samedi 5 avril 2014

Eva Braun, l'épouse d'Hitler avait des origines juives

Encore une preuve qu'il arrive que juifs et nazis aient des atomes crochus...



Eva Braun était-elle d'origine juive ? C'est ce que laissent croire les dernières analyses ADN réalisées dans le cadre d'un documentaire diffusé mercredi 9 avril sur la chaîne anglaise Channel 4. Pour les besoins de cette analyse, les scientifiques ont étudiés des cheveux retrouvés sur une brosse de Berghof, en Bavière, où Hitler et Eva Braun avaient résidé la plupart du temps lors de la seconde Guerre Mondiale.

En analysant les cheveux, les scientifiques sont tombés sur une séquence ADN "fortement associée" à celle des juifs ashkénazes (environ 80% de la population juive). MarK Evans, présentateur de l'émission The Dead Famous DNA (L'ADN des personnalités décédées) sur Channel 4 a réagi en déclarant que "c'est une découverte troublante. Je n'aurais jamais pu rêver trouver un résultat potentiellement aussi extraordinaire".

Une analyse nécessaire sur la descendance d'Eva Braun...

De leur côté, les réalisateur du documentaire affirment que les cheveux analysés semblent bien provenir de la femme de Hitler, mais que pour être certain, il faudrait pouvoir les comparer à l'ADN des deux descendantes vivantes d'Eva Braun. Mais celles-ci, comme on peut s'y attendre, on refusé d'accéder à cette requête.

Résultat, on ne saura peut-être jamais avec certitude si celle qui a vécu de très nombreuses années avec Adolf Hitler, avant qu'ils se suicident ensemble dans leur bunker à Berlin, était finalement issue de cette population qui faisait tant horreur au führer...

http://www.planet.fr/societe-eva-braun-la-femme-dhitler-avait-elle-des-origines-juives.584729.29336.html

8 commentaires:

maramu a dit…

Et les fils des dieux virent que les filles des hommes étaient belles et les prirent
Pour femmes........
Genèse 5-6

Chercheur du Temps a dit…

Au-delà de la possible - et même probable - ascendance juive d’Eva Braun c’est la totale absence de valeur scientifique des fameuses recherches qui doit être soulignée !
Tout repose sur des cheveux trouvés sur une brosse au Berghof. Comme ce ne sont - apparemment - pas ceux d’Adolf ou de son berger allemand… on en déduit - un peu vite - que ce sont nécessairement ceux d’Eva. Possible mais pas sûr. L’analyse génétique met en évidence une séquence ADN "fortement associée" à celle des juifs ashkénazes (environ 80 % de la population juive). « Fortement associée » ne veut pas dire - et de loin ! - « totalement, absolument » : c’est juste une forte probabilité.
Le plus amusant est que cette annonce par nos fins limiers britanniques de la fameuse séquence associée aux juifs ashkénazes… contribue - involontairement - à la démolition totale des pseudo-recherches génétiques sionistes sur l’origine du peuple juif. Ainsi celles d’Harry Ostrer, professeur au Collège de Médecine de l’Université Yeshua, qui est d’avis que les Juifs peuvent faire remonter leurs origines jusqu’aux anciens temps d’Israël. « Recherches » (dont il a d’ailleurs été incapable de fournir les données…) contredites par le Dr. Eran Elhaik, un généticien moléculaire israélien de l’Institut McKusick-Nathans de l’Université Médicale Johns Hopkins, qui a publié ses découvertes revues par ses pairs dans le prestigieux Oxford Journal, "Genome Biology and Evolution". De toute façon, comment croire à une origine commune de tous les juifs si le génome de seuls ashkénazes présente une séquence ADN spécifique…
Bref, les poils trouvés sur la brosse sont, avec une forte probabilité, ceux d’une personne d’origine ashkénaze… mais pas forcément ceux d’Eva. Pour en avoir le cœur net il faudrait comparer l’échantillon à des prélèvements ADN de membres proches de la famille d’Eva Braun. Et encore, tant ce genre d’identifications par ADN révèle de mauvaises surprises ! En effet, comme pour la datation carbone 14, l’identification ADN repose sur un mythe : celui de l’absence de naissances dues à des relations extra-conjugales… Et, comme par hasard, les « deux descendantes vivantes d'Eva Braun » se refusent à tout test. On notera aussi le peu de fiabilité de l’enquête (ou de l’article) avec la mention de « descendantes » : elle implique que ces deux personnes sont les enfants ou petits-enfants d’Eva Braun… Donc, soit elles sont les descendantes d’Adolf Hitler et d’Eva Braun, soit les descendantes de la même et d’un autre amant inconnu… Du boulot en perspective pour les historiens… ou pour les traducteurs d’article mal rédigé !

Teslambala Tesla a dit…

ah bon A.Hitler est mort dans un bunker?!?!...ptdr....et l argentine ca vous dit quelque chose?
http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2014/03/le-fbi-dissimule-la-survie-dadolf-hitler.html

fehmi ben njima a dit…

peut etre que la haine des juif de hitler provien de probleme avec la belle famille , tout simplement ?.

Zaki Kojak a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Zaki Kojak a dit…

Tout ce massacre de juifs à cause d'une dispute avec sa belle mère ?!?!

guismos a dit…

attention a la désinformation .

Monsieur Evans est un malin. Présentateur à « Channel 4″ d’une émission intitulée « The Dead Famous DNA », cet ancien vétérinaire a réussi un véritable coup de maître médiatique. Comment ? En lançant une information sensationnelle : Eva Braun, la compagne d’Hitler, était juive ! « Les analyses ADN de cheveux trouvés sur une brosse tendraient à montrer que cet ADN contient une séquence spécifique d’ADN fortement associée au juifs ashkénazes, qui représentent environ 80 % de la population juive ». C’est suffisamment vague et imprécis –on n’est même pas certain que ces cheveux étaient ceux d’Eva Braun– pour que les esprits naïfs tombent dans le panneau et se ruent sur leur poste de télévision.
Mais l’article de Monsieur Evans a eu un autre résultat. Toute la « grande » presse occidentale (de la RTBF au Figaro, du Daily Mail à RTL en passant par le Bild, le Vif ou la Repubblica) s’est empressée de relayer cette « information » sans faire aucune vérification ni questionnement sur le sérieux de ce « coup de pub » du présentateur anglais… Pratique tristement récurrente d’une trop grande partie de journalistes. Les services du ministère de la propagande israélienne doivent jubiler : ils n’ont même pas dû payer pour cette promotion qui essaie de faire croire qu’il existe un sang juif. Quant aux médias qui ont, volontairement ou non, participé à cette propagande, ils ne devraient pas être très fiers du métier qu’ils exercent. Il leur aurait pourtant suffi d’un minimum de curiosité pour leur éviter de propager cette absurdité raciste. En cherchant un peu, ils auraient ainsi appris que, depuis longtemps, la communauté des biologistes a clairement réfuté le fait que l’on puisse déterminer biologiquement la « judéité » d’un individu, puisqu’il n’existe tout simplement pas de séquences ADN qui soient présentes chez les juifs et absentes chez les non-juifs. Pas plus de « sang juif » que de « sang catholique, bouddhiste, communiste… » Et donc pas, non plus, de race juive, comme le démontrent les études actuelles sur l’Histoire de cette religion et de cette culture : hormis une minorité d’Israélites (± 10000) qui vivaient déjà dans cette région avant le 20ème siècle… Tous les juifs du monde sont des descendants de convertis d’Europe et d’Afrique.

Et toutes les coûteuses recherches financées par le régime sioniste depuis les années 1950 pour tenter de faire accréditer cette absurdité ont lamentablement échoué. Mais comme on dit, « plus c’est gros, mieux ça passe » et cette affirmation raciste du « peuple juif » continue à se propager et à être revendiquée comme une identité par ce régime de colons qui, sous le prétexte de « peuple élu », se permet depuis des décennies de bafouer les lois internationales et les Droits de l’Homme. Et -avec la complicité de ces mêmes médias qui propagent ces ignominies racistes- d’opprimer les habitants de la Palestine.

Le Golem était catholique ! Hitler était juif !… Quasimodo était flamand ! Le monstre de Frankenstein était franc-maçon ! King Kong était bouddhiste !… Et Ben Gourion était Polonais (ça c’est exact) ! A quand une étude sur le gêne de la connerie ?

Rudi BARNET


http://reseauinternational.net/eva-braun-etait-juive-king-kong-il-etait-bouddhiste/

Bop a dit…

apparemment y en a ici qui n'ont pas encore été se réinformer chez reynouard ? :-p

je me demande qd même à quoi sert toute cette intox? j'ai lu aussi qu'Hitler avait des origines juives et africaines dans son adn...(ça se voit tout de suite)

sans doute à "approfondir" la "lecture" de ces évènements comme relevant d'un complexe névrotique "nazi"...Et faire oublier les faits, à savoir qu'il ne s'agissait pas tant d'une "haine" irrationnelle, mais fondée sur des évènements réels, une bonne part des juifs de l'époque cherchaient à disloquer l'Allemagne, ou se déclaraient adversaires du national-socialisme...voilà pourquoi hitler a décidé leur déportation et leur exil en russie (après échec du plan Madagascar etc)...Tout en ayant une série de juifs dans sa propre armée (preuve qu'il ne s'agissait pas de haine raciale proprement dire...l'essentiel était d'être qlq'un de fiable)

On est loin des "lectures" de gare pour simplets :-)

Et ce serait encore plus simple que les journaleux disent directement au public que des officiers allemands étaient des juifs choisis en pleine connaissance de cause...y aurait plus besoin d'aller tripoter des brosses pleines de poux ayant échappés au zyclon B :-d

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.