jeudi 17 avril 2014

Une artiste à poil pond des œufs en public

Black hole sun, Won't you come And wash away the rain ?
Black hole sun, Won't you come? Won't you come? 

                                                               Soundgarden – Black Hole Sun 1994




Il ne s’agit pas pour Milo Moiré, artiste suisse âgée de 31 ans, d’un clin d’œil aux œufs de Pâques, mais bien d’une performance artistique, et même de sa première peinture à la base de son art : elle crée avec son corps.

Samedi, à la foire d’art contemporain de Cologne, complètement nue, elle a réalisé PlopEgg #1, la naissance d’une peinture, à l’aide de son vagin, dans lequel elle a introduit des œufs remplis de colorants qu’elle « pondait » ensuite au-dessus d’une toile blanche et devant les visiteurs quelque peu interloqués.

Sa prestation a d’ailleurs défrayé la chronique en Allemagne, tout comme elle l’avait fait au niveau international, lors de sa précédente performance il y a moins d’un an. En mai 2013, elle s’était baladée nue dans le tram de Düsseldorf, tôt le matin. Son ami, le photographe Peter Palm, avait alors filmé les réactions de passants et des voyageurs des transports publics. But de l’opération : bouleverser le quotidien des pendulaires.

Contactée, l’artiste suisse, établie depuis plusieurs années en Allemagne, affirme ne pas chercher ici à interpeller quiconque ou à attirer le regard… « Durant ma performance, j’étais si concentrée que je n’ai pas fait attention à la réaction du public, mais ils étaient assez calmes », confie-t-elle. Et d’ajouter : « C’est une expérience personnelle, intuitive, dans laquelle je peux développer une profonde intensité, mais aussi la sincérité de mon art. Je crée et j’utilise la source originale de la féminité : mon vagin ».

Lors de la préparation de sa performance, l’artiste a consciencieusement choisi les couleurs dans les tons rouges. « J’ai visualisé l’archétype même de la puissance artistique féminine : la création. J’ai utilisé l’œuf comme symbole de naissance. La toile exprime le concept de tabula rasa et l’œuf a lui-même, une fois cassé sur la toile, un potentiel artistique« , explique-t-elle. Elle-même en représentation face à un public de professionnels à Cologne, les images ont été publiées face à un public novice en matière d’art via la presse allemande.

« Lorsqu’on découvre ces images, tout de suite on se pose la question : est-ce que cela fait d’elle une artiste ? » , commente Gianni Haver, sociologue de l’image à l’Université de Lausanne. Pour ce spécialiste, il est clair qu’« on ne peut pas dire que ça choque. Aujourd’hui, une paire de fesse ne choque plus vraiment. Par contre, il y a un côté émoustillant et dérangeant à sa démarche. Elle questionne et teste une limite. Peu de femmes feraient ce qu’elle fait dans la rue. Elle ne révolutionne pas grand-chose à l’art contemporain, mais elle sait se faire remarquer. »

Lire la suite sur :
 lematin.ch

Vu sur :
http://croah.fr/revue-de-presse/une-artiste-suisse-pond-des-oeufs-avec-son-sexe/

19 commentaires:

zenzounnaa a dit…

C'est une timbrée et une de plus dans un monde où les malades mentaux pullulent et font passer leurs inepties pour de l'art ou une nouvelle forme de "culture"

Jo a dit…

perso je ne vois rien d'original et m' étonne même qu'on en fasse un article

Youlrish Novenstein a dit…

Elle est grave cette fille, mais elle est très bien foutue alors on dira qu'elle peut continuer ^^

Déïyes a dit…

« Durant ma performance, j’étais si concentrée que je n’ai pas fait attention à la réaction du public, mais ils étaient assez calmes », confie-t-elle.

Le public ne pouvait sans doute qu'éprouver de la pitié pour cette femme reléguée au rang d'une poule pondeuse ! Sans doute attendaient-ils calmement l'ambulance de l’hôpital psychiatrique !

hujo a dit…

Sportive :)

raffi henry a dit…

Il est vrai qu'elle aurait pu écrire un livre pour exprimer ces idées. Qui lit encore ? Qui va voir des expos de peintures, sculptures.
Thierry Musso et Marc Lévy représentant de l'Art en France, personnellement, c'est ce qui me choque le plus. Et il me semble normal que, pour réveiller les esprits, les prestations artistisques soient plus violentes que la société dans la laquelle nous vivons.
Dans sa nudité, je vois sa fragilité. Dans l'utilisation de son vagin, je vois l'objet que constitue aujourd'hui la femme. Dans les oeufs qui tombent sur une toile blanche, je vois la chute de sa fibre maternelle. Et dans le rouge sur la toile, je vois ce que l'Etat fais de nos enfants, le meurtre de la pureté originelle.
Si elle a fait réfléchir, ne serait-ce qu'une seule personne dans son assemblée, alors elle a gagné son statut d'artiste.
__________________________________________________________
Commentaire écrit dans la plus parfaite nudité (bien fait !)

hujo a dit…

...la poulette

Rorschach a dit…

Moi je vois une pute de luxe qui a touché une belle somme pour s'exhiber ainsi en public.
Il s'agit d'un coup monté, Milo Moiré était précédemment décrit comme un homme, il n'est même pas sûr qu'il existe réellement.

hujo a dit…

@ super raffi....tout a fait daccord avec toi. Excellentisime resume !

raffi henry a dit…

@Rorschach
Mais tous les artistes prennent des pseudos ou ne dévoilent pas leur visage !
Combien de personnes ont visionné sa prestation ? Combien de personnes ont visionné des sites pornos bien crado dans le même laps de temps ?

Tous tes posts sur la musique, le cinéma ou autres performances artistiques dénigrent l'intelligence de ceux qui les visionnent. L'art n'a pas de source ou de créateur, l'art se ressent, s'approprie, se rejette ou au contraire, se transcende. Si tu vois le diable partout, laisse au moins une porte de sortie à ceux qui essaient de transcender leur ressentis vers autre chose.
Si toi tu vois le grand satanisme dans le symbole de l'oeil dans le triangle, laisse-moi le droit d'y voir le Tout Puissant dans ces cieux qui me questionne sur ma repentance.
Et si tu n'es pas réfractaire à l'art, poste au moins du bon selon toi (renouvelle-toi quoi, c'est le printemps en plus, lol).
Tu ne rhabilleras pas, non.
;))

valou50 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jo a dit…

Tu te trompes Rorschach dans les FIAC les artistes non seulement ne sont pas payés mais c'est eux qui payent pour y participer et je serai bien curieux de voir où tu as vu que c'était un homme avant, je pense que tu confonds avec cet autre performeur

http://www.franceinfo.fr/actu/paris-un-artiste-sud-africain-poursuivi-pour-exhibitionnisme-1361477-2014-03-24

Lovesoldier a dit…

Je trouve cela dégoutant et sans interet à part faire un buzz .
l homme est tellement lassé qu il faut tj réencherir pur se faire remarquer sur tout quand on a pas vraiment de talent , la lady caca en ai un bon exemple .

L 'art n 'a pas de limite et la connerie non plus, c'est pour cela qui il peut toucher absolument tout le monde , on peut trouver n 'importe qu'elle sens artistique meme a une merdre exposée .

@raffy

Forte heureusement il y n 'y pas que la violence pour reveiller les esprits .

des gens qui lisent , ou qui font toutes sortes de sorties culturelles, ils en existent encore !

tu dis : Dans l'utilisation de son vagin, je vois l'objet que constitue aujourd'hui la femme .

dois je comprendre que tu réduis la femme a un vagin ?? :)

..l objet que constitue la femmme d'aujourdhui... , pourquoi la femme d hier etait constitué de quoi ? lol

"Si elle a fait réfléchir, ne serait-ce qu'une seule personne dans son assemblée, alors elle a gagné son statut d'artiste".


Nous somme donc tous des artistes ici :) Aplaudissons nous !! lol

Rorschach a dit…

La dernière fois, Milo Moiré a filmé un top-modèle allemand dans les transports en commun de Düsseldorf :

http://www.20minutes.fr/insolite/1148725-20130502-allemagne-top-modele-balade-nue-transports-commun

Pourquoi aujourd'hui ce serait lui ou elle le top modèle ?

valou50 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
hotchiwawa a dit…

Vendre son corps pour gagner sa vie c'est vraiment qu'on a rien d'autre à montrer.

Pasolini faisait aussi de l'art!

Lord Empuse a dit…

Art dégénéré pour consanguin.

raffi henry a dit…

L'art n'est pas forcément dans l'esthétique et la fausse moralité puritaine des bonnes familles. L'art est dans les tripes, dans l'inconscient. Il touche au fond pour celui capable d'oublier la forme.
Car le jour où l'on m'empêchera de gratter le vernis en plomb des apparences pour y déceler une poussière d'or - le jour où l'on m''imposera les sentiments à ressentir devant un événement - alors, ce jour-là sera le dernier car plus rien ne justifiera la Vie.
Navrée, mais je persiste et je signe. Dans le respect de vos opinions, j'espère en retour que les chroniques artistiques de ce site soient ouvertes et non verrouillées par le seul ressenti d'une unique personne.

hotchiwawa a dit…

Mais on nous impose déjà des sentiments mon petit Raffi ;)
(11 septembre...)

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.