jeudi 12 septembre 2013

Thierry Meyssan : Les services occidentaux ont fabriqué « l'attaque chimique » de la ghouta

Un voyage au bout de l'horreur, ne rien faire c'est se rendre complice.



Thierry Meyssan analyse les contradictions et les incohérences des services secrets états-uniens, britanniques et français à propos du prétendu massacre chimique de la ghouta.



Thierry Meyssan : Les services occidentaux sont sûrs à 100% de choses qui ne sont pas logiques :
  1. Ils pensent que des gaz de combat peuvent être discriminants entre des hommes et des femmes.
  2. Ils ont observé la préparation des gaz de combat mais ne sont pas intervenus pour empêcher leur usage. Par contre, se proposent de punir ceux qui en ont fait usage.
  3. Ils expliquent que des enfants ont été tués le 21 août alors que les vidéos sont antérieures et que ces enfants proviennent des familles qui soutenaient l'Etat syrien et le gouvernement de Bachar al-Assad.
  4. Ils affirment disposer d'interceptions téléphoniques. Mais ce ne sont pas eux qui ont réalisé ces interceptions téléphoniques.
  5. Et, enfin, l'affaire de « la ligne rouge » puisque d'après le chef du Comite joint du Renseignement britannique, Jon Day, la Syrie aurait utilisé 14 fois auparavant des gaz de combat. Mais sans que jamais ceci ne soit clairement attesté. Pourquoi 14 fois avant ? Parce que 14 fois c'est le nombre d'usages par les Etats-Unis d'armes chimiques en Irak, en 2003-2004. Et, évidemment, ça serait simplement la quinzième fois qui permettrait de franchir la fameuse « ligne rouge » qui nécessiterait une riposte de la part des grandes puissances.
Le massacre de la ghouta : les contradictions des services secrets occidentaux

TM : Le gouvernement des Etats-Unis et celui de la France assurent que l'Armée arabe syrienne, l'armée légitime de l'Etat syrien a procédé à un massacre chimique dans la banlieue de Damas, dans la ceinture agricole de la ghouta, qui entoure Damas, le 21 août dernier.

Alors, je vais vous montrer que cette affirmation est complètement fabriquée et qu'elle ne correspond aucunement à la réalité. Pour cela, je vais d'abord m'appuyer sur les documents publiées très officiellement par le gouvernement des Etats-Unis, par celui du Royaume-Uni et par celui de la France.

1- Le nombre des victimes varie de 1 à 5

TM : Dans la note de renseignement qui a été publiée par les Etats-Unis, on peut lire que cette attaque a causé la mort d'au moins 1 429 personnes.

Mais, lorsque que l'on regarde le document français équivalent, il n'est plus question que de 281 morts, qui auraient été décomptés en regardant des vidéos sur internet. Le même document précise qu'une organisation « non gouvernementale » - il faut prendre ça avec des guillemets - , Médecins sans Frontières, aurait compté - pour le gouvernement français - 355 morts dans des hôpitaux de la région de Damas.

Donc, la différence déjà d'évaluation du problème varie déjà de 1 à 5, selon la source.

Ensuite, les uns et les autres font référence à des vidéos pour attester la véracité des faits.

Alors, ces vidéos, eux-mêmes ne sont pas d'accord sur leur nombre. D'après le document des Etats-Unis, il y en a plus d'une centaine, alors que d'après le document français, il n'y en a que 47.

2- Paris et Washington ont validé des vidéos antérieures au 21 août

TM : Quand on regarde ces vidéos, on peut constater que certaines sont antérieures au massacre.

En effet, si vous regardez sur YouTube vous verrez qu'elles ont été postées le 20 août, ce qui pourrait être la veille, mais pas nécessairement compte tenu du décalage horaire de 9 heures entre la Syrie et la Californie, où se trouve le serveur de YouTube. Cependant, vous pouvez constater que dans les scènes d'extérieur le soleil est à son zénith.

Donc, il est aux environs de midi et ça ne peut pas avoir été posté le 21 août. Ça a nécessairement été enregistré avant cette date.

C'est pourtant sur des preuves sans valeur que se fondent les services des Etats-Unis et de la France.

3- Un gaz qui épargne les femmes

TM : Dans ces documents on nous explique que la plupart des victimes sont des enfants.

Et, effectivement, si vous regardez ces vidéos vous allez voir que beaucoup d'enfants sont en train d'agoniser. Ce sont tous des enfants du même âge. Et il y a aussi des adultes. Mais, les adultes sont tous des hommes. Et, généralement, des hommes dans la force de l'âge, des combattants.

Il n'y a aucune femme. A deux exceptions près, il n'y a aucune femme parmi les victimes annoncées. Sur les 1 429 dénombrées par les Etats-Unis il n'y aurait que 2 femmes.

Ce serait donc la première fois que des gaz discriminent les individus selon leur sexe.

4- Les victimes sont des prisonniers des jihadistes

TM : Lorsque ces images ont été diffusées la première chose qui frappe c'est que les enfants ne sont pas accompagnés.

Ça c'est très choquant dans la culture proche-orientale parce que jamais on ne laisse les corps des morts sans les accompagner, a fortiori lorsqu'il s'agit d'enfants.

Pourtant, ces enfants sont sans parents.

Et puis, on les voit dans les mains de gens qui sont présentées comme un personnel soignant essayant de les sauver. Mais on ne comprend pas bien ce que fait ce personnel soignant.

En fait, il y a une raison toute simple : c'est que ces enfants ne sont pas des victimes d'attaques chimiques.

Ce sont des enfants qui ont été enlevés deux semaines auparavant, au début du mois d'août, dans la région de Lattaquié, à 200 kilomètres de la ghouta.

Ils ont été enlevés lors d'une attaque des jihadistes contre des villages alaouites fidèles au gouvernement. La plupart de leurs familles ont été massacrées. Certains ont survécu. Dans les charniers que l'on a retrouvés dans les environs de Lattaquié il y avait plus d'un millier de morts.

Et ces enfants, dont on était sans nouvelles pendant deux semaines ont en fait ressurgi sur ces vidéos.

Ceux dont les familles sont encore vivantes ont été reconnus par elles et ces familles ont porté plainte pour assassinat parce ce que si on ne comprend pas sur les vidéos les soins qu'on est en train de prodiguer c'est simplement qu'on ne les soigne pas.

On est en train de leur faire des injections intraveineuses de poison pour les assassiner devant les caméras.

 Lire la suite sur :

http://www.voltairenet.org/article180196.html

10 commentaires:

osmont norbert a dit…

je sui surpris de voir que des url que j'ai mentionné dans mes posts
reeortent sous forme d'article sur le blog;c'est magique
en voici une autre qui complete le dossier syrien d'une façon constructive
http://www.mondialisation.ca/syrie-linitiative-russe-dans-sa-veritable-dimension/5349391

osmont norbert a dit…

une autre sur le dossier syrien
http://www.mondialisation.ca/les-membres-du-congres-qui-ont-eu-acces-aux-preuves-classees-secret-defense-sur-la-syrie-declarent-quelles-ne-prouvent-rien-du-tout/5349010

Zangao a dit…

Jusqu'a la nausée............

hujo a dit…

absolument

Donald Drapper a dit…

Tuer des enfants c'est parfait pour choquer le grand public et préparer l'opinion à la guerre. Hélas pour eux, cela n'a pas marché. Une question se pose, quel va être l'ampleur du prochain false flag ?

Vince Skywalker a dit…

En voulant voir ce que pensaient le citoyen lambda de la situation syrienne en lisant les commentaires des grands médias, j'ai vu qu'il y avait quelques internautes qui postaient des résumés des articles qu'on peut lire dans la réinfosphère, des articles de meyssan, sur la doctrine de grand remodelage etc... Les gens réagissent peu mais j'ai remarqué que par la suite certains commentaires y font référence, sans doute après les avoir lu attentivement.
Si on voulait agir simplement est ce qu'on ne devrait pas s'organiser pour le faire plus efficacement en étant présent dans chaque article traitant de la Syrie pour éveiller les consciences d'un maximum de lecteurs de ces médias de propagande ?
Au chef de blog de lancer le sujet, s'il se sent concerné par le sort de ces enfants.

Rorschach a dit…

@ Vince Skywalker

J'avais déja demandé de relayer les infos dans les commentaires des médias officiels.

Et j'avais également demandé de traduire une vidéo afin que les anglophones puissent en bénéficier. D'ailleurs la video de Meyssan ci-dessus mériterait également d'être traduite.

Il y aurait tant de choses à faire mais il semble que la plupart des gens se sont résignés à n'être que des spéctateurs qui se laissent mener par le bout du nez par des sionistes tels BHL et Fabius.

Le probléme c'est qu'en faisant cela ils se rendent complices de leurs crimes et d'un point de vue moral, justifient le deluge des cataclysmes à venir...

Guy Fawkes a dit…

@Osmont
Ce n'est pas un hasard. En postant des articles en com c'est que tu considère l'info comme étant digne d'intérêt. Quand c'est le cas, Rorschach les postent sur le blog, logique.

Vince Skywalker a dit…

Merci chef de blog. Je ne suis pas attentivement votre blog bien fourni. C'était une excellente initiative. Je suis partant et m'organise déjà.
Il faudrait peut être insister. J'ai aussi remarqué que les commentateurs les plus actifs sont aussi les plus réfractaires quand il s'agit d'agir concrètement.
"ceux qui en parlent le plus sont ceux qui en font le moins".
Sur les moutons enragés par exemple un intervenant s'est fait chaleureusement pourrir parce qu'il demandait que les bonnes volontés s'organisent pour promouvoir l'assemblée constituante de chouard.

Est ce qu'il serait possible de trouver un coin de blog pour inciter en permanence les lecteurs à agir, au moins dans les grands médias quelques minutes dans la journée.
Si un blog arrive à donner l'exemple, peut être que çà pourrait faire des émules.
Il m'a semblé voir un changement de comportement des internautes ces derniers jours suite à la menace de frappe sur la syrie, il y a quelques initiatives personnelles par mimétisme.
Ce comportement pourrait peut etre faire boule de neige, mais il faudrait une puissance de démarrage suffisante, c'est pour çà qu'il faut former un petit groupe, pour l'amorcer.
Ensuite çà peut s'auto-entretenir.

Rorschach a dit…

@ Vince Skywalker

Le probléme c'est que 12 ans de matraquage médiatique ont rendu les gens résignés, ils sont préts à aller à l'abattoir sans broncher.

En plus ce genre de travail collectif nécessite un leadership, et pour le moment il n'y en a pas.

A chacun de contribuer au travail d'information selon son ressenti. Poster des liens un peu partout, c'est pas grand chose mais c'est déja un bon début.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.