vendredi 16 janvier 2015

Charlie Hebdo : la Turquie et la Russie pointent du doigt les services secrets occidentaux

 

En Turquie et en Russie, les théories du complot les plus folles foisonnent, appuyées parfois par des membres du gouvernement.


Au lendemain de la participation du Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, au rassemblement qui a eu lieu dimanche à Paris pour rendre hommage aux 17 victimes d'extrémistes islamistes, Recep Tayyip Erdogan, le président turc, a adopté un ton beaucoup moins consensuel, voire conflictuel. « La duplicité occidentale est évidente », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse organisée lundi soir, raconte le Financial Times . « En tant que musulmans, nous n'avons jamais pris le parti de la terreur ou des massacres : le racisme, les discours de haine, l'islamophobie sont derrière ces tueries », a lancé Erdogan. « Les coupables sont clairs : les citoyens français ont commis ce massacre et les musulmans sont blâmés pour cela », a-t-il ajouté. Et le président de se dire perplexe quant au manque d'efficacité des services de renseignement dans la traque des coupables.

Certes, les dirigeants politiques en Turquie ont à plusieurs reprises condamné les attentats perpétrés contre Charlie Hebdo, le supermarché juif et la femme policier. Mais un récit parallèle a émergé dans le pays, celui proféré par les théoriciens de la conspiration qui reportent la responsabilité des massacres sur les agences de renseignement étrangères plutôt que sur les islamistes radicaux.

Un phénomène similaire s'est produit en Russie, qui a envoyé son ministre des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, la représenter à la marche parisienne de dimanche.

« Blâmer les musulmans »

Phénomène particulièrement inquiétant, certaines de ces théories ont été approuvées par des personnalités des gouvernements turc et russe, signe de la montée du ressentiment et de la suspicion envers l'occident de ces deux pays très importants sur le plan géopolitique dans un contexte de tensions extrêmes sur l'Ukraine et le Moyen Orient.

En Turquie, le « double jeu » affiché par certaines personnalités est « dangereux », a fait observer au Financial Times Aron Stein, du Royal United Services Institute, un think-tank britannique. Tolérer « les opinions les plus folles » de votre base politique pose problème pour les condamnations qui se « jouent à l'échelle internationale », a-t-il expliqué.

Melih Gokcek, le maire d'Ankara affilié au parti au pouvoir AK, a ainsi assuré lundi que « le Mossad (les services de renseignement israéliens, ndlr) est certainement derrière ces incidents ». Il a également lié les attentats survenus en France à la reconnaissance de l'Etat palestinien.

Ali Sahin, membre du Parlement turc et porte-parole du parti AK, la semaine dernière, a pour sa part indiqué qu'il soupçonnait que ces massacres aient été commis dans le but de « blâmer les musulmans et l'islam ».

Les Etats-Unis montrés du doigt

En Russie, certains commentateurs pro-Kremlin désignent clairement les Etats-Unis. Le Komsomolskaïa Pravda, l'un des principaux tabloïds de la Russie, a ainsi titré : «Les Américains ont-ils semé la terreur à Paris ? » et posté sur son site une série d'interviews qui expliquent pourquoi Washington aurait pu organiser les attentats. Par exemple, Alexander Zhilin, un officiel du Kremlin, a assuré qu'ils avaient été commis par les Etats-Unis en représailles des propos tenus par le président François Hollande, qui, le 6 janvier dernier, réclamait de l'UE la levée des sanctions contre la Russie. Selon lui, Washington a diligenté les attentats pour consolider « rapidement » les intérêts américains et européens en Ukraine.

D'autres ont fait resurgir une théorie du complot populaire en Russie selon laquelle les services de renseignement américains étaient à l'origine de toute une série d'attentats terroristes, du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis aux tueries commises la semaine dernière à Paris.

« Depuis ces dix dernières années, ce que l'on nomme le terrorisme islamiste est sous le contrôle d'une des plus grandes agences de renseignement du monde », a affirmé pour sa part Alexei Martynov, directeur du think-thank International Institute for New States, à LIFEnews, un site Internet pro-Kremlin. « Je suis sûr que certains Américains sont responsables des attentats terroristes à Paris, ou en tout cas des islamistes qui les ont perpétré », a-t-il asséné.


http://www.lesechos.fr/monde/europe/0204077195000-attentats-les-theses-conspirationnistes-se-multiplient-en-turquie-et-russie-1082784.php?RYaCCPyxzV7xzBbd.99

Vu sur :
http://fr.sott.net/article/24513-Attentat-contre-Charlie-Hebdo-la-Turquie-et-la-Russie-pointent-du-doigt-les-services-secrets-occidentaux

5 commentaires:

Kam Ks a dit…

Les rois du false-flag...

Midzono Kobini a dit…

L'empire soviétique autrefois était qualifié de grand méchant loup, de menaces contre la démocratie, la Liberté...
La Russie s'était engagé en Afghanistan dont les troupes du commandant Massoud étaient soutenu massivement par l'occident.
Les Afghans, les musulmans étaient vus comme des Héros à cette époque.
De nos jours, retournement de situations, un nouveau bouc émissaire s'est érigé, un nouvel ennemi commun s'incarnant depuis le 11 septembre en tous les Musulmans du monde entier.
Avec en toile de fond, la Russie constituant toujours un ennemi pour les occidentaux.
Dans ce dédale géopolitique va t-on assisté à une alliance future entre certains pays musulmans et la Russie faisant bloc contre l'occident ?

Quel Ironie ce serait, surtout en pensant à la Tchétchénie qui fut une immense tragédie à la limite du génocide.

Sinon, quel intérêt à ce que les Etats-Unis ou autre ont à retirer de cette attentat ?
La classe dirigeante politique Française, les médias, les intellectuels étant déjà fermement Pro Américain, Pro Sioniste, et l'islamophobie étant déjà bien avant cette attentat, distillé massivement dans tous les médias.

Si cet attentat est un acte sous fausse Bannière , son but à mon humble avis étant de renforcer l'islamophobie, et de conforter, de radicaliser, les peuples européens dans leurs convictions anti -musulmans.

Et c'est ce que nous sommes entrain de constater.
et plusieurs Hypothèses sont possibles: déclanchement d'une guerre civile, montée des extrémismes de droite, avec pourquoi pas une histoire qui se répète.

Un spectre des années 30 en toile de fond, crise économique majeure, Bouc émissaire désigné , en l'occurrence ici le peuple Arabe :(

Ne pas oublier une des Phrases de D. Rockefeller tirées de son mémoire disant: "tous ce dont nous avons besoin c'est d'une bonne crise majeur alors le peuple acceptera le Nouvel ordre Mondiale"

Quel sera cette Grosse Crise Majeure provoquée et tant attendu par cette élite Diabolique ?

Wait and see.
Si nous sommes encore de ce monde pour assister au Bouquet Final :(

Armand Dupleissier a dit…

Ror, tu remarqueras que la taille de l'image que tu as mis pour illustrer l'article qui l'accompagne, fait exactement 11,9ko (9/11). Décidément, c'est signé...

tono tony a dit…


Suffit de lire une nouvelle fois la lettre du grand dégénéré 33éme degrés de pike dans sa lettre à mazzini ;

"« La troisième guerre mondiale doit être fomentée en profitant des différences causées par l’agentur » des « Illuminatis » entre les Sionistes politiques et les dirigeants du monde islamique. La guerre doit être menée de telle manière que l’islam (les musulmans Monde Arabe) et le sionisme politique (l’État d’Israël) se détruisent mutuellement. Pendant ce temps les autres nations, une fois de plus divisées sur cette question, seront contraintes de se battre jusqu’au point de complet, physique, moral, spirituel et l’épuisement économique… »

Et il poursuit avec un clin d'oeil à charlie et à ses adeptes athées matérialistes beaufs décérébrés ;

"« Nous allons libérer les nihilistes et les athés, et nous allons provoquer un formidable cataclysme social qui, dans toute son horreur montrera clairement aux nations l’effet de l’athéisme absolu, origine de la sauvagerie et de la tourmente la plus sanglante. Alors, partout, les citoyens, seront obligés de se défendre eux-mêmes contre une minorité de révolutionnaires dans le monde, d’exterminer ces destructeurs de la civilisation, et les masses déçues par la chrétienté dont les esprit déistes seront à partir de ce moment sans boussole, à la recherche d’un idéal, sans savoir vers quoi tourner leur adoration, recevront la vraie lumière grâce à la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer, enfin révélée aux yeux de tous, manifestation qui suivra la destruction de la chrétienté et de l’athéisme, simultanément soumis et exterminés en même temps. »

Non pas que j'accorde de l'importance au paroles des satanistes qui nous gouvernent mais seulement comprendre qu'il y'a bien un plan de longue haleine qui est entrain de se finaliser devant nos yeux...

Alain Dourak a dit…

«Я – Волноваха»
« "Je suis Volnovakha" - Appel mondial ukrainienne pour la solidarité (examen des réseaux sociaux)
Sympathie des réseaux sociaux avec les familles des personnes tuées à Volnovakha vers une marche de solidarité.

13 civils (trois d'entre eux sont morts à l'hôpital) ont été tués et 15 blessés à la suite du tir de roquette qui a touché un bus dans l'est de l'Ukraine, le mardi 13 Janvier. C’est arrivé près du point de contrôle près de la ville ukrainienne Volnovaha, à 56 km au sud-ouest de Donetsk. La tragédie a secoué le réseau social – exprimant sa sympathie aux familles ukrainienne des personnes tuées, les condoléances à leur égard, et la réaction lente des premières personnes.

Selon les rapports, le bus transportant des passagers civils de la ville de Marioupol, sur la côte de la mer d'Azov.

Certains utilisateurs de réseaux sociaux ont attiré l'attention sur le fait que le nombre de passagers du bus abattu est le même que le nombre de morts de la rédaction du magazine satirique "Charles Ebdo" en France sous les balles des attaquants. (Rappelons que le monde a exprimé ses condoléances à la France, en ajoutant à ses messages dans les réseaux sociaux : hashtag #CharlieHebdo et #JeSuisCharlie).

Beaucoup d'utilisateurs de comptes de réseaux sociaux sur les pages de leurs amis ont posés la question: pourquoi la réaction mondiale à l'attaque à Paris est différente de la réponse à la tragédie Volnovakha?
... » Traduction amateur du début de l'article.

http://www.radiosvoboda.org/content/article/26792257.html

Pas loin du mémorial de Saour-Moguila. Sur une colline de 278 mètres, après la Grande Guerre patriotique (1941-1945) a été construite une stèle commémorant l’héroïsme les soldats soviétiques. Lors des récents combats la stèle haute de 36 mètres a été rasée par l'artillerie ukrainienne. Le village de Volnovakha est situé à 51 km au sud-ouest de Donetsk. Le 13 janvier 2015, un autobus arrêté à un barrage de l'armée ukrainienne est touché par un obus d'artillerie près de Volnavakha, faisant 12 morts et une dizaine de blessés.

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.