vendredi 28 novembre 2014

Un leader LGBT proche d'Obama, arrêté pour viol de mineur

Dormez braves gens, c'est juste le troisième leader LGBT arrêté pour pédophilie !


Terrence dit « Terry » Patrick Bean, figure célèbre du lobby LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels) américain et important bailleur de fonds des campagnes électorales de Barack Obama, a été arrêté le 19 novembre, accusé d’avoir agressé un enfant de moins de 15 ans.


Terry Bean, ami de Barack Obama, est le fondateur du lobby LGBT Human Rights Campaign
Terry Bean, 66 ans, est le fondateur de Human Rights Campaign ainsi que du Gay and Lesbian Victory Fund, deux organismes très actifs dans la propagande LGBT.

Terry Bean a financé de nombreuses campagnes électorales. Il a mis la main à la poche pour Barack Obama et d’autres politiciens démocrates comme Bill Clinton, Hillary Clinton, Al Gore, le Gouverneur Roberts…

Le Bureau de police de Portland (États-Unis) a déclaré que les détectives de l’Unité des crimes sexuels avaient arrêté Bean « chez lui, au sud-ouest de Portland, après que le Grand Jury du comté de Lane l’ait accusé d’agression sexuelle impliquant un jeune garçon« .

Selon les indications de la police, Terry Bean sera poursuivi pour «sodomie et abus sexuels au troisième degré ».

« Les détectives de l’Unité des crimes sexuels de la police de Portland sont les principaux enquêteurs dans l’affaire » et travaillent avec les procureurs des districts de Clackamas et Lane.

Le 20 novembre, la police a aussi arrêté Kiah Loy Lawson, 25 ans, ancien partenaire de Bean. Lawson est également accusé de sodomie et d’abus sexuels au troisième degré sur mineur.
   
Selon les lois de l’État de l’Oregon, « une personne commet le crime de sodomie au troisième degré si la personne a des relations sexuelles déviantes avec une autre personne âgée de moins de 16 ans ou si elle impose à cette personne des rapports sexuels déviants« .

L’abus sexuel au troisième degré, selon le droit de l’Etat, implique que «la victime ne soit pas consentante à des contacts sexuels» ou que «la victime soit incapable d’y consentir parce que âgée de moins de 18 ans ».

Dans une tribune publiée par USA Today, l’analyste Brett Decker a critiqué le silence médiatique entourant le cas de Terry Bean et a noté que « si l’un des sponsors du président George W. Bush avait été accusé du viol d’un enfant, ne vous méprenez pas, les médias auraient commenté la folie incontrôlable; ce qui serait légitime étant donné la gravité de l’accusation ».

« Le silence qui entoure Terrence Bean met en évidence l’obscène double langage partisan de la presse nationale », a-t-il ajouté.

Decker a souligné que Bean « n’est pas n’importe qui, il est un donateur important du Parti démocrate et militant de la politique libérale avec des connexions au sein de la Maison Blanche d’Obama. »

« Bean a récolté plus d’un demi million de dollars pour la campagne de réélection d’Obama en 2012″, a-t-il rappelé.

Terry Bean est sorti de prison le même 19 novembre, après avoir payé 10 % de sa caution établie à $ 50.000.

Selon les autorités les enquêtes se poursuivent, mais elles ne peuvent pas fournir plus de détails.

Source 

Vu sur :
http://echelledejacob.blogspot.com/2014/11/terry-bean-leader-lgbt-et-proche-dobama.html

9 commentaires:

Kam Ks a dit…

Espèce de vieux porc crasseux

Teslambala Tesla a dit…

il est resorti avec 5000 dollars?mais de qui smoke t'on?

Pascal Obipo a dit…

Dans un court entretien donné au magazine gay Illico en mars 2001, Jean Le Bitoux revenait sur l’histoire du mouvement militant homosexuel : “En France, l’homosexualité vient d’une culture pédophile avec André Gide. En 1968, il existait même un comité d’action pédérastique révolutionnaire. Dans le discours du GLH à partir de 1975, il y a tout un héritage du FHAR notamment sur la question pédophile. À l’époque, il s’agissait de libérer son corps, libérer ses fantasmes. Il ne faut pas oublier qu’à cette époque-là la majorité est à 21 ans, ce qui est bien tard. Dans les années 1970, tout est à libérer y compris l’enfant qui est corseté comme la femme, comme l’homosexuel. Aujourd’hui, on ne parle plus du tout du même enfant. L’enfant des années 1970 était l’esclave d’une vieille civilisation, l’enfant d’aujourd’hui est extrêmement sacralisé.” Il poursuivait : “Tony Duvert tenait une rubrique dans Gai Pied où il affirmait : la question pédophile existe et certains gays sont pédophobes et ils considèrent que l’émancipation des homosexuels se fera sur le dos des pédophiles. On a inventé un homosexuel qui laisse de côté la question pédophile.”

Contrairement à beaucoup de sa génération (dont Bertrand Delanoë), Jean Le Bitoux n’avait pas la mémoire qui flanche. Il se souvenait même très bien des positions de Guy Hocquenghem, de René Schérer ou encore de Michel Foucault.

Dans les années 1970, tous plaident pour une reconnaissance des sexualités que l’on n’appelle pas encore “minoritaires”, mais “périphériques”. Et loin de se contenter d’être des militants LBGT (lesbien, bisexuel, gay, trans), ils sont des militants LGBTP. Ils incluent le “P” de la pédophilie dans leurs revendications. Militants homosexuels et pédophiles deviennent compagnons de route et font front commun contre l’“ordre bourgeois” qui tient les “sexualités périphériques” pour des pathologies, des déviances, quand ce n’est pas pour des crimes.

http://www.altermedia.info/france-belgique/gnral/le-lobby-gay-fut-aussi-celui-de-la-pedophilie-dans-les-annees-70_29804.html


Peut-être cela va-t-il ouvrir quelques mirettes fan des "progressistes", ou bien les pousser à ne plus avoir peur de se poser certaines questions...

Un petit rappel également :

http://24heuresactu.com/2013/01/02/quand-libe-le-monde-et-la-goche-morale-defendaient-la-pedophilie/

Plus d'actualité, remarquez le joli P restauré :

http://www.estp.fr/content/lgbtp

Mais également :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apologie_de_la_p%C3%A9dophilie

Le premier groupe militant pédophile francophone à durer est le GRED (Groupe de recherche pour une enfance différente), fondé en juillet 1979, membre du CUARH (Comité d'urgence antirépression homosexuelle) et de l'IGA (International Gay Association). Le GRED déclare dans sa revue Le Petit Gredin (10 numéros de 1981 à 1987) vouloir « élargir son public aux « professionnels » de l’enfance, aux parents eux-mêmes, aux juges et aux éducateurs. Et aux enfants ! »56 afin d'être un organe de débat plus que de militantisme, attitude que le mouvement adopte également lors des conférences et tables rondes auxquelles il est convié56.

Pour tout ceux qui auraient encore des doutes quant à la collusion lobbys LGBT et pédophilie.

leon alastray a dit…

Amies internautes; cela va encore finir en affaires classées aux oubliettes ;mais q importe la justice divine n a pas de prix elle est implacable pour ce genre d intrus parasitaire ;en tous cas je prie pour toutes les victimes; la guillotine devrais cependant se réinstaller dans notre société PS..........La vie nous brise tous ;mais une foi nos blessures cicatrisés ;peu d entre nous en sorte fort

Marie-Louise a dit…

Ces gens ont oublié un vieil adage :

'Ma liberté s'arrête là où celle de l'autre commence.'

Il est toujours question de 'leur' liberté de faire quoi que ce soit et quelles qu'en soient les conséquences. Ouf ! L'égo sur les stéroides... C'est quand même tout une attrape-nigaud de Satan, cet égo et ses libertés.

Belle journée !

tono tony a dit…


@ Pascal Obipo,

Très bon travail, merci d'avoir démontré l'étroite connivence de tous ces dégénérés en puissance et pas besoin d'être un déviant sexuel pour violer et torturer des enfants.

Ces pratiques démoniaques sont aussi pratiqués par des notables hétérosexuels avec une vie de famille normal en apparence...Pour cela je te renvoi à l'excellent reportage de Lise Luçet :

"« Viols d'enfants : la fin du silence » est un reportage présenté par Elise Lucet sur France 3 le 27 mars 1999. Ce reportage révèle l'existence d'un réseau pédo-satanique actif sur la France en dévoilant l'enfer vécu par plusieurs enfants qui expliquent avoir été abusé au cours de cérémonies très étranges qu'ils représentent sur des dessins. Dans ce reportage et au cours du débat qui s'ensuit, il est question de viols, de meurtres rituels, de têtes coupées, de charniers d'enfants (notamment en région parisienne selon les propos du substitut du procureur Bouillon), ;

https://www.youtube.com/watch?v=__HyjOpwNzI

Insoutenable pour ma part , je n'ai jamais pu le regarder jusqu'au bout , c'est d'une rare violence...

Ce que je veux mettre en lumière ici c'est que la pédophilie n'est pas que l'affaire de prédateur sexuel dégénéré , non il s'agit bien de sorcellerie et d'actes typiquement satanique lors de rituels ...

Il existe différents moyens pour convoquer les démons , et tout dépendra du sacrifice offert et pour faire appel aux plus terribles d'entre eux un poulet ne suffit pas apparemment...

Alexandre Hakim a dit…

"« Viols d'enfants : la fin du silence » est un reportage présenté par Elise Lucet sur France 3 le 27 mars 1999.

Difficile de ne pas pleurer devant les témoignages d'enfants !

tono tony a dit…

@ Alexandre Hakim ,

J'ai arrêté le visionnage à ce moment précis...

Utopia a dit…

sur la photo derrière Baraque il y a un joli soleil

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.