jeudi 2 janvier 2014

L'ïle de la Réunion frappée par l'un des plus gros cyclones de son histoire





Alors que la nuit tombe sur l’île de La Réunion, le cyclone Bejisa passe par le sud-ouest de l’île, et son intensité diminue. Il se déplace à une vitesse de 13 km/h vers le sud-est, s’accompagne de pluies et de vents en fortes rafales.

Au nord, au niveau des villes de Saint-Denis et Sainte-Marie, « beaucoup de branchages [se trouvaient] sur la chaussée » et « quelques petits glissements de terrain » étaient à noter, ainsi que « des arbres qui ont coupé la route », indiquaient les journalistes de Radio 1èr après le passage du cyclone.

Thierry Robert, le maire de la commune de Saint-Leu, à l’ouest de l’île, a demandé jeudi à la population habitant à proximité de la mer d’évacuer les maisons, « car [...] des vagues [pouvaient] les atteindre » a-t-il précisé. Jean-Claude Lacouture, maire de la commune de L’étang salé (ouest de l’île), confirmait sur Radio 1ère que la situation était compliquée sur la façade ouest de l’île: « Nous avons des vents très violents, des arbres déracinés, tôles arrachées et toitures endommagées. » Aucune évacuation n’était, en revanche, prévue à L’étang salé. Le sud-ouest était la région la plus touchée par Bejisa.

L’amélioration du temps sur l’île est attendue en fin de nuit. L’alerte rouge pourrait être levée « dans la matinée de vendredi » a anticipé le préfet, sans certitude. « J’anticipe en disant que les avions pourront peut-être atterrir vendredi à partir de 10 heures », a-t-il ajouté lors d’un point presse à 19 heures (soit 16 heures à Paris).

 « Alerte rouge »

Toute l’île était placée en alerte rouge jeudi matin dès 10 heures (soit 7 heures à Paris), signifiant un « danger imminent », indiquait la préfecture.

Toujours selon la Préfecture, le passage du cyclone Bejisa aurait fait deux blessés graves et 12 blessés légers. L’un a chuté d’un toit et l’autre d’une échelle. « En vigilance rouge, il faut se mettre à l’abri », rappelait le préfet Jean-Luc Marxa. L’heure n’est plus aux réparations et au rangement. « Le premier objectif est de protéger les personnes », a-t-il encore affirmé.

De plus dans son dernier communiqué, la préfecture faisait état de risques de submersion dans l’ouest du pays. « Une évacuation pourrait être envisagée » précise le communiqué.

Plus de 175.800 foyers privés d'électricité

De son côté, les communiqués réguliers établis par EDF montraient qu'au fil des heures un nombre croissant de foyers se trouvaient privés d'électricité. Ils étaient 10.000 en tout début de matinée, puis 92.000 en milieu d'après-midi, en raison de la dégradation des conditions météorologiques. Le dernier bilan établi par EDF faisait état de 172.000 foyers sans électricité, dont 94.600 dans le sud, 46.300 dans l’ouest, 19.600 à l’est et 11.400 au nord.

La Réunion n’avait plus été en alerte rouge depuis le 3 janvier 2013 lors du passage du cyclone Dumile. Rappelons que le dernier cyclone de puissance intense dans le monde a déplacé un million de personnes et fait 14 morts, en Inde, en octobre dernier. Le cyclone Phailin a été le plus violent à frapper l’Inde depuis 14 ans . Quant au typhon Haiyan , il a dévasté les Philippines, y faisant près de 4.000 morts en novembre.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203217102704-cyclone-bejisa-la-reunion-en-alerte-orange-640176.php

11 commentaires:

Phil deFer a dit…

C'est le moment idéal pour organiser un référendum sur l'autonomie.... ^^

Anonyme a dit…

Certainement pas . Nous sortons du cyclone et l'ile reste un exemple de solidarité dont nombre de quartiers en France métropolitaine devraient s’inspirer .
ici il n'y a pas eu de voitures incendiées le 31 déc. mais des feus d'artifices
( pourtant à 24h de l'arrivée du cyclone )
Combien de véhicules incendiés en métropole ?
La France métropolitaine est très malade . Comme en 39-45 c'est du sol européen que vient le mal .

Nous n'avons pas eu de femens le jour de Noël mais des églises pleines . Qui a protesté contre le geste sacrilège à la Madeleine ?
Bref je préfère une Réunion solidaire et un peu décalée qu'une métropole qui file un très mauvais coton .
Même si nous sommes dépendants sur bien des plans ( comme les grandes villes des supermarchés )

Anonyme a dit…

A Phil de Fer

Je ne vois pas le rapport.

J'habite dans l'ouest, région frappée de plein fouet et je n'ai pas de dégâts grâce à la protection de mon ange-gardien.

Je suis restée sereine pendant le passage de la perturbation.

Vous devriez invoquer le vôtre de temps en temps voire le plus souvent possible si vous voulez que le pays sorte de cette situation.

Soyez-en sûr, il fait du sacré bon boulot.

Hasta la vista et ne manquez pas de venir nous rendre visite !

Ploum Ploum

Anonyme a dit…

Dana
+1 pour Anonyme
en plus ceux qui vienent de labas savent très bien qu'un cyclone c'est completement banal : http://www.ingam.be/actu.php?i=E99rN4Ory1ao

H.E.D.T a dit…

Réponse a Anonyme...

Ok la métropole est malade , gravement malade , il n'y a pas de doutes sur ça...Mais de la à nous vendre une Réunion paradisiaque...Laisse moi rire.Car de "réunion" cette ile n'en porte que le nom...Pour y avoir séjourné et travaillé pendant un peu plus d'une année , ce que que j'ai observé sur place, ce sont des communautés (asiatiques , indiennes , arabes , noires , blanches ) qui ne mélangent pas et qui souvent se détèstent cordialement.j'y ai aussi constaté une ile rongée par l'alcoolisme et la drogue (souvent mélangés avec en plus des médicaments détournés de leurs utilisations initiales...) ce qui donne un cocktail explosif (et des faits divers hallucinants) ! Et qui rend cette ile dangeureuse dès la nuit tombée...Une misère rampante , un chomage très élevé , des bidonvilles qu'on imagine pas mais que l'on voit aussi se développer en métropole avec les roms...C'est ça la vrai face de l'ile de la Réunion.
Il n'en reste pas moins que cette ile est magnifique par ses paysages et agréable par la gentillesse de certains de ses habitants , qu'avec un bon boulot , de l'argent , une maison "à l'abri" ....la vie la-bas peut se révéler très douce....mais ceci n'est réservé qu'à une très très petite minorité de la population de cette belle ile.

Clarence a dit…

Réponse à H.E.D.T

La personne précédente n'a en aucun cas fait les éloges de l'ile juste dit qu'elle a prié son ange gardien pour la protéger et que ça à marcher !
Je suis réunionnaise et je peux vous dire que "Réunion" n'est pas seulement un nom c'est aussi une manière de vivre. C'est pas en ayant vécu 1 an que l'on voit tout de l'île je suis désolé. Oui il y a des problèmes de drogues, d'alcool, et certains bidonvilles mais c'est comme dans tous pays. Je suis blanche de peau, j'ai des amis chinois, arabe, noir. C'est vrai que c'est pas tous les jours la fiesta mais voilà on vit tous ensemble et c'est beau de voir que malgré nos différences, on ne fait qu'une communauté : Créole !
C'est pas parce qu'on vit à 11000km kilomètres de la métropole et que la plupart des métropolitains veulent notre indépendance, qu'il faut tout de suite accentuer les points négatifs qui existent et dire que c'est cela qui règne !
En France aussi, il y a tout ces problèmes. Quand on voit que dans les bleds à Marseille ils s’entre-tuent à coups de kalachnikov, c'est désolant j'aurais peur de me balader là-bas sérieux Quand je me balade le soir c'est bon j'ai pas l'impression de vivre à Gaza ou quoi que ce soit C'est limite un film d'horreur la description que vous donnez de l'île quoi Genre je sors de chez moi c'est bon on va me violé n'importe quoi.
Tout le monde sur cette île n'a pas les moyens de vivre dans un palace c'est sûr mais de là à dire qu'une minorité de l'île est "heureuse" vous me faite bien rire. On se démerde comme on peut ici, et la métropole est toujours là à nous critiquer .... Ceux sont souvent les plus pauvres qui partagent le plus alors qu'ils n'ont presque rien.

Anonyme a dit…

Je crois aussi pouvoir parler de la Réunion après 15 ans de présence ;
Il y a des problèmes ici ( où n'y en a t-il pas ? ) MAIS sur les points que j'évoque je persiste et signe :
- malgré un chômage massif pas de "traditionnelles" voitures brulées du nouvel an
- Églises pleines et même si de temps en temps il y a des actes sacrilèges isolés , l'athéisme militant ne sème pas encore ses ravages ici
- ces cyclones ont pétri le pays au fil des siècles et la solidarité se réveille immédiatement à l'occasion de ces derniers

Ce n'est pas pour stigmatiser (mot à la mode ) la mère patrie , mais pour rappeler que ce petit bout de France vaut la peine d'être respecté , ne mérite pas d'être largué .
Sinon un jour la France se larguera elle même région après région !

Clarence a dit…

pardonnez moi je n'avais pas vu le message sur les différences réunion/métropole
Il y a juste la 1ère partie de mon message qui est incohérente mais bon ça ne change en rien ma position sur ma réponse à HEDT

Anatole Patachon a dit…

La Réunion n'a pas été favorisée par le passé par sa "Mère Patrie", c'est un fait lié à son éloignement d'autrefois et son usage primaire de pénitencier. Certains là-bas continuent d'en tenir rigueur à ceux qu'ils appellent les "zoreilles", celui qui oserait dire le contraire serait un menteur.
La Réunion aujourd'hui vit à grand coups de subventions Européennes, le moindre village accessible par la route est desservi par une ligne de bus, imaginez la même chose aux fins fonds de la Creuse ou de l'Ardèche, dont les habitants chômeurs ne peuvent pas non plus emprunter aux banques pour s'offrir une voiture neuve, et dont les enfants n'ont pas non plus de billet d'avion gratuit pour aller voir leurs éventuels parents ... sur l'ile de la Réunion !
La préoccupation majeure des Réunionnais n'est certes pas en effet le passage des cyclones, aussi communs que les tempêtes de neige dans nos montagnes, mais celle de ceinturer leur ile d'une autoroute sur laquelle ils pourront tourner en rond comme des hamsters en faisant vroum-vroum avec leurs automobiles à crédit.
Et si certains sont accueillant et sympathiques, l'impression générale de ceux qui en reviennent reste très mitigée
La Réunion en deux mots: Un cul de sac...

Lepoilux a dit…

On vient de nous envoyer l'ineffable Victorin, expert en évaluation de dégâts.
On avait bien besoin d'un brasseur de vent supplémentaire...

Anonyme a dit…

ZOREY dehors ! si vous n'aimez pas la Réunion. personne ne vous oblige à rester. quelle belle hypocrisie de la part de la métropole et les métropolitains. Toujours les mêmes à critiquer et toujours les premiers à venir dans notre île et à poser leurs valises.
Bande de nazes

Kréol lé O

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.