lundi 16 septembre 2013

Le Japon en "alerte spéciale" face au typhon Man-Yi, la centrale de Fukushima menacée

 La cata du jour...



Le puissant typhon Man-Yi traversait le sud du Japon, lundi 16 septembre au matin, déversant des pluies "sans précédent" sur plusieurs régions placées "sous alerte spéciale". Il a abordé lundi l'île principale de Honshu, avec des rafales de vent allant jusqu'à 160 km/h, et des pluies "terribles". La centrale de Fukushima se préparait elle-aussi à être balayée par ce typhon – le dix-huitième de la saison en Asie.


L'Agence de météorologie japonaise a émis des "alertes spéciales" de niveau maximum pour plusieurs régions, dont l'ex-capitale impériale Kyoto à l'Ouest, à cause de "précipitations jamais expérimentées". Lundi aux premières heures, Tokyo était déjà balayée par un vent puissant, qui devrait s'intensifier pour atteindre un pic à la mi-journée.

Des ordres d'évacuation en raison de risques d'inondations et de glissements de terrain ont été donnés à des dizaines de milliers de foyers dans le Sud-Ouest. Du côté des transports, au moins 300 vols intérieurs seront annulés lundi, notamment au départ de Tokyo, et les liaisons par trains, dont une partie des lignes à grande vitesse, seront réduites. Lundi est toutefois un jour férié, ce qui devrait éviter de graves conséquences aux heures de pointe.

INQUIÉTUDES POUR LA CENTRALE DE FUKUSHIMA

L'est du pays doit aussi s'attendre à des trombes d'eau, en début d'après-midi pour la région de Fukushima, où se trouve la centrale ravagée par le tsunami du 11 mars 2011, encore très vulnérable.

La compagnie exploitante, Tepco, a indiqué dimanche avoir renforcé les fixations des équipements cruciaux comme les conduites d'eau pour le refroidissement des réacteurs ou les pompes. Les grues ont aussi été arrimées et les patrouilles de surveillance renforcées.

Il est cependant à craindre que l'intensification des pluies n'augmente les quantités déjà très importantes d'eau radioactive qui se sont infiltrées dans les sous-sols du complexe atomique. Les travailleurs ont déjà commencé à pomper de l'eau de pluie qui s'est accumulée dimanche autour de réservoirs de liquide chargé de cesium, tritium et strontium, alors que les sols et l'océan ont déjà été contaminés, parfois à très haute dose, autour de la centrale.

http://www.lemonde.fr/japon/article/2013/09/15/un-puissant-typhon-menace-le-sud-et-l-est-du-japon-dont-fukushima_3477838_1492975.html

5 commentaires:

klaus7 a dit…

Trouvé dans le cahier d'un de mes enfants aujourd'hui :
https://scontent-b-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-ash4/1236607_244131635734995_2124736518_n.jpg

c'est légèrement anxiogène...

AmrasLeGeek a dit…

Je suis de Rennes et j'avais fait suivre l'info..


Apparemment c'est un truc passé y'a deux trois ans.. Certes c'est pas rassurant, mais comme j'ai dis, si ça doit péter c'est pas eux qui nous sauverons..


J'espere qu'il ne va rien se passer au Japon.. Suivons l'affaire de près...

jb pinna a dit…

Le mal est deja fait malheureusement....

Julien Parminou a dit…

@klaus7

Si je peux me permettre de te conseiller, ne donne pas cette saloperie à tes enfants ... Eux seul savent ce qu'il y a dedans, et ils peuvent dire ce qu'ils veulent, pour moi c'est un poison de plus.
Ce n'est que mon avis bien sûr ...

klaus7 a dit…

Merci Julien, on est sur la même longueur d'onde,
le papier a fini à la corbeille, ça rappelle certaines campagnes de vaccination de masse.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.