dimanche 29 septembre 2013

Survivre au chaos

Quelques conseils pour survivre dans un monde dévasté où toute gentillesse sera  interprétée comme un signe de faiblesse.





Voulez-vous savoir à quoi ça va ressembler lorsque la loi et l'ordre auront disparu, lorsque les gens se retourneront les uns contre les autres, et qu'il n'y aura personne sur qui compter à part éventuellement vos familles et vos proches ? Alors voici un aperçu... Quelques paragraphes à l'avenant, où vous trouverez des clés de compréhension sur ce à quoi nous pourrions bien être confrontés dans un proche avenir.

Nous vivons une époque extraordinaire, comme aime à le répéter Pierre Hillard. Un point qui pourrait bien être le tournant de l'histoire humaine si les psychopathes sanguinaires qui dirigent le monde jouent leur jeu jusqu'au bout et souhaitent qu'il dégénère. Je suis heureux à l'idée de penser que la plupart d'entre vous ont déjà préparé les stocks et acquis les compétences qui leur permettront de tenir au mieux lorsque les lumières vont s'éteindre. J'espère avoir apporté ma contribution, au moins pour certains, même si elle n'est que très modeste. Espérons que nous n'aurons pas besoin de tout cela, bien qu'il soit vain d'attendre une quelconque pitié de la part de nos dirigeants.




Le danger des habitudes

Vous pourriez avoir le barda complet du parfait survivaliste - armes, munitions, équipements- vous pourriez même être formé à de nombreux domaines et compétences... et vous retrouver mort dans les premiers jours du chaos juste parce que vous aurez refusé de croire ce qui était en train d'arriver. C'est en général ce qui se passe lorsqu'une personne ne veut tout simplement pas comprendre une situation critique, ou n'en est pas capable.

Il pourrait s'agir d'un évènement extrêmement soudain, comme des inconnus qui attaquent votre maison. Vous avez juste attendu quelques secondes de trop pour tirer, et vous êtes mort. Fin de l'histoire. Comme il pourrait s'agir du processus entier qui consiste à ne pas reconnaître le nouveau monde et ses nouvelles règles (ou l'absence de règles). Puis, une fois encore, ne pas faire les choses adaptées à la situation, et se retrouver mort.

Dans un scénario de fin de civilisation tel que nous le vivons à notre époque, ce serait ne pas reconnaître la perversité du système et l'imminence de son écroulement ; croire en l'intégrité de nos dirigeants, sans voir l'esprit du mal qui les anime ; croire dans les bienfaits de la démocratie, sans voir que c'est elle qui conduit les peuples à la ruine ; s'abriter derrière le journal de 20 heures et penser que nous sommes trop évolués pour retomber dans l'anarchie.

Dans un scénario de survie, ce serait par exemple utiliser le groupe électrogène pour maintenir la lumière dans la maison, juste parce que cela signifie pour vous une vie normale. Mais lorsque la vie normale a disparu, vouloir la maintenir à tout prix signifie généralement plus de problèmes. Ou bien encore sortir avec un sac à dos rempli de bonnes choses, en croyant naïvement que l'on va pouvoir tranquillement les échanger puis revenir entier à la maison avec de nouvelles boites de Nutella...

S'accrocher au confort et aux comportements auxquels on est habitué peut être fatal. Ce que j'essaie de dire, c'est que vous pouvez être enfouraillé comme un commando de la légion, et pourtant vous faire dézinguer façon Foire du Trône par un vieux de 70 piges avec une pétoire encore plus âgée que lui. Juste parce que vous avez été surpris lorsque le chaos s'est abattu avec son lot de destruction et de violence, et que vous n'avez pas vu ce type arriver ou que vous le croyiez trop gentil. Sans vous douter que le petit vieux a fait la guerre d'Indochine au milieu des niakoués, et sait mieux que vous quand il faut agir sans hésitation ni miséricorde...




Par exemple, le simple fait de traverser la ville au milieu de la nuit signifiera que vous aurez à ramper, sauter, vous cacher, marcher ou courir à travers toutes sortes de choses, et souvent des choses très dégueulasses. Parfois, vous devrez vous cacher dans des lieux si sales que la puanteur sera presque paralysante. Il se peut qu'au cours de votre périple, vous ayez à vous protéger derrière un mur parce qu'un sniper vous aura pris pour cible, et vous réaliserez que vous avez atterri sur un cadavre, ou plusieurs. Son visage aura peut-être été fracassé dans l'effondrement d'un mur, à moitié enterré ou décomposé, mais l'endroit sera si petit que vous devrez rester sur lui pendant un certain temps ; 10, 20 minutes, une heure, qui sait. Et pourtant, vous remercierez le Bon Dieu d'avoir pu vous cacher là et d'être encore en vie.

Comme je l'ai dit plus haut, vous n'augmenterez pas vos chances de survie en collant à vos vieilles habitudes. S'il faut dans certaines circonstances agir comme un animal, alors vous devrez vous comporter comme tel. C'est une question de survie. S'il faut que vous mangiez des aliments abritant quelques vers, alors vous n'aurez d'autre solution que de le faire ; dans l'obscurité peut-être, sans regarder ce que vous mangez. Rester un homme, mais être prêt à agir comme un animal si les circonstances l'exigent. Cela revient à être flexible, s'adapter à la situation. Certains films hollywoodiens tendent à faire croire que la survie impose de devenir une bête à part entière ; c'est faux, il y a toujours une mince ligne de démarcation que chacun reste libre de franchir.

C'est très bien si vous possédez tout un stock de savonnettes et lingettes aseptisantes, mais cela ne vous empêchera pas de finir entre quatre planches si vous n'acceptez pas le fait qu'un jour vous pourriez être amené à vous réfugier sur un tas de cadavres, ou manger du rat grillé pour survivre.




La frontière entre l'homme et l'animal

L'importance de rester humain et de ne pas devenir tel un pur animal est souvent négligée par les gens qui se préparent pour la survie à long terme. Il existe une mince ligne de démarcation qui sépare les deux, sur laquelle vous devez vous efforcer de vous maintenir.

Une des choses qui vont changer drastiquement lorsque le chaos va s'installer est que tout va devenir sale. C'est un processus assez lent. Les gens vont d'abord essayer de maintenir autant de propreté qu'ils le peuvent, mais sans les services habituels comme le ramassage des ordures ménagères, l'eau courante et les autres services communautaires qui rendent la vie normale, cela va devenir rapidement impossible.

Plus tard, tous les déchets seront utilisés d'une manière ou d'une autre, mais au début, ils vont s'entasser partout. Quand vous ajoutez à cela les ruines de la rue, les déjections humaines et les cadavres, cela se transforme en un tableau très moche. Puis les gens accepteront petit à petit la saleté à l'extérieur, et la priorité sera de rester propre sur eux et à l'intérieur du petit cercle de leur habitation, et quand je dis "propre " cela ne veut pas dire à la manière dont nous l'entendons aujourd'hui ; juste aussi propre qu'ils le pourront.

Certaines personnes vont tout simplement cesser de se soucier complètement de la propreté et de l'hygiène. Elles considéreront cela comme un luxe inutile, et vont devenir de véritables animaux. Leur allure et leur odeur seront si terribles qu'en comparaison, même un cadavre sentira le parfum. Dès lors, il sera facile de " jeter l'éponge " et s'abandonner à ce genre de comportement. Mais ce serait stupide. Non seulement en termes d'hygiène et de maladies, mais parce qu'en agissant ainsi vous admettrez que vous ne vous souciez plus de rien, et quand vous admettez cela, vous n'êtes plus qu'à quelques pas seulement de devenir un animal dans tout ce que vous faites. Beaucoup de gens abandonneront ainsi.

Être aussi propre que vous le pourrez constituera le dernier lien avec la vie " normale " d'avant le chaos, la ligne à ne pas franchir. Non seulement c'est important pour rester en vie, à cause des microbes et de l'absence de services de soin, mais aussi parce qu'au niveau psychologique, cela maintiendra votre esprit sain et votre nature d'être humain. Même en situation de survie il est nécessaire de veiller à ces petites choses de manière à conserver sa dignité, son moral, et ne pas dégringoler. Arrêter de prendre soin de tout est un cancer qui nous ronge petit à petit.

Après le chaos, beaucoup de gens vont se réveiller à la réalité et lutter pour rester des humains comme ils étaient avant, ou, au contraire, jeter l'éponge et devenir des bêtes. En tant que survivaliste, j'espère que vous saurez naviguer sur la ligne étroite qui sépare les deux sans jamais la franchir. Je suis persuadé que ceux qui y parviendront seront ceux qui auront les plus grandes chances de survivre.




Les hommes ont la vie dure

Regardez les conflits actuels de par le monde, notamment en Syrie. Les gens se font tuer, exploser la tête à coups de roquettes, meurent de faim, de blessures ; Il n'y a pas de soins médicaux appropriés, pas de services sociaux, pratiquement pas d'aide extérieure, et pourtant, beaucoup survivent. S'imaginer comme seul rescapé trois mois après l'effondrement du système est un autre mythe ridicule véhiculé par Hollywood. Même dans une ville bondée, il s'en trouvera toujours qui en réchapperont. Et ne croyez pas que vous allez obligatoirement vous en sortir parce que vous aurez taillé la route avant.

Les gens vont mourir en grand nombre, mais ils vont aussi se battre amèrement pour passer le cap. Les hommes ont la capacité de s'adapter, certains plus vite que d'autres, de sorte qu'au final ils apprendront tous à manger des aliments véreux, tirer et tuer, vivre sans douches et sans savon. Les gens vont mourir, certes, de toutes les manières possibles et imaginables, mais pas aussi rapidement ni facilement que beaucoup pourraient l'imaginer.

Ça va être la lutte pour la survie, et tout le monde sera invité.




Qui va partir en premier ?

Ce ne seront pas nécessairement les plus faibles en termes de force physique. Attendez-vous à voir les premières victimes parmi les gens les plus dépendants de la société, ceux qui regardent assidûment le journal de 20 heures, la Star Ac, et qui ont une très faible capacité d'adaptation. Les pacifistes, les babas cools, minets et minettes, les adultes et enfants gatés qui ne supportent pas de boire leur café sans une cuillère en argent, les étudiants de Sciences Po, les assistantes sociales et autres spécialistes de l'enfance malheureuse ou des Droits de l'homme... et qui représentent au moins la moitié de la population.

Vu de l'extérieur, un bonhomme de 70 piges ressemblerait sûrement à quelqu'un qui va partir dans les premiers, tandis qu'un jeune cadre dynamique à l'allure athlétique aurait toutes les chances de survivre. En réalité, le vieil homme pourrait être en mesure de s'adapter rapidement, parce qu'il est issu d'un milieu pauvre ou rural, a déjà survécu à deux ou trois guerres, ou grandi dans un environnement pratiquement similaire à celui de la survie. Le gaillard athlétique pourrait être perdu à cause de sa foi dans la société et ses structures, ou dans la bonté de la nature humaine, et se faire tirer un plomb par le grand-père pendant qu'il l'aide à traverser la rue.




Les armes pendant le chaos

Regardez attentivement les documentaires vidéos sur ce qui se passe en Syrie ou sur d'autres champs de bataille impliquant des civils. Vous y verrez beaucoup de gens qui portent une arme et donnent l'impression de ne savoir absolument pas ce qu'ils font. C'est un aspect tout à fait véridique de la réalité. Dans un scénario de guerre urbaine eu Europe, vous verrez probablement des gens avec des armes. La vérité est que très peu sauront vraiment s'en servir, quelques-uns pourraient même en tenir une pour la première fois de leur vie. Et le fait de tirer ne signifie pas pour autant qu'ils seraient capables de toucher quelque chose. Ceux qui auront des armes et qui sauront s'en servir constitueront une petite minorité.

Pour toutes ces raisons, et si vous sortez avec un groupe pour la première fois, je vous conseille dans un premier temps de garder vos distances, et sérieusement surveiller vos arrières. Tirer sur les siens de manière non intentionnelle est une réalité. Chaque guerre entraîne son lot de gens qui se sont fait descendre par leurs amis ou leur propre famille qui étaient en train d'essayer de se défendre.

Non seulement les bons tireurs ne seront pas légion, mais il serait également exagéré de penser que tout le monde va sortir des fusils de ses placards aussi facilement qu'un magicien tire des lapins de son chapeau. On compte environ 3 millions d'armes répertoriées en France. Supposons qu'il y en ait deux fois plus d'illégales et l'on arrive à un total de 10 millions environ. Sachant que nous sommes 65 millions, cela ne fait pas plus d'une arme pour 6 ou 7 personnes, voire 5 dans le meilleur des cas. Dès les premiers jours ou semaines passés, la majeure partie de ces armes seront inutilisables car leurs propriétaires n'auront plus de munitions pour les approvisionner. C'est pourquoi il est vital que vous fassiez des stocks importants. La différence se jouera à ce niveau. Si vous avez des armes, des munitions en quantité, et que vous savez comment faire marcher les deux en même temps, vous serez le roi du monde...





Accepter le chaos

La plupart des gens ont leur propre idée sur ce à quoi le monde tel que nous le connaissons pourrait ressembler dans un scénario de chaos. Mais cette idée est purement théorique. Ils imaginent comment ces événements pourraient se mettre en place, mais peu sont véritablement préparés. Ayant vécu dans la paix et la prospérité relatives la plus grande partie de leur vie, la majorité des Européens de l'ouest, surtout les jeunes, n'ont vraiment aucune idée de ce qu'il adviendrait de leur quotidien dans de telles circonstances.

Aussi perturbante et irréelle l'idée d'une guerre civile, elle représente quelque chose à laquelle vous devez commencer à vous familiariser, de sorte que vous puissiez préparer votre esprit, votre corps et votre âme pour les horreurs absolues dont vos yeux seront témoins si le pire devait arriver.

Le combat dans des espaces confinés tels que les villes est brutal. On peut s'attendre à toute sorte de blessures, et le fait d'être une femme ou un enfant ne protège en rien. Les balles et les explosifs ne font aucune discrimination, et si nos ennemis nous voient comme rien de plus que du bétail, alors tout ce qui bouge constituera une cible. Dans une politique de stocks, je placerais les fournitures médicales basiques (pansements, sparadrap, compresses, gazes, antiseptiques, etc.) en tête de liste, avec les munitions, et bien au-dessus des outils de jardinage par exemple.

Le chaos, c'est aussi le fait d'accepter que tout autour de nous va s'écrouler et conduire au pire dont l'humanité est capable. Des endroits que vous connaissez depuis toujours vont être rayés de la surface de la terre, votre maison peut être, et très probablement des tas de gens que vous connaissez bien. Il va falloir vous détacher de ces choses et de ces personnes, de manière à rester concentré sur votre seule survie. Préparez-vous à tomber en chute libre avec tout ce et ceux qui vous entourent lorsque la fête va tourner au vinaigre et partir en vrille. Ça va être le saut à l'élastique pour tout le monde et à hauteur vertigineuse ; certains vont remonter, d'autres s'écraser en bas parce qu'ils seront trop lourds de toutes les choses sans importance, comportements et habitudes dont le monde moderne leur a bourré le crâne. Vous n'aurez que peu de temps pour vous en libérez, si vous tenez à remonter...


http://survivreauchaos.blogspot.fr/2013/09/lecon-de-guerre-civile.html

30 commentaires:

jalil nael a dit…

salut rorschach, salut a tous, voici un documentaire(americain) d'environ 1heure " "Auschwitz : the surprising hidden truth" (auschwitch la surprenante verité chachée) doublé en français. A regarder à faire tourner et à télécharger d'urgence avant la censure.
http://www.youtubeatschool.info/permalink.php?url=xIQ0pQ5KYfPxWSu2MueIUEqG6h4V1AQY88f71wGygrVgROLKOv9sRW8kxhXXhbeQhdg6cE6PIMEyDISD7S61Xg%3D%3D

merci de me publier rorschach

niten a dit…

Le mec parle de formatage et d'habitude, et la photo de son site est une bimbo avec une sulfateuse.

Rorschach a dit…

Oui je confirme, c'est bien un site survivalisme & bimbos mais l'article reste valable ;)

Esprits.hoppi a dit…

Apparament on ne mes plus de gants bien !
Dans les premier jours et quand la population aura compris que rien ne sera plus jamais comme avant il y aura à cou sur une vague massive de suicide, plus les morts qu il y aura dans les villes, les chiens errants les poubelles il faudra s attendre à des épidémies .
Dans un premier temps sa sera surtout du pillage de magasin et des quartier riche ou avenue , plus la révolte de la population mais vue la violence qu il y aura retourneront chez eux .
Après quelque temps il se formera des milices de quartier et dans les campagnes plus l armée je pense ,faut pas oublier que tout sa est voulu même si il veule que les population soit marquée il veule pas perdre la situation . C est comme pour toute cette racaille principalement des villes et même d ailleur auront le sentiment de prendre le pouvoir dans un premier temps mais vont très vite se retournée les un comme les autres et je crois sincèrement que l armée va les massacrée c est sûrement plus facile de jouée au caïd devant un vieux commerçant mais fasse à l armée sa sera plus du tout pareil , les gros dure vont très vite pleurée .
C est une vision que je me fait, mais bon c est du virtuel qui c est comment sa va se passée ?
Mais quand on voit c est animaux quand il y a des soldes se montée dessus et se bagarrée pour du matériel imaginée quand sa sera pour de la nourriture et qui auront le ventre vide ! Une chose est sur sa sera pas drôle .

Phil deFer a dit…

Je pense que le chaos futur pourrait plus se rapprocher du scénario syrien/irakien: une vie civile ponctuée d'attentats sanglants.. attentats sans doute fomentés par l'infime minorité de "ceux" qui auront intérêt à déclencher une guerre civile générale...comme cela est le cas partout dans le Monde où ce type de situation a lieu ....^^ Car en France, nous avons une armée, une police, une gendarmerie, des pompiers, une protection civile, des services sanitaires, hospitaliers, sociaux, etc... le scénario qui est développé dans ce texte semble présupposer que toutes ces structures auront spontanément disparu, volatilisée en un instant... Je ne crois pas que cela puisse se produire à ce point..
Certes, il est fort probable, lors de l'inéluctable effondrement du système financier, qu'il y ait des mouvements de pillages de magasins ou simplement des bagarres pour s'emparer des rares marchandises qui seront encore disponibles à la vente à ce moment là, (tant pis pour ceux qui auront attendu la dernière minute pour constituer quelques stocks..) comme cela s'est vu en Argentine par exemple.. Il est aussi fort probable que le niveau général de sécurité puisse devenir un peu partout ce qu'il est actuellement dans ce que l'on nomme "pudiquement" les quartiers sensibles... Ce phénomène devrait très rapidement engendrer l'organisation de milices de quartier assurant l'auto défense des citoyens face à de probables hordes de "barbares" cherchant à profiter du chaos naissant... Sans verser dans le "manichéisme bien-pensant", je tiens à rappeler que la "racaille" banlieusarde qui nous est systématiquement montrée dans tous les médias mainstream n'est en fait constituée que d'une infime minorité d'individus, certes fort dangereux mais qui ne sauraient être amalgamés aux millions de français d'origine étrangère qui sont eux des gens tout aussi pacifiques que d'autres.
Le "scénario à la Mad-Max" dont semble se délecter l'auteur de ce post pourrait éventuellement être plausible dans le cas d'une intense pluie d'astéroïdes pulvérisant l'ensemble de toutes nos infrastructures ... Dans un tel cas, nous assisterions alors à autant d'accidents type Fukushima qu'il y aurait de réacteurs nucléaires détruits... je vous laisse imaginer la suite....

niten a dit…

Valable bien entendu, enfoncés des portes ouvertes. Franchement à qui est déstiné ce genre d'article?
Dans un monde en "guerre" vaut mieux avoir des prévisions et des armes, cela va de soit. Mais il y a tellement de facteurs fluctuants dans une situation chaotique que ces conseils restent vraiment aléatoires et vraiment "utopique".

jalil nael a dit…

dans l'eventualité d'un tel scénario, ne serait il pas sage de s'organier en voisins d'immeuble, de petits quartiers etc, chez moi en algerie avec la guerre civil recente, le 1ere reflexe des residants des immeubles a été de se doter d'une porte blindée payée par tous les voisins, nous avons installer des citernes a fortes contenance (3000 et 5000l) un simple intallation de plomberie (sans energie) donnait de l'eau qui parfois etait coupée durant des jours. etant musulman, l'escathologie de l'islam nous apprend qu'a la fin des temps les grandes villes seront abondonnées (je ne retrouves pas le lien malheureusement) et deux details m'intiguent l'un provient d' un hadith du prophete muhammed sala allah alih wa salam, qu'a la fin des temps les boeufs seront plus precieux que les cheveux, et tres demandés car il y'aura beaucoup de labour, (un labour qui se fera avec des boeufs), peut etre qu'il y'a aura plus d'electricité est dieu est plus savant, dans un autre hadith le prophete alih salam, dit que que les combattant accrocheront leus épées sur les brances d'arbres, on parle bien d'épée e non d'armes et allah sait mieux.

Rorschach a dit…

@ jalil nael

Plus d'électricité, plus de voitures, c'est le scénario du Killshoot.

Phil deFer a dit…

Scénario du Killshot? alors les seuls endroits où l'homme pourra espérer survivre se situeront loin, très très loin de toute centrale nucléaire.... l'Afrique.. l'Australie.. l'Amazonie...
Occident, Europe, USA, CHINE, RUSSIE, etc... ===>>> Fukushima / Tchernobyl....

jalil nael a dit…

@rorschach, justment, c'est de ça dont il s'agit, maintenant un killshoot avec la mort d'une grande partie de l'humanité ou une emc solaire comme en 1850(la bonne date?) ça dieu seul le sait. d'autant plus que l'un es signes majeurs est le levé du soleil de l'ouest et le couché se fera a l'est cet événement serait précéder de 3 jours d'obscurité

Rorschach a dit…

@ jalil nael

Il y a autre chose, la durée d'une journée va grandement s'allonger

Anonyme a dit…

Laz

@Rorschach
Les journées vont s'allonger, s'allonger jusqu'a ce que la planete s'immobilise et reparte dans l'autre sens, une partie de la planete sera dans le noir et l'autre au soleil et ce sans protection aie aie aie basculement des poles lever du soleil a l'ouest et ensuite ce sera le contraire le temps filera a vitesse grand V !!!

Zangao a dit…

En parlant de jours qui s'allongent............ avez vous lu "L'Age des miracles" de Karen Walker ?

http://www.plumedecajou.com/article-l-age-des-miracles-de-karen-thompson-walker-105337403.html

Ylan a dit…

Survivre au chaos.
Article relativement inspiré, et dans notre confort bien douillet, quelque peu inimaginable, et pourtant ...
Nous allons au devant de quelque chose que nous ne connaissons pas, alors se préparer mentalement à certaines éventualités va peut être nous permettre de s'adapter à ce nouveau contexte. Difficile d'imaginer ce qui va ce passer et comment cela va ce faire, mais un minimum d'anticipation ne peut pas faire de mal et peut faire une légère différence ...
Une chose qui est sur, c'est que l'être humain peut redevenir très primaire, surtout avec l'estomac vide. Alors si ce moment arrive, il serait préférable de s'y être préparé un minimum, et si il n'arrive pas, alors tant mieux ...

Anonyme a dit…

Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie la sauvera...
Rester humble et doux de coeur, voilà ce qu'il faut s'évertuer à entretenir coûte que côute....
Ces conseils nous amènent dans les chemins de la perdition, c'est la voie large que tous emprunteront pour survivre
Or survivre en abandonnant ses valeurs, reviendrait à devenir un mort-vivant
Ne pas tomber dans le piège diabolique de cette façon de penser....


Anonyme a dit…

Bon, au moment ou peut-être par des événements naturels et catastrophiques vont arriver pour faire table rase du passé.... vous allez prendre les armes pour défendre vos 10 litres d'eau et vos boites de conserves ? On va donc rester dans l'aire préhistorique du chacun pour soi ! Une petite communauté contre une autre.... les survivalistes sont armés !
Pour moi, pas de réserves au delà du naturel, je sais que l'on peut survivre sans nourriture et même sans eau... oui, il y en a des milliers de part le monde qui l'expérimente.... je souhaite le partage et l'entraide.... parce que j'os espérer que si c'est pour survivre.... ce sera dans un système social plus équitable et harmonieux dans lequel les consciences auront évolué.
Vati

jb pinna a dit…

Le survivalisme conçerne ceux qui ne voudront pas rejoindre les camps de refugier proposé par l'armée,(vaccin gratuit et puçage electronique).
Ceux la ont interet de se reunir pour survivre et resister aux difficulté quotidienne sinon ils vont s'entretuer connement comme des crétins ...

Toto Mateau a dit…

Mon premier réflexe en lisant de telles théories, est de me dire que je préfère alors mourir ! Deux fois !!
" toute gentillesse sera interprétée comme un signe de faiblesse"
Sérieusement, c'est déjà le cas hein, on nous fait croire qu'actuellement tout roule dans le bon sens mais ça ne profite qu'aux manipulateurs qui ont mis en place les mensonges pour les goyim...
alors si le monde se retrouvait dévasté pour que les choses restent inchangées, je laisserai les chiens errants me bouffer vivante avec la plus grande des joies.

osmont norbert a dit…

ce qui me surprend dans les façons de voir l'avernir c'est qu'elles sont polarisés
lumiére (new age ,spiritualistes) ou ténèbres (matérialistes) .

il n'y en pas pas beaucoup qui s'aventurent à réflechier sur l'achimie possible entre la lumiére et les ténèbres parce que la tres grande majorité n'y croit pas .

un homme équilibré sait qu'il doit s'engager dans l'achimie possible entre la lumiére et les ténèbres

les personnes unipolaires participent au chaos

Des enseignements ont été donnés au début du 20éme siecle pou éviter notre situation d'aujourd'hui ..quand la lumiére proposée n'est pas reçue dans le vide d'humanité qu'a créé le matérialisme alors les ténèbres s'y installent.

Du fait du refus constaté de recevoir la lumiére au début du 20éme siecle, la barbarie croissante de notre civilisation à été clairement annoncée aprés la paix
de la 1ére guerre mondiale; ce qui a l"époque était suréaliste
La nécéssité aussi annoncée ,de participer à l'ultime sursaut à l'orée du 21éme siécle pour rétablir la civilisation, paraissait délirante.

le 11-9 a répondu à l'appel.

Il est tojours temps de s'engager la bipolarité alchimique afin que le monde spirituel
puise faire intervenir une causalité spirituelle dans la causalité humaine largement assombrie par les ténèbres

si l'homme sait facilement s'éxonérer de sa responsabilité sur terre puisque c'est un condionnemnt qui fait loi depuis des générations ,il n'en est rien dans les mondes
où nous irons ,là les impots ethiques régnent .
le comptable karmique veille au grain pour ceux qui se sont frait trop de blé d'auto satisfaction .ou d'indolence
pourquoi ?
Parceque nous y sommes vus ,commes nous sommes, des etres spirituels vivants
qui sont tombés dans le mirage sur terre d'avoir eu la vie par leurs parents et néanmoins d'avoir à la gagner toute une partie de leur existence.c'est une fable parmi d'autres qui caractérise notre modernité.




resisteront nous jusqu'au bout dans l'unipolairité ? notre choix conditionnera
particuliérement notre prochaine vie.

Anonyme a dit…

Trémor Pariclèse

Un jour, j'ai vu un reportage sur la jungle. Un moment un bufflon se fait attaquer par 2 lionnes. Sa mère est venus se jeter dans la mêlée et a réussi à faire fuir les lionnes.

Alors le guide qui avait vu la scène dit ceci: "vous voyez, dans la jungle, celui qui gagne ce n'est pas le plus fort ou le plus rusé. C'est le plus déterminé"

juan de españa a dit…

juste mon avis après le chaos, un quignon de pain rassi ou une bouteille d' eau vaudra son pesant d or, apres le pillage des magasins c' est les maisons qui seront visitées, la loi d e l a jungle sera au rdv , seul les petits groupes loin des grandes villes auront une chance de s' en sortir.

hujo a dit…

Je ne peux quetre entierement daccord avec Osmont. Il nya pas dunipolarite. Apres lecture tout le.monde est parti ds un trip chaotique en ne faisant que surrencherir. Je dis non. En meme.temps il y aura des troubles et en meme temps certains auront des facultes supplementaires. Il y aura du noir et du.blanc...et yen.aura pour tout le monde

Jeanne Darque a dit…

@osmon norbert et hujo:

qu'entendez vous par alchimie entre lumière et ténèbre ?

Certes ça sera pas tout blanc ou tout noir, mais l'alchimie dont parle osmon norbert, on est en plein dedans nan ?
Ce qui est "mal" empire de jour en jour; mais l'éveil des esprits apporte la lumière de son coté, les 2 sont indissociables, et tant que l'un sera, l'autre aussi...

Zangao a dit…

Entrainez vous comme vous voulez, préparez vous, armez vous, faites des réserves, lachez les chiens sur le premier qui approchera................ et vous serez foudroyés !

Car vous serez en pire par la pensée mais plus faible par les actes que ceux qui maintenant vous font subir cet état .

Ce type de "conseils" est de la merde en branche !!!!!!!!! Contentez vous de peu, partagez le, ne possédez rien, soyez humble et ouvert, c'est la seule voie, la voie du renoncement, la seule à même de vous épargner le pire.

antitermithe a dit…

si il y'a un killshot je donnerais 1 million a chacun qui y croit, car rorchach t'a beau essayer d'informer, moi ça fait 2 ans que je te suis avec admiration et dans le silence pour t'est bon article et ton point de vue revolutionnare anti-manipulateur, mais la je dois te dire que depuis environ 5 mois tu nous fait manger du catastrophisme pretendant sans cess que la fin du monde "telle qu'on le connait" sera pour le mois suivant et sa chaque mois, c'est bien dommage car tu fait fuir des gens en quéte de vériter, qui, on confiance en toi a un tel point que pour certait ils se sentent dupé, mais je te le redis mis a part les articles catastrophisme et fin du monde ton blog reste exelent.Ce n'est que mon point de vue et je voulais te l'exprimer dans la perspective que tu sois ouvert a la critique

VINCENT Fuego a dit…

Je n'y crois plus non plus ! ça fait des années qu'on nous balance effectivement que ce sera dans une semaine, dans un mois ! Mince, vivons, ne perdons plus notre temps.

Anonyme a dit…

être vivant c'est profiter de l'instant présent, du soleil du matin, de ses rayons qui réchauffent et de sa lumière.
Ecouter la Nature se manifester, regarder la rosée, toucher le tronc d'un chêne qui perd ses feuilles en cette saison, les oiseaux commencent à chercher de l'alimentation grasse car l'hiver s'annonce, tout ceci me dit que je suis vivant, je suis ici, il est maintenant et je respire : ma pensée de chaque jour pour avancer!
le reste arrivera peut-être ou pas, peu importe, je vis et à l'instant ou je vous écris ces quelques lignes, je vis encore en écoutant la pluie de la forêt.
la guerre peu arriver et me prendre mais au moins je pourrai me dire que j'ai bien vécu.
bien à vous
prenez soin de vous

Anonyme a dit…

ce préparer a un éventuelle problème n'est pas totalement infondé du moins pour les personnes qui n'ont pas un lutin qui joue de la flute enchanté dans leur boite cranienne, que l'on croit a l'éventualité d'un problème en s'y préparant ou en refusant de s'en préoccupé par peur des retombé économique intellectuel et social ne résoud pas le prblème juste les chances d'y faire face

Zébulon a dit…

Le scénario apocalyptique style Mad-Max :
chapeau au passage pour la loi française qui obligeait, à sa sortie en 1979 et les courtes années suivantes, à soit aller le voir en BELGIQUE ou soit le chopper en cassette pirate VHS, Bétamax ou V2000, les "DivX "de l'époque.

L'union fait la force, on le sait d'instinct par notre cerveau "reptilien" (la moelle épinière)...

Ça me permet de rebondir sur le lien video YouTube posté en haut de page, concernant de l'utilisation des chambres à gaz à Auschwitz dans le cadre de la solution finale en 1943-45...
On s'en fout, au sens où en république démocratique du CONGO (ex-Zaïre, ex Congo belge), en 2013 et sur 10 ans on en est à 10 (dix) millions de morts !!!

On est là, 60 ans plus tard, à se palucher sur le fait que regrouper des milliers de personnes dans des camps de prisonniers en période de rationnement de guerre faut assurer niveau thunes, infrastructures, sanitaires, (loisirs ?) alors que n'importe quel con sait qu'avec les épidémies, la malebouffe, le froid hivernal et les insectes qui vont bien, ça va être un carnage en terme d'espérance de vie...

Positive funk !

Anonyme a dit…

Il est dit, que l'homme sera aussi rare que l'orfin, le peu qui survivront
vont s'entraideret non, se dévorer; ( j'espère)
ca se confirme, en voyant les priorités pour beaucoup, on peut pas avoir l 'oreille colée a son iphone et participer à l'évennement, et ceux qui n'y croient pas, en continuant leur petite vie esperant que c'est une mauvaise passe!!!

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.