mercredi 25 septembre 2013

Le séisme du Pakistan a fait émerger une nouvelle île

Un phénomène anormal qui témoigne de changements majeurs dans l'agencement des plaques tectoniques de cette région.


Le puissant séisme au Pakistan a donné naissance à une créature pour le moins étrange: une «île» sortie subitement à la surface de la mer d'Arabie, à des centaines de kilomètres de l'épicentre, qui étonne badauds et scientifiques.



«Ce n'est pas une petite chose, mais un truc immense qui est sorti de sous les eaux», se frotte encore les yeux Muhammad Rustam, un habitant de Gwadar, port stratégique pakistanais situé à quelques 400 kilomètres au sud de l'épicentre du séisme de magnitude 7,7 ayant secoué mardi la province du Baloutchistan et fait plus de 250 morts.

Après le tremblement de terre, les habitants de Gwadar ont vu apparaître à quelques centaines de mètres au large de la côte un gigantesque monticule d'une vingtaine de mètres de hauteur, d'une quarantaine de mètres de longueur et d'une centaine de largeur.

«Un peu effrayant»

«C'est vraiment très étrange et aussi un peu effrayant de voir subitement une chose de la sorte sortir de l'eau», confie, encore médusé, Muhammad Rustam. Des pêcheurs intrigués s'étaient approchés mardi de cette protubérance maritime qui aimante les flashes des photographes amateurs locaux.

Le séisme de magnitude 9,0 à l'origine du tsunami dévastateur au Japon en 2011 avait été d'une puissance telle qu'il avait déplacé d'environ 17 centimètres l'axe de la Terre et donc raccourci cette journée de 1,8 microseconde, selon les calculs de la Nasa. Et de nombreux autres séismes ont des effets inattendus ou surprenants pour le néophyte. Derrière la fascination de la «nouvelle île de Gwadar» se cache aussi une explication scientifique liée au mouvement des plaques tectoniques et aux «volcans de boue».

Une équipe de l'Institut pakistanais d'océanographie s'est rendue sur cette île et y a trouvé des fortes concentrations de méthane. «Notre équipe a découvert des bulles qui remontait à la surface de l'île qui prenaient feu à proximité d'une allumette», a dit à l'AFP Mohammad Danish, chercheur à cet institut public.

Un amas qui va se désagréger

Pour Gary Gibson, sismologue à l'université de Melbourne, en Australie, l'apparition de cette île à des centaines de kilomètres de l'épicentre du séisme est «très curieuse». «Cela s'est déjà produit par le passé dans cette région, mais c'est un événement hors du commun, très rare, je n'ai jamais entendu parler d'une chose de la sorte», à une telle distance de l'épicentre, explique-t-il.

Cette «île» serait en fait un «volcan de boue», un monticule de sédiments poussé vers la surface sous la pression du gaz méthane lors du séisme, souligne Gary Gibson. L'îlot n'est donc pas une structure fixe mais un amas de boue mêlée à des roches qui va se désagréger au fil du temps, contrairement à la croissance de monticule rocheux permanents à la rencontre de plaques tectoniques.

Les anciens à Gwadar se souviennent encore du tremblement de magnitude de 8,1 dans la zone de Makran du Baloutchistan. Or ce puissant séisme avait aussi donné naissance à un même type «d'île», confirme Gary Gibson. Mais il ne sert à rien de baptiser ce monticule au large de Gwadar car il est voué à disparaître, selon les scientifiques. «Cette "île" se dispersera au cours des prochaines semaines ou mois», estime Shamin Ahmed Shaikh, directeur du département de géologie à l'université de Karachi, métropole du sud du Pakistan.

L'apparition de cette bosse étrange au large de Gwadar est due aussi à l'intense activité géologique dans cette région au carrefour des plaques tectoniques indienne et arabique, souligne-t-il.
http://www.20minutes.fr/monde/pakistan/1227369-20130925-seisme-pakistan-bilan-alourdit-a-173-morts

9 commentaires:

osmont norbert a dit…

serait-ce le symbole de la boue ethique dans la quelle nous pataugeons ?
le phénoméne méchanique pouurait être doublé d'un signe plus qu'avant-pourreur
un signe avant explosion ,le soleil me parait bien aveuglant ces temps ci et bien turbulant; à loeil nu c'est manifeste.
la lumiere fait elle remonter la boue ?
cela fait un bout de temps que des vidéos parlent de la pression exceptionnelle qui s'exerce sur le noyau terreste et accelere le volcanisme et les sinkholes comme l'actu le montre.

gwegdabest a dit…

Peut-être que tu as raison mais de mon point de vue le soleil est aveuglant à cause des métaux lourds contenus dans les chemtrails. Ensuite pour moi, l'activité du noyau de la Terre est du même accabi que l'activité du noyau du soleil mais inversé, soleil male, terre femelle. Quand l'activité solaire est faible cela correspond pour moi à une forte activité electromagnétique du noyau terrestre qui pour moi est responsable des aurores boréales. Toujours d'après moi, quand l'activité solaire est faible, le noyau terrestre lui a plus de lattitude pour s'agiter. La force de répulsion exercée par le noyau en rotation est alors plus importante que celle exercée par le soleil. Dans le cas contraire, c'est la même chose: seismes. Donc pour moi il va y avoir toujours plus de seismes tant que les champs électromagnétiques des deux astres n'auront pas fini leur inversion. Pour moi nous n'en sommes qu'au début, cela peut prendre 1000 ans comme cela peut prendre 1 minute avec une explosion de comète par exemple... Phénomène remarquable: apparement ce changement a lieu cette fois ci pour les deux astres en même temps alors que le changement des poles magnétiques terrestre est beaucoup moins fréquent que celui du soleil qui lui travaille et subit un travail de toutes les autres planètes.

yogsothoth a dit…

cela me fait penser a un conte de lovecraft ou des pecheurs decouvrent une isle qui apparait soudainnement et qui en fait est le reveil de cthullu

osmont norbert a dit…

Petit rappel l'ensemble des pertubations planétaires qui peut aussi inclure le soleil
semble subir un impact puissant externe au scema planetaire et la feuille de route des impacts depend des positions planétaires il faudrait trouver la trajectoire de niburu pour voir si c'est maintenant le tour du soleil d'être impacté massivement.

comme on ne peut réelement evaluer la puissance du champ magétique et autre de niburu,l'estimation de l'mpact est plus intuitif ,vu le déphasage du cycle solaire en cours.
Pour ma part je sens qu'il y a des variations d'énergies importantes dans "l'atmosphere" et que souvent il y a une pression qui fait le vide dans ce qe l'on est habitué à ressentir
C'est impressionant car je sens un impact collectif qui depasse la dimension humaine mais qui est mélangé avec la somme des réactions individuelles en retour.

le champ astral ne se limite pas à la gamme des fréquences sensorielles
et au type de causalité physique qui leur est associé.
il y a l'astral psychique tel qu'il était encore vu au moyen age par les claivoyants comme bas astral qui implique un autre niveau de causalité.

Pour ceux qui ne comprennet pas que le fonctionnement du cerveau a progressivement et radicalement changé depuis la fin du moyen âge ,cette perception du bas astral est purement imaginaire;

Quand on aura une resonnance Schumann à 30-40 herzts les plus bouchés diront que les nouvelles réalités seront des hallucinations collectives comme les cerberes de service l'ont martellé pour les phénomènes Ovnis ou autres


Pour le moment on entend parler que de la causalité et la cinétique physiques et c'est un peu court.
De + en + de gens ressentiront le destin de l'humanité approcher de tres prés et les boulversemnts visibles seront un amplificateur du grand frisson.

Pour les gens qui ont leur chakras branchés sur les égrégores (c'est la grande majorité ) il y aura du remue ménage dans les branches de sassafras et ils entendront le cri du cormoran,le soir, au dessus des jonques.

osmont norbert a dit…

gwegdabest
ce que je viens de dire ne contredit pas les données interressantes qu tu exposes j'élargis le réferentiel spatialement et dans la gamme des fréquences

pour l'initié les émanations humaines se concrétisent cycliquemants dans les phénomenes naturels et en fin de cycle cela se précipite en catastrophes,(comme cela se fait dans les experiences de chimie où l'on précipite des solutions en sels)
pour le moment nous n'avons qu'une mise en selle mais bientôt on sera vraiment dans la mdr,l'addition sera salée.le précipité taquinera le précipice.

y aura t-il un filet? ou faudra t-il filer? c'est coton comme probleme.

les tiroirs karmiques vont être vidés .Peut être qu'on pourra récupérer des truelles, à l'oeil , tonnerre de brest des truelles, à l'oeil!!! et des petits soldats indous en tablier pardi!! le karma n'est pas chiche et pése de tout son poids
Peut être en ressortira -t-il du jus de dharma ? dharma ou dharmapa ?
Allons d'un pas tibulaire vers notre destin.

Skeptikos Evlavis a dit…

J'ai lu hier qu'une autre île éphemère du même genre dans la région était apparue suite à un séisme en 1945. Et puis qu'elle avait disparu. Il doit y avoir beaucoup de méthane sous la mer à cet endroit.

gwegdabest a dit…

Mon âme m'a déjà ordonné de filer en tout cas!

Et je revis depuis, chaque jour qui passe me donne un peu plus d'énergie contrairement à avant.

Je vis chez les camisards à présent, et c'est un endroit merveilleux.

lolo lala a dit…

ah oui !
vous êtes perchés les gars ...

Tomla a dit…

Et lorsque "Ça" pètera enfin, nous, nous pèterons aussi, et nous chierons surtout dans nos frocs ! Ha ha ha

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.