mardi 8 octobre 2013

Le FBI n'est pas parvenu à saisir les 600 000 Bitcoins de l'opérateur de " The Silk Road "

Bonne nouvelle ! Cela signifie que le Bitcoin est la première devise réellement indépendante du système financier.




La cloture de "The Silk Road " et l'arrestation de son opérateur présumé a amené le FBI sur un térrain inconnu . Après la fermeture du site caché , la police a voulu confisquer l'argent et le matériel appartenant au  prétendu parrain de la drogue Ross Ulbricht , mais cette procédure habituellement de pure routine s'est  révélée particulièrement  hardue. Les 600.000 bitcoins de fortune personnelle de Ulbricht demeurent encore inaccessibles au FBI.

La seule façon de sortir des Bitcoins d'un portefeuille privé est d'en détenir la clé privée correspondante pour autoriser la transaction . Le FBI a été incapable de casser le code de cryptage protégeant le portefeuille d' Ulbricht ,  laissant toutes les Bitcoins - s'élevant à environ 80 millions de dollars au taux actuel - hors de portée . Sur la base des données accessibles au public, cela représente environ 5 % de tous les Bitcoins existant pour le moment.

Les fonds détenus par les utilisateurs du site, cependant , n'étaient pas aussi bien protégés . Avant d' effectuer des transactions sur "The Silk Road ", les utilisateurs chargeaient les Bitcoins sur l'un des comptes de transit du site. Les fonds n'étaient transférés vers le portefeuille privé du vendeur qu'une fois que l'acheteur a pu vérifier la livraison des marchandises . Lorsque le gouvernement fédéral a procédé à la saisie de "The Silk Road " , il y avait plus de 26.000 Bitcoins dans les comptes d'utilisateurs qui étaient relativement faciles à séquestrer.

Le FBI a transféré la totalité de ces Bitcoins vers son  portefeuille personnel, mais du fait que les transactions de Bitcoins sont suivies publiquement il n'a pas fallu longtemps pour que des internautes trouvent l'adresse de portefeuille du FBI . Certains utilisateurs ont même transferé de petites fractions de Bitcoin au FBI avec des commentaires publics attachés dénonçant la guerre à la drogue et l'arrestation d' Ulbricht . Les utilisateurs ont même intitulé l'adresse de portefeuille  " des pièces saisies de "The Silkroad ". Vous pouvez consulter ces commentaires en regardant le blockchain pour le portefeuille du FBI.




Même si les autorités ont pris le contrôle du portefeuille d'Ulbricht , cela ne signifie pas qu'elles puissent disposer des fonds. Cela revient à s'emparer de l'ordinateur d'un suspect qui contient des données précieuses à l'intérieur mais d'être incapable d'y accéder parce qu'un cryptage sophistiqué en empêche l'accès .

Ulbricht lui-même détient sûrement les informations nécessaires pour débloquer son portefeuille sinon il n'y aurait aucune utilité à accumuler une valeur de  80 millions de dollars en Bitcoins. Ses accusateurs vont  probablement l'influencer afin de travailler à un accord qui inclut de retourner ces clés de chiffrement.

Le gouvernement ne veut même pas reconnaître les Bitcoins en tant que monnaie, mais  apparemment cela ne  l'empêche pas de les dépenser . En ces jours sombres du Shutdown, l'Oncle Sam pourrait utiliser cette injection de liquidités. Selon un porte-parole du FBI, les Bitcoins saisies dans le cadre de cette opération  seront sous séquestre jusqu'à l'achèvement des poursuites judiciaires puis ils seront liquidés.
Les utilisateurs qui ont perdu leurs bitcoins ne sont pas prés de les récupérer et même si Ulbricht évite passer le reste de ses jours en prison , il peut faire une croix sur sa fortune de 80 millions de dollars.


http://www.extremetech.com/computing/168139-fbi-unable-to-seize-600000-bitcoins-from-silk-road-operator


Traduction : " Les Chroniques de Rorschach "

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.