, des civils ayant fait leur service militaire, ne vaut rien.
Je suis de Lyon, et s il faut aller chercher l or a Geneve, je serais de ceux la...ahahha

Fred a dit…

@ mathieu
Désolé mathieu : tu tires à côté !
La discipline, c'est la... discipline No1 de l'Armée Suisse.
Le No 2, c'est la formation du soldat et de l'officier (Ecole de Guerre à... Paris pour ceux-ci !)
Le No 3, c'est l'entraînement, raison pour laquelle chaque soldat formé durant 4 mois à 20 ans retourne chaque année durant 3 semaines en cours de répétition
Le No 4 c'est le secret militaire : Efficace si les 3 premiers points sont satisfaits
Le No 5, c'est à la fois une force et une faiblesse : L'équipement. Avions, chars, missiles, fusils d'assaut, pistolets etc., tout du haut-de-gamme, mais !
La faiblesse, ce sont tous les systèmes électroniques et informatiques embarqués.
Qui les produits ?
Des protectorats U.S. (Taiwan, Japon, Corée et USA eux-mêmes)
Le problème c'est que plus que nos (amis) russes ou chinois, c'est les USA eux-mêmes qui sont les ennemis de la Suisses (et du reste du monde d'ailleurs)
Regardez bien : l'extorsion des banques suisses dans l'histoire des fonds juifs (les juifs n'ont pas reçu grand-chose des milliards payés par nos banques), dans le problème du soi-disant paradis fiscal (oui, il y a bien à faire, mais pas plus qu'aileurs où l'on ferme les yeux), la mort du secret bancaire suisse etc.
Et la France se croit à l'abri ? Mais la France, elle est morte, étouffée par la pieuvre UE, FMI, BM, MES,OTAN, € (tous infiltrés par des ex-G-S.) etc. : plus de Banque de France, (presque) plus d'armée, plus de dirigeants politiques probes et intelligents, règne du copinage et de la concussion (euh pas meilleurs chez nous)
Par bonheur, elle compte grand nombre de gens intelligents, honnêtes... et travailleurs (oui, j'en connais beaucoup dont plusieurs très compétents qui travaillent ici en Suisse)
Souvenez-vous simplement de ECHELON (on s'offusque de PRISM qui n'en est que la continuité suite à l'indolence française et des autres suite à ECHELON)
Prenez une carte du monde et mettez une croix sur tous les lieux où ont été construites des bases US : il y en a plus de 1'200 dans plus de 120 pays ! La dernière en date : Irak avec 40'000 agents ! (Sauf en France, inutile : si Sarko obéissait aux US, Flamby lui précède les exigences US -voir p.ex. la déclaration d'envahir la Syrie- et en Suisse : nos financiers et politiques lèchent les bottes US de tout temps)
OK, je vais passer pour un vieux schnock nostalgique, mais si je lui trouvais plein de défaut au Général, il était le modèle de ce qu'il y avait d'intelligent, de réfléchi, de courageux... et de pieux dans les français (vous remarquez que sans citer son nom, tout le monde -sauf les rappeurs?- sait de qui on parle)
Hasta
Un trouffion suisse

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.