mercredi 18 mars 2015

Luz ou le séjour d’immortalité

fresque de l'eglise des templiers à Luz St Sauveur.

Les traditions relatives au « monde souterrain » se rencontrent chez un grand nombre de peuples ; nous n’avons pas l’intention de les rassembler toutes ici, d’autant plus que certaines d’entre elles ne semblent pas avoir une relation très directe avec la question qui nous occupe. Cependant, on pourrait observer, d’une façon générale, que le « culte des cavernes » est toujours plus ou moins lié à l’idée de « lieu intérieur » ou de « lieu central », et que, à cet égard, le symbole de la caverne et celui du cœur sont assez proches l’un de l’autre.
D’autre part, il y a très réellement, en Asie centrale comme en Amérique et peut-être ailleurs encore, des cavernes et des souterrains où certains centres initiatiques ont pu se maintenir depuis des siècles ; mais, en dehors de ce fait, il y a, dans tout ce qui est rapporté à ce sujet, une part de symbolisme qu’il n’est pas bien difficile de dégager ; et nous pouvons même penser que ce sont précisément des raisons d’ordre symbolique qui ont déterminé le choix de lieux souterrains pour l’établissement de ces centres initiatiques, beaucoup plus que des motifs de simple prudence.

Saint-Yves aurait peut-être pu expliquer ce symbolisme, mais il ne l’a pas fait, et c’est ce qui donne à certaines parties de son livre une apparence de fantasmagorie ; quant à M. Ossendowski, il était sûrement incapable d’aller au-delà de la lettre et de voir dans ce qu’on lui disait autre chose que le sens le plus immédiat.

Parmi les traditions auxquelles nous faisions allusion tout à l’heure, il en est une qui présente un intérêt particulier : elle se trouve dans le Judaïsme et concerne une ville mystérieuse appelée Luz. Ce nom était originairement celui du lieu où Jacob eut le songe à la suite duquel il l’appela Beith-El, c’est-à-dire « maison de Dieu » ; nous reviendrons plus tard sur ce point. Il est dit que l’« Ange de la Mort » ne peut pénétrer dans cette ville et n’y a aucun pouvoir ; et, par un rapprochement assez singulier, mais très significatif, certains la situent près de l’Alborj, qui est également, pour les Perses, le « séjour d’immortalité ».

Près de Luz, il y a, dit-on, un amandier (appelé aussi luz en hébreu) à la base duquel est un creux par lequel on pénètre dans un souterrain ; et ce souterrain conduit à la ville elle-même, qui est entièrement cachée. Le mot Luz, dans ses diverses acceptions, semble d’ailleurs dérivé d’une racine désignant tout ce qui est caché, couvert, enveloppé, silencieux, secret ; et il est à noter que les mots qui désignent le Ciel ont primitivement la même signification.

On rapproche ordinairement coelum du grec koilon, « creux » (ce qui peut aussi avoir un rapport avec la caverne, d’autant plus que Varron indique ce rapprochement en ces termes : a cavo coelum) ; mais il faut remarquer aussi que la forme la plus ancienne et la plus correcte semble être caelum, qui rappelle de très près le mot caelare, « cacher ».

D’autre part, en sanscrit, Varuna vient de la racine var, « couvrir » (ce qui est également le sens de la racine kal à laquelle se rattachent le latin celare, autre forme de caelare, et son synonyme grec kaluptein) ; et le grec Ouranos n’est qu’une autre forme du même nom, var se changeant facilement en ur. Ces mots peuvent donc signifier « ce qui couvre », « ce qui cache », mais aussi « ce qui est caché », et ce dernier sens est double : c’est ce qui est caché aux sens, le domaine suprasensible ; et c’est aussi, dans les périodes d’occultation ou d’obscurcissement, la tradition qui cesse d’être manifestée extérieurement et ouvertement, le « monde céleste » devenant alors le « monde souterrain ».

René Guénon, Le Roi du Monde, Chap. VII

9 commentaires:

Permafrost a dit…

D'un point de vu purement psychologique, le souterrain représente aussi le cocon maternel, notre premier lieu de vie, c'est là que nous avons entendu pour la première fois les voix de nos proches, et ce lieu a conditionné dès le départ beaucoup de nos états mentaux aujourd'hui selon comment on a vécu ces premiers mois de vie in utero. L'état mental de la mère est très important aussi.
Une mère qui vit beaucoup de peurs pendant sa grossesse est en train de communiquer cette peur à son enfant, par exemple.

Et plus concrètement, les souterrains sont les entrailles de la Terre. Chacun en déduira ce qu'il pourra. J'aime pas trop balancer des phrases qui ressemblent à des vérités absolues alors qu'en fait ce sont juste mes vérités, je sais pas ce qu'elles valent, donc je vais m'arrêter là.

kevinbrossas a dit…

Bonjour Rorschach,

Juste pour info, en espagnol accoucher ou donner la vie c'est Dar la luz (donner la lumière)

Peut-être peut-on penser que l'obscurité des cavernes apporte la lumière...

À méditer...

Rorschach a dit…

@ kevinbrossas

Toutes tes remarques sont incluses dans le livre de l'apocalypse.

Par exemple :

21 Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d'une seule perle. La place de la ville était d'or pur, comme du verre transparent.

22 je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l'agneau.

23 La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau.

24 Les nations marcheront à sa lumière, et les rois de la terre y apporteront leur gloire.

25 Ses portes ne se fermeront point le jour, car là il n'y aura point de nuit

(apoc chap 21)

M Hamli a dit…

Saint François dis à l amandier :
-Frère, parles moi de Dieu.
Et l amandier fleuri.

Rorschach,
Est-ce qu'il y a un lien entre le Roi du monde et le messie?
Les cavernes comme protection contre les cataclysmes? (En plus de connaissances cachées )
Dans quelle prophétie tu as vu que nous serons tous appelé à aller à Salem?

naya kwa lala a dit…

l'origine viens peut être des anasazis
je suis un peu les mêmes écrits que toi en ce moment
dans tes images la trinité reviens souvent et j'ai ouvert cette porte pour savoir qu'elle été le paradoxe de la neutralité a ce sens la
la vérité se trouve dans l’électricité comme tu le dirais a propos de l'espace
il y a une roche spécial qui a une grande source d'e.m. sur mesa verde mais aussi la ou j'habite ,mais il n'y a que très peu de choses sur la magnétite et surtout sur le cristal sa fais bien un mois que je suis sur ce songe que je ne peux pas finir car c'est un peu extravagant les pierres de protection ^^
sa fais penser au dernier travaux d’einstein ...

Rorschach a dit…

@ M Hamli

Il y a un lien puisque l'on parle de la terre sainte et tous les livres sacrés parlent de cet endroit.

Seomizer a dit…

L’immortalité de l’âme est une pensée qui remonte à des millénaires, et pour progresser vers la vérité, il faut renoncer à faire aveuglément confiance à certaines idées reçues même lorsque celles-ci ont traversé les millénaires.

Arjun a dit…

kevinbrossas

Pas tout à fait. En espagnol pour accoucher, donner la vie, on ne dit pas "dar la luz" (donner la lumière), sinon "dar a luz" (faire passer quelque chose de l´obscurité à la lumière), ou bien "alumbrar", c´es-à dire illuminer, remplir de lumière et de clarté.

kevinbrossas a dit…

@Arjun

Mes excuses Arjun, je viens de voir votre post.
Pardonnez-moi de l'erreur !

Merci !

Enregistrer un commentaire

Commentaires fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.