mardi 18 mars 2014

En 2003, un autre Boeing disparaissait mystérieusement


Comment un avion peut-il disparaître comme le vol MH 370? Cette histoire vous semble être la plus bizarre de l'histoire de l'aviation? Le site Vocativ nous rappelle que ce n'est pas le premier gros avion doté des moyens modernes de communication à se volatiliser. L'article de Vocativ s'appuie sur une enquête de 2010 menée par Tim Wright et parue dans Air & Space.

Voici l'histoire d'un avion disparu en 2003 dans des circonstances extrêmement étranges également: le Boeing N844AA.

Nous sommes le 25 mai 2003 à Luanda, en Angola, «sur une piste poussiéreuse», précise Vocativ. Deux mécaniciens, un officier mécanicien navigant américain, Ben Charles Padilla, et son aide congolais, John Mikel Mutantu, sont là pour préparer l'avion, un Boeing 727-223, pour son prochain vol.

«Selon le contrôleur aérien de service, l'avion de 46 mètres de long commence le roulage et les moteurs montent en régime. Ni Padilla ni Mutantu n'avaient de licence de pilote, et ils n'avaient certainement pas l'autorisation d'être dans le cockpit, et encore moins de faire voler l'avion. Les transpondeurs de l'avion ont été éteints. Les appels du contrôleur aérien sont restés sans réponse. (...) Les contrôleurs aériens ont regardé l'avion planer au-dessus d'eux, direction sud-ouest vers l'océan Atlantique. Dix ans plus tard, le Boeing 844AA reste un mystère non-résolu. Il n'a jamais été retrouvé et on n'a jamais plus entendu parler de Padilla et Mutantu.»

L'enquête de Tim Wright, en 2010, avait dégagé plusieurs scénarios possibles sur a base des témoignages qu'il a recueillis.

En 2010, le journaliste concluait:

«En fouillant dans les fragments de l'histoire du Boeing 844AA, j'ai trouvé une histoire de marchés rompus, des déceptions, des trahisons, mais pas de véritables indices sur la destination de l'avion ce jour-là en 2003. Nous ne saurons jamais avec certitude où il est allé.

Lire la suite sur Slate.fr

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.