lundi 9 septembre 2013

Sommes-nous déjà en Enfer ?

Non mais il y a quand même des démons qui vivent ici bas. Le coup de gueule d'un internaute horrifié par la débauche du mal qui a lieu en Syrie.




Ça m'énerve !

Tout ce story telling frelaté ! imaginé par d'authentiques reporters, mais comme issu de l'enfer. Reporters et images insupportables associés dans l'épouvantable.

Pour moi la guerre, c'était quand un pays étranger nous agressait, et que pour se défendre on répliquait, au péril de nos vies. Mais il paraît que maintenant la guerre ça a changé.

Maintenant c'est plus loin, la ''guerre''. On ne verra jamais nos ennemis d'ailleurs, qu'à la télé, en streaming, en direct live : Web et Tv.

Au programme ce soir ;

---- Exécutions sommaires en Syrie, détaillées avec cris.

---- Cannibalisme, avec avalement de cœur humain.

---- Agonie d'enfants innocents, gazés en direct.

---- Tortures en tout genre.

---- Punitions de la rentrée ; taxes en tout genre, augmentations, austérité, angoisse.

---- Immolations devant le siège de ''l'O.N.U'' *


*Organisation des Nations Unies ; original comme définition de l'unité entre pays, si c'est une plaisanterie ; bravo l'idée, intelligent le concept, bo le logo.

Le tout filmé, décoré, scénarisé comme un clip, manque plus que la musique en fond.

Le média pour masse devient un outil médiatique glauque ; receleur d'une horreur sans nom.

Digne du cinéma le plus gore ; spectacle sanglant en boucle, tendance hémoglobine abondante, style MadMovies.

Sauf que là c'est des vrais gens, des pères de famille. Achevés comme des animaux de boucherie. Des femmes et des enfants torturés, des papys des mamies massacrés.

Lorsque nos aviateurs s'envolent vers des pays lointains au sol riche, quand les bombes hi-tech de l'Axe du Bien découpent soigneusement gens et bâtiments ennemis, que des frappes chirurgicales déchiquettent les petits enfants c'est ''normal'', c'est pour leur bien.

Les Lybiens s'en souviennent encore.


Aujourd'hui, on parle du gaz d'Assad l'Assassin.

Les Syriens s'en souviendront t-ils demain ?

Le carnage industrieux aura t-il lieu ?

Aux dernières nouvelles, il paraît qu'en ''à peine 3 semaines à 1 mois de bombardement intensif'', dixit l'équipe choc du Prix Nobel de la Paix, tout sera réglé. La Prospérité, la Liberté, la Démocratie et la Monnaie surtout, régneront comme jamais en Syrie libérée.

Alors on sort les vidéos gore des cartons, histoire de motiver l'assentiment de la populace ahurie élective au bombage des méchants terroristes.

Y a les bons aussi ; ''Al Qaeda'' s'est racheté une conduite paraît il, depuis septembre 2001. Question ambiance, On peut dire que présentement c'est du lourd, pas seulement sur le web, car tous les médias mainstream y participent ;

C'est le festival Syrien 2013 du court métrage d'horreur .

Mais si ça continue, il va bien falloir repousser le point Godwin ou inventer un nouvel Hitler, car l'horreur est humaine à présent. Tout le monde est un monstre. Les camps de concentration, les ghettos mouroirs hérissés de murs fleurissent un peu partout en ce début de 21ème siècle. Et grâce au Net on peut en être informé immédiatement.

Les nazis aussi filmaient les exécutions, les tortures, ils ont dû en inspirer certain.

Peut on faire plus horrible que ce contexte nauséabond ?

Inventer mieux que cette impuissance des peuples à empêcher des carnages inutiles, financés de force par la plèbe de l'ère du Web ?

Que pouvons-nous imaginer de pire ?

L'article en entier sur :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/sommes-nous-deja-en-enfer-140689

12 commentaires:

jb pinna a dit…

Je me suis reveillé un matin , en retard pour allé travaillé et rien dans le frigot , la voiture sans assurance et en réseve d'essence .Une angoisse me noua l'estomac rien que de penser a mon directeur qui allait me geuler dessus toute la matiné et mes collégues viperes pret a tout pour me viré..C'est ce jour la que j'ais compris que j'etais et serait un esclave et que ce monde etait un enfer !

Apache-des-villes a dit…

@jb pinna, BEAUCOUP, sont passé par ce sentiment que tu as si bien décris l'ami (quand je te lisais j'ai revécu des situations M....!!... lol, MAIS CES EXCATEMENT ça!!!... mais si il y a UN seul truc positif!!... ces que CEUX qui ont vécu et ressenti ce sentiment et qui en ont PRIS, bien connaissance ont ouvert les yeux et DIFFEREMENT des "autres"... qui eux sont toujours dans le COMA!!!... ,-)

niten a dit…

L'homme sage mange avant d'avoir fin, boit avant d'avoir soif, se couvre avant d'avoir froid.

lumiere a dit…

...?

jb pinna a dit…

@apache
Ce sentiment que j'ai si bien decrit selon toi, et que beaucoup trop de personnes vivent chaques jours , va parfois jusqu'a la depression voir le suicide
Beaucoup trrop de gens sont ecoeuré de leurs propre vie et du non sens de l'ére "economique", nous
existons bien mais nous ne vivons pas !
Ce sentiment existe egalement chez les personnes aisés, ce mal etre temoigne bien que nous allons contre nature...

Cocorico ! a dit…

jb pinna : Que fume-tu ? mdr ! ^^

niten a dit…

jb pinna fallait te lever à l'heure, faire le plein de ton frigo et accessoirement de ta voiture.. Je vois pas pourquoi tu te plaint, tu es le seul responsable de ton incurie, petit.
Il est clair qu'en partant comme un looser, tu ne peux pas avoir l'esprit tranquille.

Ben J a dit…

Je rejoins tout à fait jb, j'ai eu cette impression le premier jour où j'ai mis le pied dans une entreprise, alors petit à petit j'ai réussi à me détacher de cette emprise en évacuant la peur et j'ai pris les devants en jouant la carte de l'emmerdeur professionnel en devenant incollable sur le droit du travail et en arrivant en retard tous les matins, au bout d'un an j'ai enfin été licencié pour incompatibilité d'humeur et je suis sorti la tête haute de se merdier. C'est au chômage que j'ai pris la mesure de ma liberté, 10 ans après j'observe d'anciens collègues toujours en poste et complètement résignés à leur sort, dociles et soumis à la lourdeur du système.

jb pinna a dit…

Merci Ben j , cette petite histoire remonte a loin , j'ai 37 ans maintenant et je ne travaille plus , dumoins declaré, je me suis tres vite rendus compte que le monde du taf ne me correspondait pas du tout, depression, instabilité, bref tant de signaux qu'il faut savoir ecouter....Je deplore certains commentaires cruels et critiques de certains, car c'etait juste une anecdote !

Anatole Patachon a dit…

j'ai fait le même constat, les grosses entreprises Françaises sont des nids à cafards, dirigées pour la plupart par des crapules de haute volée.
Normal, ils sortent tous du même moule: Centrale ou Polytechnique.
Et en-dessous d'eux, des cadres plus ou moins supérieurs qui se tirent dans les pattes et écrasent toute forme de compétence en-dessous d'eux pour éliminer tout danger.

Ben J a dit…

Pas de quoi jb, depuis notre petite dispute maladroite mais non dénuée de sens de cet été, je me rend compte à te lire qu'on a finalement pas mal de points communs dans nos vies et notre façon de voir les choses ;)

niten a dit…

@Anatole bien résumé.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.