jeudi 12 mars 2015

Le résumé des signes des temps du mois de Février : Météores, météo extrême et âge de glace


 
La série de déluges tout autour du monde a continué le mois dernier avec des inondations qui ont à nouveau frappé les Balkans, la Grèce, la Bolivie, l'Argentine, l'Arabie Saoudite, les États-Unis du Nord-Ouest, l'Australie et l'Afrique de l'Est. En février, il y a eu de la neige « orange », de la neige « bleu » et de la « pluie sale » due aux particules qui continuent à s'accumuler dans l'atmosphère.


Celles-ci provenant des volcans en éruption et du fait qu'il y a de plus en plus de météorites. Ce n'est pas seulement les conditions au-dessus du sol qui sont en train de changer : un nombre alarmant de baleines, de lions de mer et d'autres animaux des océans continue à s'échouer morts ou agonisants sur les plages du monde entier.

Février, a été témoin de météorites flash qui ont momentanément transformé la nuit en jour sur la Nouvelle-Zélande, la Floride et la Corée ... à un bolide de longue durée de la taille d'une comète/astéroïde qui s'est brisée au-dessus de la moitié occidentale de l'Amérique du Nord.

Il y a eu plusieurs grands déraillements de train en février, en particulier aux États-Unis, où les compagnies pétrolières contournent les réseaux de pipelines pour transporter le pétrole issu de la fracturation hydraulique. Nous soupçonnons que de nombreuses lignes de chemin de fer se déforment en raison de l'activité sismique accrue.

Encore plus de forts booms ont été entendus et ressentis à travers les États-Unis en février. Bien qu'attribués à des « tremblements de gel », où l'eau s'infiltre dans le sol, puis gèle et éclate les soubassements, ces booms localisés se sont produits également dans les régions où il n'y avait pas de glace, ce qui suggère que d'autres mécanismes sont en cause.

Outre les forts tremblements de terre au large du Japon et le long de la dorsale médio-Atlantique, un séisme exceptionnellement violent dans le centre de l'Espagne a envoyé des gens courir dans la rue. Le Japon a vu des records de neige battus (de nouveau), des conditions météorologiques violentes ont continué à frapper la Méditerranée orientale et le Moyen-Orient a de nouveau été enseveli sous la neige.

L'ÉVÉNEMENT météorologique majeur de février 2015 a été le record de neige et de froid dans le Nord-Est américain. Le Sud et le Midwest ont également été durement touchés, mais le Nord semble avoir eu à la fois son mois le plus enneigé et le plus froid jamais connu, au moins depuis la tenue des registres vers le milieu du 19e siècle. Les météorologues attribuent ce froid aux errements du Jet Stream Polaire qui délivre « l'Express Sibérien », un flux de tempêtes hivernales non-stop du Pacifique Nord en direction du sud et à travers tout le continent nord-américain, mais un autre facteur pourrait être de l'air super froid descendant de la stratosphère. 

Est-ce le début de l'âge de glace ? 





http://fr.sott.net/article/25016-Resume-SOTT-Fevrier-2015-Meteorologies-extremes-et-bouleversements-planetaires

6 commentaires:

Teslambala Tesla a dit…

c'est ,quand meme,quelque chose,c'qui s'passe!!non?!?... de plus en pli=us evident.....le changement du ps!;-)

INDIGOVIOLET a dit…

http://www.dailymotion.com/video/x2hvs6c

Jp DCK a dit…

Impressionné comme chaque mois

Dioex a dit…

La forte baisse de l'activité solaire en février a favorisé les records de froid et l'augmentation des précipitations en tout genre par augmentation de la couverture nuageuse.
Lorsque l'activité solaire diminue, les rayons cosmiques augmentent. Leur pouvoir ionisant crée des nuages dans l'atmosphère.

kevinbrossas a dit…

Bonjour Rorschach et amis lecteurs

Étude sismique et champs magnétique au niveau de la faille d'Oklahoma (depuis 1985) :
fichier pdf téléchargeable ici ; http://dl.free.fr/bSmFjn9Pq

Salutations



kevinbrossas a dit…

Autre fichier pdf sur le même lieu...

http://dl.free.fr/o2V3ttBV4

Salutation

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.