vendredi 16 mai 2014

Affaire Snowden/NSA : Ce n'est pas encore fini !



L’ancien journaliste du journal britannique The Guardian Glenn Greenwald a composé No Place to Hide (Nulle part où se cacher), l’ayant consacré au scandale relatif à l’Agence de sécurité nationale américaine et à l’auteur de ce scandale Edward Snowden. Le livre de 260 pages relate comment Edward Snowden se préparait à ses révélations sur les services secrets américains et sur de nouveaux secrets, encore inconnus, de la NSA.



Le livre est vendu 27 dollars ou 17 avec une remise. C’est le prix qu’il faut payer pour apprendre comment était préparé le scandale le plus tapageur de toute l’histoire des services secrets mondiaux. C’est le prix du nouveau livre intitulé No Place to Hide, dans lequel l’auteur relate l’histoire de sa connaissance de Snowden, celle de la publication des informations secrètes sur les programmes de surveillance totale des services secrets américains. Selon l’auteur, Edward Snowden s’est fait embaucher par la NSA dans l’unique but : obtenir les preuves de l’ingérence massive des services secrets dans la vie des gens. Selon Glenn Greenwald, Snowden a fait un exploit au nom de l’humanité. Le journaliste souligne :
« C’est incroyable, mais il ne semblait jamais s’inquiéter. Il est convaincu qu’il fait une bonne chose. L’unique chose qui le tourmentait, c’était la future réaction du monde à ses révélations. Et il observait avec intérêt cette bombe médiatique s’exploser ».
Glenn Greenwald ne se contente pas d’ailleurs de chanter des éloges à Snowden : son livre renferme de nouvelles révélations sur les activités des services secrets. Ainsi il note que la NSA est capable d’intercepter les conférences vidéo sur Skype, d’avoir accès à l’information des usagers de Facebook, de lire des courriels envoyés par Wi-Fi depuis les avions.

Il écrit, en outre, en se référant à des documents reçus de la part de Snowden, que les Américains contrôlent sur leur territoire l’ensemble d’Internet et du trafic téléphonique venant depuis l’étranger. Selon le journaliste ce n’est que le sommet de l’iceberg :
« Dans des entretiens privés, les employés de la NSA expriment leur indignation par la nécessité d’espionner et de collecter des quantitiés d’information immenses sur les communications des habitants du monde entier. Pour ce faire il leur suffit d’indiquer l’adresse de la poste électronique et d’appuyer sur le bouton rechercher. C’est tout. Le mot d’ordre et le but de la NSA est de créer un système sur Terre dans lequel il n’y aura nulle part où se cacher des services secrets. »
Glenn Greenwald a reçu le prix Pulitzer prestigieux pour ses publications sur les programmes d’espionnage. Il est invité par des chaînes de télévision américaines, il donne des conférences et la présentation de son livre a été organisée à Washington, à deux pas du Congrès et de la Maison Blanche. Il est cependant certain que les services secrets puissent se venger sur lui et Snowden :
« Nous deux, nous comprenons que ces révélations sont, sans aucun doute, l’événement le plus important de notre vie. Lorsque vous divulguez une quantité immense d’information secrète de l’agence la plus secrète du monde, vous devez comprendre quel risque vous encourez. Edward s’en rendait compte. Et c’est la partie la plus extraordinaire de cette histoire. Un homme de 29 ans a délibérément sacrifié sa vie pour que ses compatriotes apprennent la vérité. C’est une histoire incroyable. »
Selon Glenn Greenwald, pour l’heure lui et ses collègues travaillant pour d’autres médias n’ont publié qu’une moitié environ des documents transmis par Edward Snowden. Le journaliste annonce de nouvelles révélations, non moins retentissantes. A l’heure actuelle un groupe de reporters travaille sur les documents et de nouveaux scandales ne tarderont pas. Cependant la sensation principale a été laissée pour le dessert : il a déclaré à la chaîne NBC qu’Edward Snowden, résidant en Russie en asile provisoire, pourrait s’installer en Allemagne ou au Brésil. Selon Greenwald, ces pays envisagent l’octroi de l’asile permanent à l’employé fugitif des services secrets américains.

Source : La Voix de la Russie

12 commentaires:

leon alastray a dit…

amies internautes. Enfin un homme courageux;digne d obtenir le pulitzer ;moi je lui conseillerai d aller en russie il serait mieux protégé car certains pays occidentaux peuvent par lacheté l offrire en pature aux traitres du systeme ; encore une fois bravo mais il n ira pas loin je pense..... ps celui qui oubli son passé; sera comdané a le répété

Kam Ks a dit…

" Si " c'est sincère et honnête un grand bravo à lui et un total respect.

Je dis "Si " parce que, il ne faut pas oublier que dans le monde, les USA fait partie des pays champions pour les false-flag, les opérations contre-feux, et autres traquenards manipulatoire inimaginable..







tono tony a dit…


Je pense que c'est un imposteur au même titre qu'Assange...il nous la fait à l'envers...





Amaury Massalis a dit…

Vous ne prenez pas en compte qu'il y a un contre-complot, un complot positif.
Et, ils ne restent pas les deux pieds dans le même sabot.

Skeptikos Evlavis a dit…

Si c'est un imposteur, il a quand même amené pas mal de gens à se méfier du deep state américain qui sans ça ne se seraient inquiété de rien ! Donc ils se tireraient une balle dans le pied.

raffi henry a dit…

A votre avis, l'affaire Snowden a incité combien de personnes à se taire, à fermer leur blog et stopper leur commentaires acérés sur l'actualité. Par peur d'être harcelés, éradiqués, fichés, enfermés, tués.
Depuis la médiatisation des surveillances, j'ai peur de publier un texte de Dostoïevski intitulé "La question juive".
La peur est leur arme préférée.

Skeptikos Evlavis a dit…

@ raffi henry : je ne sais pas combien ont stoppé mais je suis sûr que pour certains, ça a eu l'effet inverse. Moi par exemple, je commente en pseudo. Mais sachant que de toute façon, ils peuvent nous retrouver et nous espionner, je ne me gêne plus pour relaier certaines infos sensibles sur Facebook sous mon vrai nom. J'ai même créé une page Facebook qui parle des origines et des conséquences de la crise économique et des problèmes d'environnement. J'y attaque les lobbies des banques et des OGM et relaie même parfois des infos venant de blogs comme celui de Rorschach. Ma page peut être trouvée sous le nom " Crises économiques et environnementales ". Si il y avait vraiment un danger à publier et commenter sur le net sur des sujets "sensibles", il y a longtemps que les blogs de Rorschach, de Guy Fawkes et d'autres auraient disparu de la toile, ou bien les blogmasters auraient eu un "accident". Je crois que le danger de fichage est plus grand quand vous vous faites arrêter par la police dans une manif ou une action de rue.

Zaki Kojak a dit…

Encore une tromperie sioniste tout comme wikileaks ... On connait la devise du Mossad qui est aussi sa stratégie : vaincre par la tromperie .

konigsberg a dit…

+ 1000

On le retrouve dans le jeu de carte illuminati...

Tout comme Dieudonne d ailleurs....

tono tony a dit…


Comme si le monde avait attendu Snowden pour comprendre la surveillance généralisée ou l'espionnage étatique ...j'aimerais voir un héro nous balancer des documents classé secret défense au sujet du 11/09 et de tous les false flag sous fausse bannière depuis 2001...

Là je dirais bravo... en attendant faut arrêter le foutage de gueule et arrêter de flipper vous n'avez rien à vous reprocher , ils vous tiennent par la peur et ça marche...

Yann Gompel a dit…

Nous serons s'il était sincère que lorsqu'il va revenir en Allemagne ou Brésil et se fera Assassiner ...

à ce momment précis , là il n y aura plus de doute .

+ Raffy henry

Tu n'as pas a avoir peur dans la mesure ou' les sites alternatifs sont infiltrés de partout , et "Leur" permettent de prendre la "Température" en temps réel et donc de ce Faît leur sers^^.

Le jour ou' quelque chose représente une menace sérieuse çà fait "Pssschit Pssschit" , et le tour est joué.

Kam Ks a dit…

Et depuis Ass-range et Sion-den, Il n'y a toujours aucune révélations compromettante, sur le 51eme état américain : Israël...

Rien de rien, que dalle......

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.