jeudi 22 mai 2014

La CIA promet d'arrêter ses opérations secrètes déguisées en programmes humanitaires




Promis, juré, la CIA n’utilisera plus des opérations humanitaires, comme les campagnes de vaccinations par exemple, pour ses opérations secrètes.
Dans une lettre envoyée aux doyens de douze écoles de santé publique, Lisa Monaco, la conseillère principale de Barack Obama en matière de contre-terrorisme et de sûreté du territoire annonce que :
«L’Agence ne cherchera plus à obtenir ou exploiter de l’ADN ou tout autre matériel génétique acquis via de tels programmes. Cette politique de la CIA s’appliquera dans le monde entier. Toutes les personnes, américaines ou non, sont concernées.»
Sur Wired, Maryn Mckenna revient sur la raison pour laquelle l’agence américaine a choisi d’annoncer ceci:
«Pour comprendre l’importance de cette lettre, il faut revenir en 2011. Brièvement: une campagne internationale ayant pour but d’éradiquer la polio, commencée en 1988, et qui a coûté des milliards de dollars a déraillé et est devenue une urgence internationale. Des islamistes extrémistes se sont mis à tuer des douzaines de personnes parce que la CIA a décidé d’utiliser une fausse campagne de vaccination comme couverture pour essayer d’identifier Oussama ben Laden en volant l’ADN de sa famille.»
Le tout, avant de préciser que:
«Non, ceci n’est pas tiré de The Onion [site parodique comme peut l'être le Gorafi en France, NDLR].»
Alors qu’elle était presque éradiquée, la polio est en train de gagner du terrain. Début mai, l’Organisation mondiale de la santé mettait en garde contre un possible retour de cette maladie.
Sur Slate, Joshua Keating attribuait ce retour à trois facteurs: les dictateurs, les terroristes et la CIA.
«Selon les Talibans, les vaccinations sont un complot occidental pour stériliser les enfants musulmans ou une couverture pour les espions. Malheureusement, la CIA a donné du crédit à la dernière rumeur en organisant une fausse campagne de vaccination pour récupérer des preuves qu’Oussama ben Laden était bien présent dans le complexe fortifié d’Abbottabad.»
Dans un autre article, publié le 19 mai, le journaliste américain tient tout de même à préciser:
«Les Talibans s’opposaient aux campagnes de vaccinations avant l’attaque du complexe de Ben Laden, mais cette opération a permis aux extrémistes de présenter la vaccination comme faisant partie d’un complot occidental. Et cela n’a pas vraiment aidé à dissiper les doutes que pouvaient avoir certains parents.»

http://www.slate.fr/monde/87411/cia-arret-operations-secretes-humanitaire

3 commentaires:

leon alastray a dit…

amies internautes; j ai mon idée sur ce que veut dire c i a mais j aimerais vous laissées réfléchir un peu ps....sens sans conscience n est que ruine de l ame

Kris tophoros a dit…

vous pouvez enlever le mot fiction a coté de science.

Kris tophoros a dit…

welcome to the jungle

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.